> 8 - PÉDAGOGIE, FORMATION > ACTIONS LOCALES par niveau et discipline > Actions locales AU COLLEGE > Collège (Actions autres ou interdisciplinaires) > B* Module relais interne d’une semaine pour lutter contre le décrochage (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Module relais interne d’une semaine pour lutter contre le décrochage scolaire et Passerelle SEGPA - BAC professionnel au collège ECLAIR Albert Camus de Meaux

18 mai 2015 Version imprimable de cet article Version imprimable

Module relais interne : lutter contre le décrochage scolaire

Etablissement : Collège [ECLAIR] Albert Camus, Meaux (77)
Téléphone : 01.60.09.94.50
Mel : ce.0771172f@ac-creteil.fr
Chef d’établissement : MAGAUD Marc

Contexte de l’établissement/Diagnostic initial
• Collège qui scolarise 90% d’élèves issus de familles à CSP défavorisées.
• Certains de nos élèves sont en extrême difficulté scolaire - ils ne maîtrisent pas les compétences de base du socle commun (palier 2) - et sociales. Leurs difficultés doivent être prises en compte de façon globale : ils nécessitent un suivi particulier en termes de scolarité, de projet d’orientation et de suivi social.
• La non-prise en charge de cette grande difficulté scolaire conduit au décrochage.

Champs de l’expérimentation
Coopération avec les partenaires du système éducatif, lutte contre le décrochage, lutte contre la difficulté scolaire et l’illettrisme.

Objectifs
• Lutter contre le décrochage scolaire.
• Permettre à tous de construire un projet d’orientation choisi.
• Travaille sur l’acquisition des compétences de base du socle commun.

Descriptif de l’action
Dispositif relais interne d’une semaine pour les élèves décrocheurs afin de bénéficier d’une action de lutte contre le décrochage scolaire.

Modalités de mise en œuvre
Les élèves sont sélectionnés par le GAIN : une dizaine pour chaque session.
Les sessions durent une semaine. Il y a une session entre chaque période de vacances scolaires soit quatre sessions par an.
Au cours de cette semaine, les élèves retenus auront :
- des cours ciblés sur la reprise de compétences de base indispensables mais non maîtrisées, dispensés par des enseignants de l’établissement. Sur certains créneaux les enseignants interviennent à deux, soit en co-intervention, soit en parallèle avec la moitié du groupe. Certains de ces cours sont assurés par des enseignants de SEGPA spécialisés dans le traitement de la grande difficulté scolaire ou par un PLP à l’atelier afin d’appréhender certains apprentissages de façon concrète ;
- des entretiens individuels avec la COP, l’assistante sociale et l’infirmière afin d’avoir un diagnostic global du jeune et de sa situation ;
- un travail spécifique sur l’orientation par la COP : présentation des filières, visites guidées dans deux lycées professionnels industriel et tertiaire proches pour les élèves de quatrième et de troisième ;
- l’intervention d’une association avec des professionnelles de santé et de l’adolescence (« Passage ») qui propose un atelier de théâtre permettant de travailler les problématiques de l’adolescence (participation d’un pédopsychiatre) ;
- une séance d’accueil en début et une séance bilan en fin de semaine assurées par un CPE ;
- une remise à jour des cours de la semaine sur la journée du vendredi avant la reprise des cours le lundi suivant.

Les familles sont invitées à assister aux séances d’accueil et de bilan.

Modalité d’organisation : le projet a été construit par le conseil pédagogique et les enseignants participant sont recrutés sur la base du volontariat et rémunérés en HSE sur les moyens propres de l’établissement (huit enseignants en 2011-2012).

Après chaque session, un bilan avec les enseignants lors du conseil pédagogique permet de faire évoluer le dispositif.

Caractère expérimental
Le caractère novateur de cette action se vérifie à différents niveaux :
- elle permet de travailler avec des élèves en grande difficulté scolaire sur la reprise de compétences indispensables mais non maîtrisées ;
- elle met en relation l’ensemble des partenaires liés à la difficulté scolaire autour d’élèves ciblés (services de vie scolaire, de santé, sociaux, d’enseignement, d’orientation) ;
- elle cherche à mettre en avant le projet de l’élève et de sa famille et à leur proposer des solutions à court et moyen terme ;
- elle est organisée pour que l’élève prenne le moins de retard possible avec la classe (remise à niveau des cours de la semaine sur la journée du vendredi).

Mesure dérogatoire
Elèves sortis de classe une semaine avec autorisation des familles

Critères d’évaluation (qualitatifs et quantitatifs)
• Taux de validation des compétences du socle commun en fin de troisième.
• Meilleure orientation en fin de troisième, nombre d’élèves sans solution d’orientation.
• Lutte contre le décrochage scolaire.
• Pacification des relations élèves / adultes.
• Nombre d’élèves retenus dans les sessions.
• Nombre d’enseignants participant aux sessions.

Classe(s) concernée(s)
Tous les niveaux et toutes les classes (y compris classe de SEGPA) sont concernés. Les élèves bénéficiaires de l’action seront repérés par le GAIN sur la base de leurs difficultés scolaires. Environ dix élèves par session (quatre à cinq sessions prévues sur une année scolaire).

Disciplines / équipes concernées
Huit enseignants (dont deux de SEGPA et un PLP), principal adjoint, CPE, COP, assistante sociale, infirmière.

Partenaires et intervenants éventuels
Association « Passage » : association spécialisée dans le traitement des troubles de l’adolescence.

Extrait du site de la CARDIE de l’académie de Créteil : 77 Meaux Collège Albert Camus ECLAIR Module relais interne

 

Passerelle : SEGPA – BAC PROFESSIONNEL

Contexte de l’établissement/Diagnostic initial
Certains de nos élèves de SEGPA sont d’excellents élèves de SEGPA et peuvent prétendre à une orientation en « seconde bac pro ». Pour autant, l’enseignement traditionnel de SEGPA ne leur permet pas d’appréhender une orientation en « bac pro trois ans » dans les meilleures conditions.

Champs de l’expérimentation
Enseignement des disciplines - Continuité collège lycée.

Objectifs
Permettre aux bons élèves de SEGPA d’intégrer une « seconde bac pro » et d’y réussir.

Descriptif de l’action
Mise en place d’un dispositif pour permettre aux élèves de SEGPA qui ont d’excellents résultats de pouvoir réussir en seconde bac professionnel. Ces élèves suivent deux heures d’enseignement supplémentaire afin de combler l’écart entre le référentiel de troisième SEGPA et ce qui est attendu d’un élève intégrant une seconde professionnelle.

Modalités de mise en œuvre
• A partir de la rentrée de février, les élèves identifiés par le conseil de classe bénéficient de deux heures hebdomadaires d’approfondissement en sciences et en lettres assurées par des enseignants de SEGPA (PE) en plus de leurs heures réglementaires.
• Les contenus ont été définis par les enseignants du collège et correspondent à l’écart entre les attentes en seconde bac pro et le référentiel de troisième SEGPA.
• Le projet de l’élève est travaillé tout au long de l’année (choix des stages en entreprise, préparation aux entretiens).
• Des entretiens sont organisés par la COP afin de vérifier la motivation de l’élève et l’adéquation du projet avec le profil de l’élève.

Caractère expérimental
Cette action :
- permet de faciliter une orientation valorisante pour d’excellents élèves de SEGPA ;
- cherche à mettre en avant le projet de l’élève et de sa famille et à leur proposer des solutions à moyen terme ;
- se déroule sur une longue période dans l’année et est organisée pour que l’élève reste en confiance (interventions par les PE de SEGPA) tout au long de la passerelle.

Mesure dérogatoire
Enseignements supplémentaires en sciences et lettres.

Critères d’évaluation (qualitatifs et quantitatifs)
Nombre d’élèves de la passerelle qui obtient une orientation en seconde bac pro et qui y réussit.
• Pacification des relations élèves / adultes.
• Nombre d’élèves acceptés en passerelle et nombre d’enseignants participant à ce dispositif (deux professeurs des écoles actuellement).

Classe(s) concernée(s)
Trois ou quatre élèves de SEGPA, sélectionnés par le conseil de classe du premier trimestre, du fait de leurs excellents résultats.

Disciplines / équipes concernées
Deux professeurs des écoles et le directeur adjoint de SEGPA.

77 Meaux Collège Albert Camus ECLAIR Passerelle SEGPA - BAC professionnel

 

Sur 71 actions en collège, 29 sont menées en Education prioritaire

Les projets innovants en collège

Répondre à cet article