> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > ACTIONS LOCALES par niveau et discipline/ > Actions locales AU COLLEGE > Collège (Travail et Evaluation par compétences) > B* Travail interdegrés autour des tâches complexes en Maths-Sciences (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Travail interdegrés autour des tâches complexes en Maths-Sciences naturelles dans le réseau Eclair H. Wallon de La Seyne-sur-Mer

13 août 2014 Version imprimable de cet article Version imprimable

Harmonisation des pratiques dans l’enseignement de la compétence 3 et le développement des compétences 6 et 7 du SCC dans le réseau Eclair du collège H. Wallon de La Seyne-sur-Mer

Réseau Eclair du collège H. Wallon
Thème : Harmonisation des pratiques dans l’enseignement de la compétence 3 et le développement des compétences 6 et 7 du SCC.

- Objectif du dispositif :
Développement de la différenciation pédagogique à travers une pratique généralisée à l’ensemble du réseau de la tâche complexe afin de placer l’élève en situation d’autonomie. (En maths et sciences expérimentales)

- Description du dispositif (portant sur les mathématiques) :
• Année N :
Observations croisées ; constat et échanges de pratiques ; intervention d’une chargée de mission Maths du primaire dans le cadre d’actions de formations à destination des professeurs du secondaire ; réflexion commune (Iaire/IIaire) sur le thème OGD.
Décision de former un groupe de travail inter-degrés pour l’année N+1 et choix du thème.

• Année N+1 :
Constitution d’un groupe de travail inter-degrés (cycle 3 / collège) pour concevoir des taches complexes (de type narration de recherche) sur le thème « Grandeurs et mesures / Géométrie ».
◦ Remarques : conception des activités par un professeur du secondaire servant de base à une réflexion commune (résultats : modifications pour une meilleur prise en compte de la progressivité des apprentissages du cycle 3 à la 6ème, conception d’aides permettant une différenciation pédagogique autour des compétences 6 et 7 du SCC)

Croisés d’observations en classe, outils et comptes-rendus mutualisés.
Utilisation des professeurs supplémentaires du réseau comme moyens de remplacement afin de dégager des temps de concertations.
Formations communes : amorce d’une programmation contrat de réseau de la maternelle à la 3ème avec la mise en place d’une démarche de conceptualisation.

• Année N+2 (2013 – 2014) :
◦ Stage de formation : Collaboration inter-degrés pour l’élaboration d’activités de type tâche complexe. (Démarche du concept et ouverture pluridisciplinaire).
◦ Résultats : Echanges d’outils (grilles d’auto-évaluations, fiche d’activité type et diaporama de présentation des tâches complexes aux élèves conçus par les professeurs du collège) et partage d’expériences (des anciens à destination des nouveaux venus dans le groupe de travail (NB : Turn-over d’environ 50%)).
Nombreuses productions communes portant sur le thème de la semaine des maths.
Echanges inter-degrés de productions collaboratives ou personnelles par mails

◦ Prévisions : mise en œuvre des tâches complexes ainsi produites, mise en place de défis visant à développer l’autonomie des élèves lors de la semaine des maths.

- Conclusion :
La création d’une culture commune à l’ensemble du réseau est en passe de se réaliser : pratiques pédagogiques, continuité et progressivité dans les exigences vis-à-vis du travail de l’élève, échanges par mails permettant de palier en partie le manque de temps de rencontre.

- Principaux freins rencontrés :
Jusqu’à présent ce sont les professeurs du secondaire qui constituent les principales forces de propositions.
Le manque de réunions de concertations et de stages de formation malgré l’investissement des professeurs supplémentaires.

Extrait du site du CAREP de l’académie de Nice : Harmonisation des pratiques dans l’enseignement de la compétence 3 et le développement des compétences 6 et 7 du SCC

Répondre à cet article