> TYPES DE DOCUMENTS : Annuaires, Textes et Rapports officiels,... > RAPPORTS OFFICIELS > Rapports des Inspections générales > Les relations des bibliothèques des collectivités territoriales avec les (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Les relations des bibliothèques des collectivités territoriales avec les établissements scolaires (Inspection générale Bibliothèques)

11 mars 2014 Version imprimable de cet article Version imprimable

Rapport
- n° 2013-020 `
décembre 2013

Inspection générale des bibliothèques
Les relations des bibliothèques des collectivités territoriales avec les établissements scolaires

Rapport à madame la ministre de la culture et de la communication

 

SYNTHESE
Alors même que tous les partenaires concernés s’accordent à reconnaître que la maîtrise de l’écrit et le goût de la lecture constituent des éléments essentiels de la formation individuelle et intellectuelle de chaque personne et des atouts importants su
r le chemin de l’emploi, les acteurs les plus compétents dans ce domaine, à
savoir l’école et les bibliothèques, peinent à coordonner leurs contributions à cet objectif.

En France, l’histoire respective des bibliothèques publiques et des bibliothèques scolaires est caractérisée par la dissymétrie de leur développement et par la distance des cultures professionnelles des bibliothécaires, des documentalistes et des enseignants. Encore aujourd’hui, même si cela ne correspond plus entièrement à la réalité, chaque institution et ceux qui y travaillent se voient assignés à une place non interchangeable : la lecture-plaisir extensive pour les bibliothèques , la lecture-apprentissage intensive pour l’école. De nombreuses initiatives sur tout le territoire démontrent heureusement l’obsolescence de ces schémas.

Il reste cependant encore beaucoup à faire pour dépasser les clivages institutionnels et professionnels. A la faveur de la récente réforme des rythmes scolaires et de la volonté d’instaurer une véritable éducation artistique des jeunes, bibliothèques (municipales, intercommunales et départementales) et écoles, en s’insérant dans des dispositifs négociés
entre les collectivités territoriales et les services et les établissements de
l’Education nationale, ont la formidable opportunité de faire franchir une nouvelle étape à leurs relations. Projets éducatif globaux, projets éducatif
s territoriaux, contrats-territoire-lecture offrent un cadre
favorable pour développer des projets communs qui mobilisent durablement les moyens des collectivités territoriales et de l’Etat.

Le temps est en effet venu de repenser les accueils de classes, de tirer le meilleur parti des ressources numériques, de partager les actions d’animation, de transmettre l’histoire de l’écrit et du livre en associant les ressources des bibliothèques municipales et de la Bibliothèque
nationale de France, de faire des parents et des familles des soutiens acquis à cette « bataille de la lecture

En dehors de l’école et du temps scolaire, les bibliothèques des collectivités territoriales proposent aux jeunes et à leurs familles des esp
aces propices au soutien scolaire (aides aux devoirs, révisions du baccalauréat), à l’acculturation numérique, à des découvertes multiples
mêlant livres, musique, cinéma et ressources numériques.
La condition sine qua non de toutes ces évolutions, c’est de créer, à travers des formations et des informations partagées, entre enseignants,
documentalistes et bibliothécaires une culture et des instruments communs pour le plus grand bénéfice des enfants et de leurs familles

SOMMAIRE
Introduction
1. Quelques points d’histoire
1.1. Les bibliothèques municipales
1.2. Les bibliothèques départementales
1.3. Les bibliothèques de l’école maternelle et élémentaire
1.4. Les bibliothèques des collèges et des lycées

2. Les partenariats institutionnels : la bibliothèque publique, un lieu pour l’école
2.1. Urgence et responsabilité
2.2. Quelques chiffres
2.3. Les écoles dans les réseaux municipaux
2.3.1. Un rituel contesté : les visites de classe
2.3.2. Les séries de livres
2.3.3. Un instrument à investir : le « projet éducatif global
2.3.4. L’exemple de Lille
2.3.5. Le centre de ressources de Montpellier
2.3.6. Le service des actions éducatives de Nantes
2.4. Les bibliothèques et la réforme des rythmes scolaires
2.5. Les collèges, les lycées et les villes : un partenariat introuvable
2.6. Des bibliothèques communes 2.7. Lycées technologiques, professionnels et agricoles
2.8. Du face à face au partenariat formalisé
2.8.1. Les Contrats territoire-lecture (CTL)
2.8.2. Les Projets éducatifs territoriaux (PEDT)

3. Les bibliothèques publiques et les jeunes scolarisés
3.1. Collections et services3.2. Le soutien aux devoirs et le travail en groupe3.3. Préparer le baccalauréat à la bibliothèque3.4. Du lycée à l’enseignement supérieur
3.5. La place des associations et du bénévolat4. Place à l’imagination

- 4. Place à l’imagination
4.1.Les exemples étrangers
4.2. La Place de la Bibliothèque nationale de France. L’exemple de la Library of Congress.
4.3. Les opportunités du numérique
4.4.Des partenaires communs : auteurs, libraires et éditeurs
4.4.1. Les manifestations littéraires : un levier
4.4.2 Les librairies
4.4.3. Les auteurs et les éditeurs
4.4.4. L’expérience de l’écriture
4.5. Transmettre l’histoire de l’écrit
4.6. Action en direction des familles et parentalité
4.7. Créer une culture commune
L’enjeu de la formation commune
4.8. Vers d’autres enquêtes
Conclusion
Recommandations
Annexes

Extrait de enseignementsup-recherche.gouv.fr : Les relations des bibliothèques des collectivités territoriales avec les établissements scolaires

Répondre à cet article