> INEGALITES SCOLAIRES (et Lutte contre les) > Enseignement privé > Dans son ouvrage "Un souffle nouveau pour le collège", l’enseignement (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Dans son ouvrage "Un souffle nouveau pour le collège", l’enseignement catholique défend le socle commun et l’hétérogénité et refuse "les filières sélectives comme les classes de niveau"

7 mars 2014 Version imprimable de cet article Version imprimable

[...] Le secrétaire général de l’enseignement catholique a présenté hier, 5 février, à Vincent Peillon l’ouvrage que le SGEC vient de publier, "un souffle nouveau pour le collège", et le ministre de l’Education nationale a paru "intéressé", indique Pascal Balmand à la presse, ce 6 février.
Militant pour une "école inclusive", et considérant que le socle commun constitue un levier de transformation, il estime que si la perception qu’a l’opinion publique du collège est souvent négative, "il faut voir ce qui est positif", et "ne pas redouter l’hétérogénéité" qui est "un gage d’enrichissement" pour tous. Il défend l’école de "tous les talents" et refuse les filières sélectives comme les classes de niveau. Benoit Skouratko, qui a coordonné l’ouvrage, ajoute qu’il faudrait "accuser les pratiques" plutôt que le collège unique. [...]

L’ouvrage réunit les contributions de 29 auteurs, et tous ne sont pas liés à l’enseignement catholique. C’est notamment le cas de Michel Develay (Lyon-II), d’Olivier Rey (IFE) et de Jean-Michel Zakhartchouk (CRAP-Cahiers pédagogiques). [...]

Extrait de touteduc.fr du 06.03.14 : L’enseignement catholique entend contribuer à la refondation du collège

 

« Le collège unique ne prend pas en compte la grande diversité des élèves, l’hétérogénéité de leurs niveaux à l’arrivée en 6e, ni la très considérable transformation des jeunes durant ces quatre années », analyse-t-il.

« Dans la logique des cycles, pourquoi ne pas imaginer de construire des parcours à géométrie variable permettant, par exemple, le passage en classe supérieure pour telle discipline et le maintien dans un même niveau pour telle autre ? », avance Pascal Balmand, avant de regretter : « Aujourd’hui, nos schémas structurels et culturels ne s’y prêtent pas facilement. »

Extrait de lacroix.com du 05.03.14 : L’enseignement catholique veut repenser le collège

Répondre à cet article