> 5 - TYPE DE DOCUMENT, ACTEUR, POSITION - PROTESTATION > TYPE DE DOCUMENT > COMMUNICATION GOUVERNEMENTALE > V. Peillon fixe les orientations du CSP, notamment le socle commun et les (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

V. Peillon fixe les orientations du CSP, notamment le socle commun et les cycles, et annonce le création de 4 000 postes d’accompagnement pédagogique au collège (ce qui rappelle les 3 000 assistants pédagogiques de la réforme Robien en 2006 )

7 décembre 2013 Version imprimable de cet article Version imprimable

Vincent Peillon a installé le Conseil supérieur des programmes (CSP), le jeudi 10 octobre 2013 à l’Institut de France. Le ministre de l’éducation nationale a dévoilé la composition du conseil et exposé les missions qui lui sont confiées. La création du CSP est inscrite dans la loi de refondation de l’École de la République du 8 juillet 2013 afin de garantir la transparence et la qualité du processus d’élaboration des programmes scolaires. Parmi ses premières missions, le CSP doit notamment faire des propositions de nouveaux programmes pour la maternelle, l’école élémentaire et le collège.

Avant-propos
Le Conseil supérieur des programmes
Les 18 membres du Conseil supérieur des programmes
La première lettre de commande
La fabrique des programmes
Le calendrier des travaux
La lettre de mission du Président

Extrait de education.gouv.fr du 06.12.13 : Installation du Conseil supérieur des programmes

 

[...] L’articulation avec le socle devient une obligation alors que jusque là le socle était très secondaire. Il appartient au CSP de définir le socle. Autre changement structurel, les programmes devront être conçus par cycles et faciliter l’interdisciplinaire.

L’évaluation va devenir une entrée essentielle des programmes. C’est qui pilotera le travail des enseignants. "Des niveaux d’attendus pourront être définis en cohérence avec les modalités d’évaluation que vous établirez", dit la lettre de V Peillon.

En maternelle, le document demande à revoir la partie "devenir élève" et à préciser le sens des activités selon une demande des enseignants.

Au collège, le ministre souhaite "que des temps d’accompagnement pédagogique puissent être introduits au sein des enseignements que vous identifierez comme prioritaires... Un volant d’heurs professeurs sera alloué à chaque niveau pour donner aux équipes davantage d’autonomie".

Extrait de cafepedagogique.net du 06.12.13 : Ecole et collège : Mise en place de nouveaux programmes et de nouveaux temps

 

La Lettre du ministre au CSP

 

Vincent Peillon a annoncé ce vendredi la création de 4.000 postes dans les collèges pour des temps d’accompagnement permettant aux élèves de progresser à leur rythme.

Extrait de express.fr du 06.12.13 : Vincent Peillon annonce 4000 posters supplémentaires pour le collège

 

L’annonce officielle

Le 3 décembre

Extrait de cafepedagogique.net du 09.12.13 : Collège : 4000 postes supplémentaires pour les équipes pédagogiques

 

Note du QZ : Les recommandations ministérielles sur le socle commun et la politique des cycles, notamment le cycle de consolidation CM1-CM2- 6ème, sont dans le droit fil des principales préconisations de l’OZP..

On peut supposer que la création de 4 000 postes d’accompagnement éducatif se fera en priorité dans les collèges en difficulté. Mais cette mesure n’est pas sans rappeler la création en 2006 (circulaire au BO du 05.06.06) par Gilles de Robien de 3 000 postes d’assistants pédagogiques dans les RAR.
Il semble bien qu’un certain nombre de ces postes d’assistants pédagogiques aient disparu depuis dans le grand mouvement de restrictions budgétaires des années 2010-2012.
Sur le site de l’OZP, le mot-clé "assistant pédagogique" (voir colonne de droite de la page d’accueil dans le groupe "Acteurs et partenaires") regroupe l’ensemble des articles relatifs à cette fonction. Les résultats (120 articles)

Répondre à cet article