> 5 - TYPE DE DOCUMENT, ACTEUR, POSITION - PROTESTATION > POSITION > Position de chercheur > La prévention de l’illettrisme relève de l’école, surtout lors du passage du (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

La prévention de l’illettrisme relève de l’école, surtout lors du passage du primaire au secondaire (ANCLI)

26 mars 2013 Version imprimable de cet article Version imprimable

L’illettrisme concerne 7% des 18–65 ans. Si l’école est en pre­mière ligne pour pré­ve­nir ce phé­no­mène, l’Association natio­nale de lutte contre l’illettrisme (ANLCI) estime tout aussi néces­saire de s’intéresser à l’illettrisme des parents.

[...] On parle d’illettrisme après la fin de la sco­la­rité obli­ga­toire, l’école est donc le pre­mier acteur de pré­ven­tion de ce phé­no­mène. « La fra­gi­lité de cer­tains élèves s’accentue au moment du pas­sage du pri­maire au secon­daire, explique Eric Nedelec. Du CP au CM2, les pro­blèmes sont moins visibles, on trouve des solu­tions d’accompagnement. Lors du pas­sage au col­lège, et par­ti­cu­liè­re­ment au pre­mier tri­mestre de la 5ème, les dif­fi­cul­tés s’accumulent. »

Extrait de vousnousils ;fr du 25.03.13 : Illettrisme : l’école en première ligne

Répondre à cet article