> 4 - Actes et Productions de l’OZP > 1 - Les Rencontres de l’OZP > "Refonder l’éducation prioritaire : priorité à la pédagogie", avec Gérard (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

"Refonder l’éducation prioritaire : priorité à la pédagogie", avec Gérard Chauveau (compte rendu OZP de la rencontre du 20 mars 2013)

23 mars 2013 Version imprimable de cet article Version imprimable

 -----LES RENCONTRES DE L’OZP-----

n° 111 - mars 2013

  En éducation prioritaire, priorité à la pédagogie

Compte rendu de la réunion publique du 20 mars 2013

A l’heure de la refondation de l’Ecole et dans la perspective prochaine d’une refondation de l’Education prioritaire, l’OZP a choisi de donner la parole à Gérard Chauveau, ancien chercheur au CRESAS (INRP), dont les travaux, depuis de nombreuses années, portent essentiellement sur les conditions pédagogiques de la réussite scolaire dans les milieux populaires.

Sur l’éducation prioritaire, Gérard Chauveau est notamment l’auteur de :
- Comment réussir en ZEP. Vers des zones d’excellence pédagogique, Retz, 2000
- Les journées des coordonnateurs Zep-Rep. Actes du séminaire DESCO, CRDP
Basse-Normandie, 2001
- A l’école des banlieues, Retz, 1995

1 - Il y a urgence à relancer la réflexion pédagogique en éducation prioritaire
La pédagogie est la grande absente des débats autour de l’éducation prioritaire. On parle moyens et organisation de dispositifs et rarement de pédagogie : on parle de la coquille mais pas du contenu.
On oublie que la réussite scolaire est déterminée par l’effet maître et les pratiques pédagogiques. Des recherches anciennes de l’INRP portant sur la réussite au CP avaient pourtant montré que l’effet-maître était plus déterminant que les facteurs sociaux. « Pour prédire les chances de réussite d’un élève, disait-on, il est plus important de connaître le nom de son instituteur que le métier de son père ». Quelle ressource humaine affecter en ZEP ? Et pour quel objectif ?
« Et cependant, ajoure Gérard Chauveau, je rencontre fréquemment dans mes déplacements sur le terrain des personnes qui pensent qu’ils ne peuvent pas faire grand-chose à cause de la misère et du chômage. » Il cite les exemples des débats sur « le plus de maîtres que de classes » dans « les CP renforcés (2002) et sur la diminution du nombre d’élèves par classe. A chaque fois, les actions menées dans ce sens ne produisent de réussite significative que lorsqu’elles s’appuient sur des bases pédagogiques solides.

Lire la suite ci-dessous dans le document en pièce jointe

 

Sur la même rencontre OZP avec Gérard Chauveau
Lire le compte rendu Tout Educ
Lire l’interview de Gérard Chauveau par vousnousils.fr du 05.05.13]

Documents joints



  • PDF - 213.4 ko

Répondre à cet article

1 Message

  • Les Parisiens ont de la chance de pouvoir rencontrer des gens lors de vos "rencontres". J’aurais aimé écouter Gérard Chauveau. Il a publié "Comment réussir en ZEP" au moment où je prenais la direction d’une école.

    Ce livre a été le ciment de l’équipe pédagogique qui se constituait alors. Je ne sais s’il a eu un fort tirage. Je l’espère : il est précis, pratique, technique d’un côté et baigne dans une philosophie enthousiasmante de l’homme.

    Pourquoi faire de la pub pour un livre vieux de 13 ans ? Parce que ce compte rendu montre la permanence des propos de cet auteur.

    Le bouquin : "Comment réussir en ZEP" par Gérard Chauveau, éditions Retz, 2000.

    3 objectifs :
    - Comprendre les disparités de résultats,
    - Identifier les dynamiques de réussite,
    - Recentrer les ZEP sur les apprentissages.

    Répondre à ce message