> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > ACTIONS LOCALES par niveau et discipline/ > Actions locales AU COLLEGE > Collège (Citoyenneté) > B* Un espace "Education, Sensibilisation, Prévention Alcool" au collège RRS (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Un espace "Education, Sensibilisation, Prévention Alcool" au collège RRS Jean Moulin à Brive-la-Gaillarde

18 décembre 2012 Version imprimable de cet article Version imprimable

ESPACE – Education, Sensibilisation, Prévention Alcool au Collège avec l’appui de l’Environnement
Collège [RRS] Jean Moulin à Brive-la-Gaillarde

Lancée sur l’année scolaire 2009/2010 auprès des élèves de 6ème de 15 collèges « action » du Limousin – soit 53 classes et près de 1200 élèves –, l’opération sera menée sur 3 ans auprès de cette même cohorte d’élèves. Ce programme vise à favoriser l’acquisition d’un comportement maîtrisé et responsable vis-à-vis des boissons alcoolisées en privilégiant deux axes majeurs : le recul de l’âge de la consommation régulière et la prévention des comportements de recherche d’ivresse (ivresses régulières, « binge drinking »).

Nombre d’élèves et niveau(x) concernés
Lancée auprès des élèves de 6ème de 15 collèges « action » du Limousin – soit 53 classes et près de 1200 élèves –, l’opération sera menée sur 3 ans auprès de cette même cohorte d’élèves. Au final, l’évaluation portera sur 30 collèges (1 collège sur 3 du Limousin), soit 105 classes de 6ème et près de 2 500 élèves.
Les quinze établissements « action » de l’opération ESPACE ont été choisis par les services de l’Education nationale, avec l’appui de l’Observatoire Régional de la Santé du Limousin, selon plusieurs critères permettant une bonne représentativité par rapport à la réalité régionale :

  • adhésion de la direction et des équipes pédagogiques,
  • taille de l’établissement,
  • urbanisation,
  • environnement social (centre ville / mixte / ZEP ou autres secteurs défavorisés),
  • enseignement public et privé,
  • distribution géographique.

A également été rigoureusement vérifiée la comparabilité des établissements cas et témoins en fonction des critères d’urbanisation, de taille et de sociologie de l’environnement.

A l’origine
L’estime de soi et les compétences psychosociales au cœur de la prévention Les consommations précoces d’alcool et de produits psycho-actifs peuvent évoluer vers des comportements à risque chez les adolescents et, pour une part d’entre eux, vers une dépendance à l’âge adulte. A 13 ans, les trois quarts des jeunes garçons ont déjà consommé une boisson alcoolisée au moins une fois dans leur vie (le plus souvent du cidre). Leur parler des risques est utile mais insuffisant ; les programmes d’information centrés sur les effets sur la santé sont peu efficaces. Quand on est adolescent, on est en pleine santé et on se préoccupe surtout de l’effet immédiat des produits. Les programmes de prévention les plus efficaces s’appuient au contraire sur le développement de « l’estime de soi et des compétences psychosociales » : avoir confiance en soi, s’ouvrir à l’autre en reconnaissant ses qualités, s’affirmer de manière constructive, mieux gérer les conflits... On sait aujourd’hui que c’est en développant l’estime de soi et les capacités relationnelles que les adolescents adoptent plus facilement des comportements favorables pour leur santé.

Objectifs poursuivis
Favoriser auprès des jeunes l’acquisition d’un comportement maîtrisé et responsable vis-à-vis des boissons alcoolisées en privilégiant deux axes majeurs :

  • Le recul de l’âge de la consommation régulière,
  • La prévention des comportements de recherche d’ivresse (ivresses régulières, « binge drinking »).

Description
Axée sur le développement de l’estime de soi et des compétences psychosociales, l’action prend la forme de modules pédagogiques interactifs. Le programme s’appuie sur les équipes éducatives et veut associer étroitement les parents, facteur clé de réussite de ce type d’opération de prévention.

Modalité de mise en œuvre
Les actions développées à destination des élèves prennent la forme de modules pédagogiques, fondés sur la participation de l’élève et adaptés selon l’âge. En 6ème, ces modules sont notamment axés sur le développement de l’estime de soi et des compétences psychosociales. Ils se déroulent durant six séquences de deux heures, selon un programme développé par le Dr Corinne Roehrig, médecin de santé publique et thérapeute familiale, qui s’est également chargée de la formation de trois jours des équipes éducatives impliquées. La thématique de l’alcool est abordée dans le cadre de l’enseignement Sciences de la Vie et de la Terre (SVT) au cours d’un atelier visant à faire réfléchir les élèves sur les réactions physiologiques liées à la consommation de boissons alcoolisées. Tous les enseignants SVT des 15 collèges impliqués ont également participé à une formation et disposeront d’un outil développé en partenariat avec François Coutarel, enseignant de SVT et formateur.

Moyens mobilisés
Mis en place par l’association Entreprise & Prévention, le programme ESPACE a été conçu et finalisé par l’académie de Limoges, à la demande du ministère de l’Education nationale, avec l’apport des meilleurs experts nationaux et régionaux en matière de prévention, d’éducation et de santé publique. Rassemblé autour du Recteur de l’académie de Limoges, qui a pris la direction scientifique du projet, un comité de pilotage se réunit régulièrement pour construire le programme et en assurer la mise en oeuvre.

Partenariat et contenu du partenariat
Entreprise et Prévention : Association créée en 1990 et regroupant 17 entreprises du secteur des boissons alcoolisées en France, Entreprise & Prévention vise à lutter contre la consommation excessive ou inappropriée de boissons alcoolisées.
● Objectif : Concevoir et développer des programmes de prévention du risque alcool en partenariat avec des acteurs de terrain : élus, services sanitaires et sociaux, associations, fédérations, experts en gestion des risques, professionnels de santé, etc.
● Principes :

  • Prévenir le risque alcool (consommation inappropriée, abus).
  • Mettre en place des actions de prévention ciblée sur les populations sensibles et les situations à risque.
  • Agir en partenariat : professionnels et acteurs publics et associatifs.

Liens éventuels avec la Recherche
Dans le cadre de la préparation du programme ESPACE, il a été convenu de réaliser une étude bibliographique et de l’analyser afin d’en tirer des enseignements utiles au projet. Ce travail a été confié à Marie Choquet, psychologue et épidémiologiste, directeur de recherche à l’Inserm (Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale) au sein de l’unité 669 spécialisée dans la santé mentale des adolescents.
La méthode de recherche consiste à interroger les bases de données scientifiques sur des mots clés. Elle a permis de recueillir une sélection de 51 publications scientifiques pertinentes, de 1979 à 2008, dont 17 revues ou méta-analyses (qui sont elles-mêmes des analyses et des synthèses des études existantes sur un sujet).
On notera à ce titre deux travaux de synthèse publiés par l’Inserm et l’Inpes (Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé), : le premier issu d’une expertise collective sur les démarches et méthodes d’éducation pour la santé des jeunes (2001), le second constituant un référentiel de bonnes pratiques de l’action en milieu scolaire sur les comportements à risques et la santé (2008).
A noter qu’aucune intervention sur la prévention du risque alcool avant 12 ans n’a fait l’objet d’une publication scientifique. La majorité des données recueillies concerne la tranche d’âge 12-18 ans.

Evaluation / indicateurs
Le schéma général de l’évaluation est celui d’une expérimentation de type « essai dans la communauté », comparant les réponses et les évolutions intervenues au sein de deux groupes d’élèves, les uns soumis au programme de prévention (groupe « action »), les autres ne bénéficiant d’aucun programme spécifique (groupe « témoin »). Si l’évaluation comporte une cible principale, que sont les élèves, elle vise également deux cibles secondaires : les parents, d’une part, le corps enseignant, le personnel éducatif et les professionnels de santé des établissements, d’autre part.

Modalités du suivi et de l’évaluation de l’action
Les actions mises en place dans le cadre du programme ESPACE seront évaluées scientifiquement par l’Observatoire Régional de la Santé (ORS) du Limousin. Les objectifs de cette évaluation, définis par le comité de pilotage, sont de déterminer l’impact du programme sur les comportements, les représentations et les connaissances en matière d’alcool mais également sur l’épanouissement général de l’élève, le développement de ses compétences psychosociales. L’évaluation sera menée en comparant les réponses et les évolutions intervenues au sein de deux groupes d’élèves, les uns soumis au programme de prévention (groupe « action »), les autres ne bénéficiant d’aucun programme spécifique (groupe « témoin »). Elle permettra la publication des résultats du programme ESPACE. En cas de résultats concluants, une généralisation du programme pourra être envisagée.

Effets constatés
Sur les acquis des élèves : L’évaluation finale sera réalisée en 2013.

Site de l’opération pilote ESPACE

Extrait du site Expérithèque : ESPACE – Education, Sensibilisation, Prévention Alcool au Collège avec l’appui de l’Environnement

 

Site à destination des parents d’élèves du Limousin impliqués dans le programme

Répondre à cet article