> EDUCATION PRIORITAIRE > EDUC. PRIOR. Les 8 types de documents > Educ. prior. (Annuaires) > Annuaires (Archives) > Annuaires Education prioritaire (archives 2005-2011) > NOUVELLE MISE A JOUR le 19.04.11 à 10h. Combien de collèges RAR en Eclair à (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

NOUVELLE MISE A JOUR le 19.04.11 à 10h. Combien de collèges RAR en Eclair à la rentrée 2011 dans les 9/10 académies qui l’ont expérimenté cette année ? Entre 120 et 139 sur 141 selon une estimation OZP

19 avril 2011 Version imprimable de cet article Version imprimable

ATTENTION :
Cette fiche a été mise à jour à trois reprises depuis sa mise en ligne le 18 avril, suite à des informations complémentaires venues du terrain.
Elles concernent les académies d’Aix-Marseille et de Créteil, celles justement pour lesquelles la proportion de collèges RAR en Eclair était la plus faible dans la précédente version de notre texte.
Cette fiche a donc été mise à jour et le total de collèges RAR en Eclair nettement révisé à la hausse.

Clair est expérimenté depuis la rentrée 2010 dans 10 académies
Cela représentait 105 établissements :
. 77 collèges : 49 en RAR, 17 en RRS et 11 hors ZEP
. et 28 lycées.

En s’appuyant sur les récentes circulaires concernant le mouvement intra-académique des personnels enseignants du second degré, l’OZP a pu extraire des informations concernant le dispositif Eclair à la rentrée 2011 dans ces 10 académies .

Consulter ces 10 articles : Aix-Marseille - Amiens - Créteil - Lille - Lyon - Montpellier - Rouen - Strasbourg - Toulouse - Versailles

ou bien voir la rubrique du site OZP sur la mise en place d’Eclair

 

Les constats effectués sur ces 10 académies dans la limite de l’état actuel des informations (à la date du 16 avril 2011) permettent de répondre, au moins en partie, aux questions suivantes :

 

-  Les lycées déjà en Clair sont-ils maintenus dans le dispositif ?

Oui, tous (28), mais aucun nouveau lycée n’y entre, ce qui laisse penser que, depuis que Clair a fait entrer les écoles, les lycées tiennent une place mineure dans le dispositif.
Peut-être même l’administration a-t-elle conservé les lycées qui s’y trouvaient déjà surtout parce que la suppression du "L" de lycées aurait mis à bas l’astucieuse transformation du sigle Clair en Eclair...

 

- Tous les collèges en RAR dans ces 10 académies seront-ils en Eclair à la rentrée 2011 ?

Ce sera le cas à Amiens (13 sur 13), Strasbourg (6 sur 6), Toulouse (7 sur 7)).
Ce sera presque le cas à Montpellier (5 sur 6), où seul le collège Diderot à Nîmes reste en dehors d’Eclair mais où 7 SEGPA entrent dans le dispositif,
ainsi qu’à Versailles (21 sur 22), où seul le collège Edouard Vaillant à Gennevilliers reste en dehors d’Eclair,
et peut-être à Lille (la liste "indicative" comprend 9 collèges en RAR mais d’autres sources annoncent 28 collèges RAR en Eclair sur 29).
et à Rouen (3 RAR prévus actuellement sur la liste académique, mais le SNES avance que tous les RAR (11) y entreront.

Pour les autres académies :
. Aix-Marseille  : La note du site académique datée du 05.04.du fait état seulement des 13 établissements qui figurent déjà dans Clair.
Mais plusieurs sources syndicales avancent que l’ensemble des 27 collèges en RAR sera en Eclair, en plus des 3 lycées et du collège RRS actuels, auxquels il faut ajouter deux collèges difficiles à Marseille, S. Mallarmé [13è], A. Dumas [ex-Gibraltar, 14è], et peut être Raspail à Carpentras.
. Créteil  : selon les termes de la circulaire, 4 RAR seulement (sur 21), les mêmes qu’en 2010, seraient dans Eclair, mais, selon des informations fiables de dernière minute, c’est l’ensemble des RAR de l’académie qui ferait partie du dispositif.
L’académie de Lyon, qui fait partie des 10 ayant expérimenté Clair, a publié une circulaire académique mais n’a fourni pour l’instant aucun chiffre pour 2011. Elle comptait en Clair à la rentrée 2010 3 collèges RAR (sur 9), 1 collège RRS sur 39 et 1 collège hors-éducation prioritaire.

MISE A JOUR (19.04 : Sur ces bases incertaines, on a donc deux hypothèses chiffrées pour ces 9 académies qui regroupent 141 collèges en RAR (elles en regroupaient 46 à al rentrée 2011) :
un total d’environ 120 collèges RAR sur 141 en Eclair contre 46 en 2010.
Si la présence en Eclair des 27 collèges RAR d’Aix-Marseille et des 11 collèges RAR de Rouen est confirmée, c’est alors 139 RAR sur les 141 que comptent ces 9 académies qui serait en Eclair, c’est-à-dire la quasi-totalité.

 

- De nouveaux collèges en RRS ou hors-éducation prioritaire entrent-ils en Eclair ?

Ce sera le cas à Amiens (2 RRS), Créteil (1 hors éducation prioritaire), Montpellier (5 RRS + 7 SEGPA rattachés à des RAR ou RRS), Strasbourg (1 RRS)...

 

- Le contrat engage l’enseignant pour combien d’années ?
La durée ("conseillée" ou "recommandée") est en général de 5 ans, mais de 3 ans à Créteil.

 

- Le dispositif Clair est-il maintenant appelé Eclair partout ?

Oui, sauf à Lyon, à Montpellier et à Rouen, où la circulaire de mouvement continue à utiliser le terme "CLAIR". Espérons que ce "retard" n’est qu’une négligence rédactionnelle et n’a pas valeur de réticence à intégrer les écoles dans le dispositif.

 

- Le niveau national intervient-il dans le choix des établissements ?

[Mise à jour]
A Toulouse, le rectorat précise que cinq établissements sont susceptibles, "sous réserve de validation par le ministère", d’intégrer le dispositif à la rentrée scolaire 2011.
A Amiens, une source syndicale nous précise que l’entrée en Eclair du collège RRS de Wassigny avait été refusée par le ministère.
Il s’avère donc que le ministère exerce un contrôle sur le choix des établissements par les IA et recteurs.

 

Tous les postes en Eclair sont-ils profilés ?

En principe oui.
Mais il semble que, dans certaines académies académies, le recteur ne profile (sur mesure) que les postes pour lesquels il a déjà un candidat.

 

- Les circulaires académiques font-elles référence aux postes de coordonnateurs, professeurs référents (ou "d’appui" ou "supplémentaires") ainsi qu’à ceux de préfets des études ?

Non.
Mais la circulaire de Toulouse précise : "un enseignant affecté en établissement ECLAIR est susceptible de se voir proposer pour tout ou partie de son service les missions de Préfet des études (cf. circulaire n° 2010-096 du 7 juillet 2010 sur les missions correspondantes). Le recteur précise également que
"les personnels affectés en établissement ECLAIR bénéficient de l’indemnité de sujétions spéciales (ISS), et, pour ceux assurant les fonctions de préfet des études, de l’attribution de l’indemnité pour fonctions d’intérêt collectif (IFIC)
Par ailleurs, selon des sources locales, les (ou "des") postes de professeur d’appui dans l’académie de Lille pourraient être supprimés pour dégager les moyens nécessaires à la création de postes de postes de préfet des études.

A suivre
Nous publierons prochainement les chiffres (quand ils existent) pour quelques-unes des 20 académies entrant en Eclair à la rentrée 2011. Nous sommes preneurs de toute information à ce sujet (ou sur le bilan ci-dessus) :ozp[at]ozp.fr

Reste surtout à attendre la publication au BO de la liste officielle des établissement en Eclair.

Répondre à cet article

2 Messages de forum