> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > ACTIONS PEDAGOGIQUES LOCALES (par niveau et discipline) > Actions locales AU COLLEGE > Collège (Emi, Numérique) > Cartable électronique en ZEP (Le Journal de Saône-et-Loire)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Cartable électronique en ZEP (Le Journal de Saône-et-Loire)

7 décembre 2004 Version imprimable de cet article Version imprimable

Extrait du « Journal de Saône-et-Loire » du 02.12.04 : cartable électronique en ZEP

Mâcon : bilan sur le cartable électronique à l’UDAF

Clarté, efficacité, enthousiasme, professionnalisme, tels sont les qualificatifs que l’on peut donner à la brillante démonstration de l’expérimentation « arianedijon », faite par Pascal Alliot, principal du collège Olivier-de-la-Marche à Saint-Martin-en-Bresse, Bruno Lapetite, ingénieur au CISEP (service informatique du rectorat).

Cette réunion était organisée à l’UDAF, par Mme Yveline Littoz, responsable de la commission « éducation » départementale et membre de la commission nationale. L’UNAF était représentée par France Picard, coordinateur du secteur « éducation-formation et petite enfance », très intéressée par l’expérience bourguignonne, ayant suivi dans les Landes et à rennes d’autres types d’expériences.

Le collège de Saint-Martin-en-Bresse a débuté l’expérimentation en septembre 2001, suivi de deux autres collèges à Chalon-sur-Saône : Robert Doisneau et Jacques Prévert (situé en ZEP). Ils ont été rejoints par le lycée Nicéphore-Nièpce et une composante de l’IUT du Creusot, représentant ainsi un cursus complet de l’enseignement secondaire.

Les applications directes : relations rapides entre l’établissement, les parents et les élèves ; gestion des absences directement à chaque cours ; communication aux parents pour des sorties, des événements à connaître rapidement, conseils de classe, rencontres ; cahier de texte de la classe : disponible dès la fin du cours : cours mis en ligne au fur et à mesure de l’avancée des programmes, pour toutes les matières (langues, matchs, éducation musicale), permettant à l’élève le soir de réviser, pour un enfant malade de se mettre à jour et pour un enfant handicapé de suivre dans de meilleures conditions.

M. Bouhard, inspecteur pédagogique régional, conseiller auprès de Mme le Recteur pour le projet « arianedijon » a répondu aux interrogations des parents. Cela ne permet pas d’alléger le cartable « livre », mais peut être dans l’avenir avec le développement d’expérience comme le manuel électronique ou l’espace numérique du savoir. Se posent également les problèmes d’achat et de maintenance de matériel pour l’Éducation Nationale et les parents, de volontariat pour les professeurs et d’investissement dans un travail énorme la première année, et d’autorisation d’utiliser les réalisations.

La région est très volontariste dans cette démarche et espère convaincre les 4 départements de continuer ou de s’investir dans « arianedijon », actuellement seul environnement numérique de travail en France.

Répondre à cet article