> POLITIQUE DE LA VILLE > SNU, Service civique, Réserve citoyenne > Service civique : surreprésentation des jeunes ni en emploi ni en études et (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Service civique : surreprésentation des jeunes ni en emploi ni en études et vivant dans un QPV (Injep)

27 avril

Le service civique en chiffres
Injep fiches repères

Créé par la loi du 10 mars 2010, le service civique est un dispositif proposant à des jeunes âgés de 16 à 25 ans, et jusqu’à 30 ans pour les jeunes en situation de handicap, de s’engager dans une mission d’intérêt général auprès d’associations ou d’institutions publiques. Le dispositif a pris une place croissante dans les politiques de jeunesse : entre 2017 et 2020, environ 80 000 jeunes ont commencé une mission chaque année, ce qui est presque quatre fois plus qu’en 2014. Durant cette période, la population des volontaires a représenté environ 10 % de la classe d’âge des 16-25 ans. Cette fiche détaille l’évolution du service civique et le profil des volontaires.

[...] DES VOLONTAIRES AUX NIVEAUX DE DIPLÔMES VARIÉS, MAIS SOUVENT DEMANDEURS D’EMPLOI L’objectif de rendre le service civique accessible à tous se traduit par une hétérogénéité sociale des profils. En 2020, 22 % des volontaires n’ont pas le baccalauréat, 35 % sont diplômés du supérieur, et 42 % ont un baccalauréat comme plus haut diplôme. Par ailleurs, les étrangers peuvent effectuer des missions : c’est le cas de 5 % des volontaires de 2020, dont un tiers détient la nationalité d’un pays de l’Union européenne. 39 % des volontaires se déclarent demandeurs d’emploi lors de leur entrée en service civique, et 26 % inactifs non-étudiants. Par comparaison, les chômeurs et les inactifs non scolarisés représentaient ensemble 17 % des 16-25 ans en 2020 (Enquête emploi en continu 2020, INSEE) : les personnes ni en emploi ni en études sont donc surreprésentées parmi celles qui réalisent un service civique. Par ailleurs, 4 % se déclarent salariés au début de la mission et 31 % étudiants : les volontaires peuvent d’ailleurs continuer leurs études pendant la mission. Les femmes représentent 60 % des volontaires. Elles sont particulièrement nombreuses dans les domaines de la solidarité, de la santé et de l’éducation, tandis qu’elles ne représentent que 7 % des volontaires engagés dans le sport. Par rapport aux hommes, elles sont plus souvent diplômées du supérieur (38 % contre 30 %), et elles effectuent plus fréquemment leur mission dans une institution publique (44 % contre 28 %).

COMPARAISON DES VOLONTAIRES AVEC DES JEUNES DU MÊME ÂGE
Afin de mieux connaitre les spécificités des volontaires, l’INJEP et l’ASC ont mené, en 2019, une enquête quantitative auprès d’un échantillon représentatif des jeunes en service civique. 8 193 volontaires ont ainsi étés interrogés, au moins six mois après la fin de leurs missions.
Cette enquête a permis de montrer que les volontaires sont souvent issus de familles dont les parents sont employés (53 % des mères de volontaires et 32 % des pères appartiennent à cette catégorie) et travaillent dans le secteur public (pour 51 % des mères et 39 % des pères). A contrario, les professions intermédiaires sont peu représentées (18 % des mères et 7 % des pères de volontaires, contre 28 % pour les femmes et 23 % des hommes en activité), tout comme les ouvriers (24 % des pères contre 31 % des hommes actifs).
Par ailleurs, la proportion de volontaires vivant dans un quartier prioritaire de la politique de la ville (13 %) est plus élevée que dans la population générale des 15-24 ans : 9,2 % (recensement de la population 2018, INSEE).
Enfin, les volontaires en service civique sont légèrement plus nombreux à être bénévoles : 20 % des volontaires de service civique déclarent avoir fait du bénévolat quelques heures chaque semaine tout au long de l’année au cours des 12 derniers mois avant le début de leur mission, alors qu’ils sont 15 % parmi les 18-25 ans (Baromètre DJEPVA sur la jeunesse, 2018).

Extrait de injep.fr d’avril 2022 (source ToutEduc)

Voir la sous-rubrique SNU, Service civique, Réserve citoyenne
le mot-clé SNU, Service civique, Réserve citoyenne (gr 5)/

Répondre à cet article