> ACTEURS et PARTENAIRES > Tuteur, Pair, Médiateur, Mentor > B* Des échanges réguliers via un tutorat entre pairs de 3e SEGPA et de 3e (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Des échanges réguliers via un tutorat entre pairs de 3e SEGPA et de 3e générale du collège REP Constantin Weyer de Cusset

27 avril

Dernière mise à jour le 20.06.22

 

Intercambios

QUOI ?

Nous souhaitons faire évoluer et positiver le regard que les élèves, et trop souvent les parents également, portent sur la SEGPA en favorisant la coopération entre pairs . Il s’agit d’une collaboration tant entre les élèves de troisième qu’entre leurs professeurs. Ainsi les élèves d’une classe de troisième SEGPA et de deux troisièmes générales se rencontrent deux fois par semaine dans le cadre de ce projet Intercambios. Cette collaboration avec la mise en place d’un tutorat entre pairs s’articule autour de l’échange de leurs connaissances et de leurs savoir-faire (cuisine/ espagnol). D’une part, les élèves de troisième générale tutorent les élèves de SEGPA dans le cadre d’une initiation à l’espagnol. D’autre part, les élèves de troisième SEGPA tutorent les élèves de troisième générale dans le cadre d’un atelier cuisine basé sur des recettes typiquement espagnoles.

QUI ?

• 2 membre(s) dans l’équipe

• Une classe de troisième SEGPA
Deux classes de troisième générales

• Un professeur d’espagnol, Mme Bérou
Un professeur spécialisé mention HAS, Mme Poncet
Un professeur spécialisé en charge du français, M.Cheraa

- Les participants

• 64 élève(s)
• 3 enseignant(s)
• 0 autre(s) participant(s)

Où ?

MAURICE CONSTANTIN WEYER, Cusset (03), académie de Clermont-Ferrand (006)

Collège - 3ème, 3ème SEGPA renovée

Projet mené au sein d’un collège REP de l’Allier pour favoriser l’inclusion dans cette établissement et le respect entre pairs.

• 1 académie(s)
• 1 établissement(s)
• 3 classe(s)

POURQUOI ?

- Problème identifié

Deux raisons ont motivé la mise en place de ce projet. Tout d’abord « Depuis 2013 et la loi Peillon, tout élève est en droit d’être « inclus sans aucune distinction », il s’agit alors de mettre en place des stratégies, des outils afin que cette scolarité soit facilitée pour les élèves à besoins éducatifs particuliers. » Ainsi il est important de faire travailler ensemble les élèves de SEGPA et de cursus général. De plus, Nous souhaitons faire évoluer et positiver le regard que les élèves, et trop souvent les parents également, portent sur la SEGPA.

QUAND ?

Du 09/11/2021 Au 15/06/2022

COMMENT ?

Il s’agit majoritairement de tutorat entre élèves.

- Modalités de mise en œuvre

Les élèves se rencontrent deux fois par semaine.

• D’une part, les élèves de troisième générale grâce à leur maîtrise de leur LV2 initient les élèves de troisième SEGPA à la langue espagnole. La rencontre se fait chaque semaine au sein de la classe de français des élèves de SEGPA. Ils découvrent cette nouvelle langue en duo ou en trio mêlant élèves de SEGPA et de générale à travers des jeux de rôle, des chansons et des jeux de société. Ils sont encadrés par Mme Bérou, le professeure d’espagnol, en co-animation avec M.Cheraa, professeur spécialisé.

• D’autre part, une fois par semaine (mardi ou jeudi selon les classes) les élèves de troisième SEGPA tutorent les élèves de troisième générale au sein de la cuisine pédagogique. Dans le cadre d’un atelier cuisine ils découvrent ensemble des recettes typiquement espagnoles telles que la tortilla de patata, las empanadillas ou las papas bravas. Les élèves de troisième SEGPA initient les élèves de troisième générale aux règles d’hygiène, à l’organisation d’une cuisine professionnelle, aux gestes techniques. Ils travaillent ensemble le lexique de la cuisine espagnole. Lors de cet atelier Mme Bérou est en co-animation avec Mme Poncet professeure spécialisée HAS.

QUEL BILAN ?

- Modalités d’évaluation

• Auto-évaluation de l’action par l’équipe pédagogique

Rencontre mensuelle des coordinatrices du projet pour faire le lien avec les équipes pédagogiques respectives des classes et faire le point sur l’impact du projet dans ces classes à partir des retours des équipes.

- Indicateur(s) qualitatif(s)

Dans le cadre du projet, les séances en coanimation au sein de la cuisine professionnelle ont été très appréciées des élèves.En effet elles leur ont permis d’échanger et de transmettre leur savoir (recettes espagnoles, lexique) ou savoir-faire (technique de cuisine) mais aussi de découvrir l’enseignement professionnel.

Par contre le bilan est plus mitigé concernant les séances en coanimation sur une heure d’enseignement général.Si ces séances ont permis aux élèves d’améliorer leur estime de soi.Des élèves de 3ème générale se considérant en difficulté en espagnol se sont rendu compte qu’ils pouvaient être d’excellents tuteurs.De la même manière des élèves décrocheurs en segpa se sont révélés intéressés par ce nouvel apprentissage.Malheureusement de nombreuses séances ont dû être annulées pour des motifs sanitaires.Ces séances ont manqué de continuité ne permettant pas une maîtrise suffisante de l’espagnol par les élèves de segpa pour passer le concours Campeonato initialement prévu.

ET APRÈS ?

Grâce à la mise en place de ce projet, la frontière érigée traditionnellement dans notre collège entre les élèves de générale et de segpa n’a pas complètement disparu mais devient moins infranchissable. Ainsi les élèves des ces trois classes se saluent lorsqu’ils se croisent au sein du collège, participent ensemble à des activités lors de l’AS et échangent plus volontiers lorsqu’ils se croisent dans les couloirs. Le voyage à Santander, en Cantabrie a favorisé ce phénomène. En effet les élèves ont dû vivre ensemble durant une semaine. Il se sont retrouvés confrontés aux mêmes appréhensions et aux mêmes difficultés et ont su se soutenir les uns les autres.

Extrait d’Innovathèque du 20.06.22

Répondre à cet article