> PILOTAGE, ACCOMPAGNEMENT, ÉVALUATION, ORIENTATION > PILOTAGE national, académ., local > Pilotage académique > Pilot. acad. : Bilan, Projet > L’éducation prioritaire dans le Projet de l’académie de Créteil 2020-2024 (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

L’éducation prioritaire dans le Projet de l’académie de Créteil 2020-2024 (janvier 2021)

28 juin Version imprimable de cet article Version imprimable

Projet académique - Autonomie et mobilité : une ambition partagée

L’académie de Créteil se dote d’un nouveau projet stratégique pour les quatre années à venir : le Projet académique 2020-2024 est conçu pour donner des orientations et des outils d’action à l’ensemble des acteurs – personnels, élèves, parents, partenaires – qui contribuent à l’accomplissement de ses missions.

Extrait de ac-creteil.fr du 22.01.21 (52 p.)

EXTRAIT (page 12)

PREMIER AXE MAÎTRISER ET PARTAGER LES SAVOIRS,
CONDITION DE L’AUTONOMIE ET DE LA MOBILITÉ POUR TOUS

PRIORITE 2 Faire progresser tous les élèves pour réduire les écarts

Les inégalités des résultats scolaires révèlent souvent des inégalités sociales et/ou territoriales marquées mais chaque établissement, chaque classe comprend des enfants socialement défavorisés. L’académie de Créteil compte un grand nombre de Réseaux d’éducation prioritaire, ce qui témoigne de l’importance des problématiques sociales sur son territoire. Les politiques publiques visent à les combler, comme le montrent les dédoublements de Grande Section, CP et CE1. Toutefois, la corrélation entre les résultats des élèves et l’indice de leur position sociale demeure élevée. Les évaluations en sixième et les résultats au diplôme national du brevet (DNB) l’attestent. Entre 2015 et 2019 on observe, entre l’éducation prioritaire et le hors éducation prioritaire, des écarts de performance de 2 points en français et de près de 3 points en mathématiques. Si cet écartmoyen masque de belles réussites, dont les rapports de l’Observatoire des pratiques en éducation prioritaire montrent les ressorts, il reste à le réduire.
S’ajoutent à cela des inégalités de genre et des situations particulières : enfants allophones nouvellement arrivés, enfants de familles itinérantes et de voyageurs, enfants en situation de handicap. L’académie a pour ambition de porter une attention particulière à tous ces élèves afin qu’ils suivent la trajectoire de leur choix.

Objectif n° 1
 Contribuer à lutter contre les difficultés sociales et renforcer le travail personnel de l’élève

Pour que chacun réussisse, un dialogue suivi entre familles, enseignants et/ou établissements constitue une condition essentielle. De même, la prise en compte
des contraintes financières des familles est incontournable. Cette approche globale aide l’élève à s’engager dans un travail personnel dans et hors la classe. Le
confinement a montré l’importance du lien entre les écoles et les familles. Il a
souligné l’utilité de s’appuyer sur divers canaux et structures partenaires pour
s’assurer d’une part que les familles les plus éloignées de l’École accèdent à ses
codes et attentes, et d’autre part que l’École identifie leur situation. La continuité
pédagogique mise en place a montré la pertinence de l’usage d’outils numériques
variés, combinés avec des supports pédagogiques classiques. Elle a aussi mis en
lumière l’inégalité des équipements et la précarité. Autant d’obstacles qu’il convient de franchir ensemble.

Prendre en compte e manière effective toutes les formes de précarité
Propositions :
Accentuer la diffusion et la mise en œuvre du Vademecum Grande pauvreté et réussite scolaire
Développer l’accès aux droits des familles en formant les personnels à l’identification des formes de précarité
Travailler les listes de fournitures scolaires afin d’en limiter le coût
Équiper les élèves qui en ont besoin des outils de travail essentiels par la mobilisation des fonds sociaux, des collectivités territoriales et des partenaires
Développer des pratiques collégiales et coopératives entre tous les acteurs pour accentuer la cohérence des dispositifs dédiés à une plus grande justice sociale.

Accentuer les synergies pour favoriser l’ambition
Propositions :
Accentuer les liens entre les degrés d’enseignement et les voies de formation par des projets communs, avec l’appui des IEN-IO et DCIO
Doter le plus d’établissements éligibles d’une « cordée de la réussite »
Accroître le nombre de tutorats d’élèves par des étudiants
Développer les internats en collège et lycée comme accompagnement vers la réussite

Expliciter auprès des familles et des élèves toutes les formes de travail attendu
Propositions :
Valoriser les compétences familiales et placer la parole des parents à égale dignité de celle des acteurs de l’École
Expliciter les contenus, démarches et objectifs pour que les élèves et leur famille se saisissent du sens du travail proposé dans et hors la classe
Amener au moins 30 % des élèves, de la sixième à la troisième, à suivre « Devoirs faits »
Renforcer la formation des enseignants d’éducation prioritaire aux pratiques pédagogiques adaptées aux dédoublements

 

En bas à gauche les mots-clés de l’article
et ci-dessous les 10 derniers articles de la rubrique Pilot. acad. : Bilan, Projet (chemin en haut de la page 🏠)

Répondre à cet article