> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES... > ACTIONS PEDAGOGIQUES LOCALES (par niveau et discipline) > Actions locales A L’ECOLE > Ecole (Actions inter ou multidisciplinaires) > B* S’inspirer de l’école finlandaise pour améliorer ensemble les compétences (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* S’inspirer de l’école finlandaise pour améliorer ensemble les compétences socio-comportementales dans 6 écoles du Puy-de-Dôme et de l’Allier, dont 2 en REP+ (avec complément de juin 2022)

14 juin 2021

Additif du 17.06.22

S’inspirer des réussites de l’école finlandaise pour améliorer les compétences socio-comportementales des élèves

QUOI ?

Le développement du bien être à l’école, de l’estime de soi, de la persévérance jouent un rôle primordial dans la capacité à apprendre et donc dans la réussite scolaire. Pourtant, ces compétences socio-comportementales sont peu développées à l’école française. Le système finlandais, lui, les place au cœur de son enseignement. Les enseignantes souhaitent s’en inspirer pour faire évoluer les pratiques de l’école française.

QUI ?

8 membre(s) dans l’équipe

7 enseignantes réparties dans 6 écoles primaires du Puy de Dôme font partie du projet :

• Carmen FERRIER, école élémentaire Jean de la Fontaine (REP+) à Clermont Ferrand (63) : 12 élèves (CP)
• Sophie AMAZIGH, école élémentaire Jules Verne (REP+) à Clermont Ferrand (63) : 16 élèves (CE2/CM1)
• Valérie EYNARD, école maternelle des Volcans à Saint Genès Champanelle (63) : 25 élèves (MS/GS)
• Mathilde GUSTAVE, école maternelle Simone Godard de Gerzat (63) : 23 élèves (PS/MS/GS)
• Sandrine GOURBEYRE, école primaire de Saint André le Coq (63) : 20 élèves (GS/CP/CE1)
• Myroslava JACQUART, école primaire de Saint André le Coq (63) : 20 élèves (CE2/CM1/CM2)
• Sandrine NEVOLTRY, école maternelle de Saint Eloy les Mines (63) : 22 élèves (MS/GS)

5 écoles finlandaises de Porvoo et Helsinki sont partenaires du projet.

- Les participants

• 138 élève(s)
• 7 enseignant(s)
• 0 autre(s) participant(s)

OÙ ?

Interétablissements Clermont-Ferrand
Ecole maternelle, Ecole élémentaire - Maternelle Grande section, CP, CE2, CM1

Sept enseignantes du premier degré de l’école publique (deux enseignantes directrices, cinq professeures des écoles) font partie du projet. Les niveaux d’enseignement et les milieux dans lesquels elles exercent sont divers et couvrent un champ large de la scolarité dans le premier degré de l’enseignement français. Ceci permettra un rayonnement le plus large possible en termes d’impact de cette expérience. Elles souhaitent la partager avec les collègues de leurs écoles et celles de leurs circonscriptions.

- Établissement(s)

• Clermont-Ferrand SIMONE GODARD (063)
• Clermont-Ferrand ECOLE PRIMAIRE (063)
• Clermont-Ferrand LES VOLCANS (063)
• Clermont-Ferrand JULES VERNE (063) [REP+]
• Clermont-Ferrand LA SOURCE (063)
• Clermont-Ferrand JEAN DE LA FONTAINE (063) [REP+]

• 1 académie(s)
• 6 établissement(s)
• 7 classe(s)

POURQUOI ?

- Problème identifié

Les écoles qui participent au projet varient par leur taille (2 à 18 classes), leur localisation (rural, périurbain, urbain) et le public d’élèves qu’elles accueillent (issus d’un milieu favorisé, rural défavorisé, urbain défavorisé, issu de l’immigration ou allophone, élèves à besoins éducatifs particuliers). Pourtant, les constats sont semblables : un manque de persévérance des élèves ou abandon d’activité dans plusieurs situations scolaires qui nécessitent un effort soutenu, manque d’attention, démobilisation, manque d’autonomie et une difficulté à prendre les initiatives, manque d’estime de soi... Ces constats sont très accentués chez les élèves primo arrivants ou réfugiés qui maîtrisent peu la langue française. Ils sont très forts chez les élèves issus des milieux socio-culturels pauvres. L’impact du milieu social d’origine semble déterminant sur la réussite scolaire.

- Indicateur(s) qualitatif(s)

Partant de ces constats, les enseignantes éprouvent la nécessité d’inverser la tendance en agissant sur leurs pratiques de classe en faisant évoluer leurs dispositifs pédagogiques afin de créer de bonnes conditions d’apprentissage pour les élèves, adapter leur enseignement et améliorer le climat scolaire.

- Sources d’inspiration

Type Titre Auteur Année Observation
Article Confiance, coopération et autonomie. Pour une école du XXIe siècle Conseil d’analyse économique 2018 Les travaux récents en économie montrent que les capacités socio-comportementales amélioreraient la réussite scolaire et favoriseraient ensuite la réussite professionnelle.
https://www.cae-eco.fr/Confiance-cooperation-et-autonomie-pour-une-ecole-du-XXIeme-siecle
Article L’état de l’école Note d’information de la Depp 2019 https://www.education.gouv.fr/sites/default/files/imported_files/document/depp-ni-2019-19-43-presentation-Etat-ecole_1201067.pdf
Film Ecoles d’Europe, ressources du CANOPE sur l’école en Finlande CANOPE 0 https://www.reseau-canope.fr/ecoles-deurope/tour-deurope-par-themes/gestion-de-lheterogeneite-de-lespace-et-du-temps-finlande.html

COMMENT ?

Les 7 enseignantes se sont intéressées aux particularités du système éducatif finlandais. Les établissements finlandais partenaires ont été contactés. Ce projet a fait objet de candidature ERASMUS + et a obtenu une bourse de mobilité ERASMUS de 25 956 euros pour un séjour linguistique en Irlande et un stage d’observation en Finlande.

A cause de la crise sanitaire, le séjour en Finlande a été différé du printemps 2021 à avril 2022. L’équipe a conçu des outils nécessaires à l’observation des classes en Finlande ainsi que ceux destinés à l’analyse fine de leurs pratiques de classe : préparer les entretiens, concevoir des grilles d’analyse, préparer les autorisations des droits à l’image, échanger par mail avec les homologues finlandais pour préparer les visites. Depuis leur retour du stage d’observation, les enseignantes synthétisent leurs observations, analysent les leviers d’actions possibles dans leurs classes et préparent des dispositifs pédagogiques pour l’année scolaire 2022 - 2023.

- Moyens mobilisés

Ressource Type Pièce jointe
Greetings at the door Humain greetings at the door.jpg
Brain gym Humain https://www.braingym.fr/
Pédagogie Par la Nature (PPN) Humain https://www.reseau-pedagogie-nature.org/la-ppn-en-7-points-cles
Questionnaire élèves élémentaire Matériel https://innovatheque-pub.education.gouv.fr/public/api-rest/documents/41503/Climat%20scolaire%20-%20Questionnaire%20e%CC%81le%CC%80ves%20de%20l’e%CC%81cole%20e%CC%81le%CC%81mentaire%20-%20Google%C2%A0Forms.pdf
Questionnaire élèves maternelle Matériel [Climat scolaire - Questionnaire élèves de l’école maternelle - Google Forms.pdf> https://innovatheque-pub.education.gouv.fr/public/api-rest/documents/41504/Climat%20scolaire%20-%20Questionnaire%20e%CC%81le%CC%80ves%20de%20l’e%CC%81cole%20maternelle%20-%20Google%C2%A0Forms.pdf]
Questionnaire enseignants Matériel Climat Scolaire - Questionnaire enseignants - Google Forms.pdf
Questionnaire équipe éducative Matériel Climat scolaire - Questionnaire équipe éducative (AESH, AED, ATSEM, Service Civique).pdf
Questionnaire Matériel Climat scolaire - Questionnaire périscolaire - Google Forms.pdf
Diaporama de présentation pour les écoles finlandaises Matériel diapo presentation erasmus -avec compression.pdf

- Modalités de mise en œuvre

Préalablement au départ en Finlande, le travail des enseignantes a été axé sur la mise en place des partenariats franco-finlandais via la correspondance scolaire entre enseignants et entre certaines classes ainsi que des ateliers de bien être pour développer les compétences socio-comportementales des élèves et apporter de l’apaisement au climat scolaire.

Des réunions d’équipe ont également été organisées dans les écoles pour établir un état des lieux sur le climat scolaire, plus particulièrement impacté par la COVID.

Certaines enseignantes ont suivi une formation intitulée "la psychologie des enseignantes" sur la plateforme Fun-MOOC dont les 3 thématiques étaient mémoire et apprentissages, régulation du comportement, et motivation et métacognition.

D’autres mènent des expériences d’école du dehors, en organisant des temps de classe hebdomadaires en extérieur au contact de la nature ayant pour règle d’or prendre soi de soi, des autres et de la nature.

Certaines enseignantes ont inscrit leur classe au dispositif national "30 minutes d’activité physique par jour" pour permettre aux élèves d’extérioriser leur énergie et apporter de l’apaisement.

Les enseignantes ont mis également en place des enregistrements vidéo des moments de classe (l’accueil, arrivée et le départ des élèves, leur activité, les échanges entre élèves, les travaux de groupe, les récréations…) en amont du séjour en Finlande qui serviront, au retour du stage d’observation, de support d’étude. Ils rendront visibles les changements du climat de classe en lien avec les pratiques enseignantes et permettront à la communauté éducative de s’en emparer.

QUEL BILAN ?

- Modalités d’évaluation

• Auto-évaluation de l’action par l’équipe pédagogique

Une auto-évaluation a été réalisée par l’équipe enseignante en 2021-2022, avant le stage d’observation en Finlande. Pour cela, les enseignantes ont diffusé des questionnaires dans les écoles pour faire un constat du climat scolaire et pouvoir quantifier son évolution. Elles ont également réalisé des courts enregistrements vidéo / photos de plusieurs moments de classe.

Elles souhaitent refaire une auto-évaluation à la fin de l’année scolaire 2022 - 2023 pour rendre visibles les changements dans leurs pratiques.

- Indicateur(s) qualitatif(s)

Plusieurs actions ont été menées courant les deux dernières années scolaires pour améliorer le bien-être à l’école : des ateliers de yoga/relaxation, des moments de brain gym pour aider à se concentrer, positive greetings at the door pour exprimer ses émotions, le dispositif "30 minutes de pause active" proposé par les CPD EPS, des défis EPS à distance pour évacuer le trop-plein d’énergie et apporter de la sérénité.

Certaines enseignantes ont suivi une formation sur la psychologie des enseignants du MOOC. Une correspondance scolaire entre une classe finlandaise et une classe du groupe a été réalisée pour découvrir un environnement différent et tisser des liens entre les enseignantes partenaires du projet.

L’an prochain, les enseignantes poursuivent et élargissent ces actions.

ET APRÈS ?

De retour du voyage en Finlande fin avril 2022, les enseignantes impliquées dans le projet travaillent sur la synthèse de leurs observations. Elles débutent l’analyse des organisations et pratiques de classe observées en Finlande afin d’apporter des modifications dans leurs manière d’enseigner, dans le but d’améliorer les compétences socio-comportementales de leurs élèves et partager leur expérience.

- Diffusion

Diffusion Type Document, lien Date
Correspondance scolaire St André le Coq - Porvoo Texte Brev.pdf x
Correspondance scolaire St André le Coq - Porvoo Texte letter 1_France Finland 1.pdf x
Aide à la concentration en maternelle Texte Ellipse et cloche.jpg 22/05/2021
Aide à la concentration en maternelle 2 Texte Cloche.jpg 22/05/2021
AIde à la concentration maternelle 3 Texte Baton de pluie.jpg 22/05/2021
Positive greetings at the door Vidéo [https://www.youtube.com/watch?v=CjkI-RkaBng] x
Diaporama présentation écoles finlandaises Vidéo diapo presentation erasmus -avec compression.pdf x

- Développement et suite de l’action

A partir de l’année scolaire 2022-2023, elles souhaitent poursuivre le Projet CARDIE pour une troisième année. Elles auront ainsi le temps de faire évoluer leurs gestes professionnels afin d’atteindre leur objectif final : accompagner les élèves dans le développement de leurs compétences socio-comportementales pour favoriser le bien-être et la réussite de tous.

Elles vont continuer à se rencontrer régulièrement pour échanger sur leurs expériences de classe. Elles souhaitent diffuser le plus largement possible leurs retours d’expérience : au sein de leurs établissements respectifs, auprès des familles, dans leurs circonscriptions, dans le groupe d’échange de pratiques et différents réseaux enseignants : association Public Montessori 63, AGEEM, ICEM, RPPN.

Extrait d’Innovathèque du 17.06.22

 

S’inspirer des réussites de l’école finlandaise pour améliorer les compétences socio-comportementales des élèves

QUOI ?

Le développement du bien être à l’école, de l’estime de soi, de la persévérance jouent un rôle primordial dans la capacité à apprendre et donc dans la réussite scolaire. Pourtant, ces compétences socio-comportementales sont peu développées à l’école française. Le système finlandais, lui, les place au cœur de son enseignement. Les enseignantes souhaitent s’en inspirer pour faire évoluer les pratiques de l’école française.

08/06/2021

QUI ?

8 membre(s) dans l’équipe

7 enseignantes réparties dans 5 écoles primaires du Puy de Dôme et de l’Allier font partie du projet :

• Carmen FERRIER, enseignante en CP à l’école élémentaire Jean de la Fontaine (REP+) à Clermont Ferrand (63) : 12 élèves
• Sophie AMAZIGH, enseignante en CP à l’école élémentaire Jean de la Fontaine (REP+) à Clermont Ferrand (63) : 12 élèves
• Elisabette CARVALHO, enseignante spécialisée en ULIS à l’école élémentaire Jules Vallès (REP+) à Clermont Ferrand (63) : 12 élèves ULIS
• Valérie EYNARD, enseignante de MS/GS à l’école maternelle des Volcans à Saint Genès Champanelle (63) : 25 élèves
• Mathilde GUSTAVE, directrice de l’école maternelle de Montmarault et enseignante de TPS/PS/MS/GS (03) : 20 élèves
• Sandrine GOURBEYRE, directrice de l’école primaire de Saint André le Coq et enseignante de GS/CP/CE1 (63) : 22 élèves
• Myroslava JACQUART, enseignante de CE2/CM1/CM2 de l’école primaire de Saint André le Coq (63) : 24 élèves

5 écoles finlandaises de Porvoo et Helsinki sont partenaires du projet.

OÙ ?

Interétablissements Clermont-Ferrand

Ecole maternelle Ecole élémentaire - Scolarisation à 2 ans, Maternelle Petite section, Maternelle Moyenne section, Maternelle Grande section

Sept enseignantes du premier degré de l’école publique (deux enseignantes directrices, quatre professeures des écoles, et une professeure des écoles spécialisée) font partie du projet. Les niveaux d’enseignement et les milieux dans lesquels elles exercent sont divers et couvrent un champ large de la scolarité dans le premier degré de l’enseignement français. Ceci permettra un rayonnement le plus large possible en termes d’impact de cette expérience. Elles souhaitent la partager avec les collègues de leurs écoles et celles de leurs circonscriptions.

- Les établissements

• Clermont-Ferrand LES VOLCANS (063)
• Clermont-Ferrand PIERRE ET MARIE CURIE (003)
• Clermont-Ferrand ECOLE PRIMAIRE (063)
• Clermont-Ferrand JULES VALLES (063) REP+
• Clermont-Ferrand JEAN DE LA FONTAINE (063) REP+

• 1 académie(s)
• 5 établissement(s)
• 7 classe(s)

POURQUOI ?

- Problème identifié

Les écoles qui participent au projet varient par leur taille (2 à 18 classes), leur localisation (rural, périurbain, urbain) et le public d’élèves qu’elles accueillent (issus d’un milieu favorisé, rural défavorisé, urbain défavorisé, issu de l’immigration ou allophone, élèves à besoins éducatifs particuliers). Pourtant, les constats sont semblables : un manque de persévérance des élèves ou abandon d’activité dans plusieurs situations scolaires qui nécessitent un effort soutenu, manque d’attention, démobilisation, manque d’autonomie et une difficulté à prendre les initiatives, manque d’estime de soi... Ces constats sont très accentués chez les élèves primo arrivants ou réfugiés qui maîtrisent peu la langue française. Ils sont très forts chez les élèves issus des milieux socio-culturels pauvres. L’impact du milieu social d’origine semble déterminant sur la réussite scolaire.

- Indicateur(s) qualitatif(s)

Partant de ces constats, les enseignantes éprouvent la nécessité d’inverser la tendance en agissant sur leurs pratiques de classe en faisant évoluer leurs dispositifs pédagogiques afin de créer de bonnes conditions d’apprentissage pour les élèves, adapter leur enseignement et améliorer le climat scolaire.

QUAND ?

Du 01/09/2020 Au 31/12/2022

COMMENT ?

Les 7 enseignantes se sont intéressées aux particularités du système éducatif finlandais. Elles ont sollicité des personnes qui sont déjà parties en observation en Finlande et ont pu obtenir des contacts ou des conseils. Les établissements finlandais partenaires ont été contactés et une correspondance mise en place. Ce projet a fait objet de candidature ERASMUS + et a obtenu une bourse de mobilité ERASMUS de 25 956 euros pour un séjour linguistique en Irlande et un stage d’observation en Finlande.

Au cours de l’année scolaire 2020-2021, des réunions de travail permettront de concevoir des outils nécessaires à l’observation des classes en Finlande ainsi que ceux destinés à l’analyse fine de leurs pratiques de classe : préparer les entretiens, concevoir des grilles d’analyse, préparer les autorisations des droits à l’image, échanger par mail avec les homologues finlandais pour préparer les visites.

- Modalités de mise en œuvre

Le contexte de la pandémie conduit l’équipe à ajuster les actions envisagées dans le projet initial : le voyage d’observation initialement prévu en avril 2021, est reporté au printemps 2022. De ce fait, le travail des enseignantes sera axé cette année sur la mise en place des partenariats franco-finlandais via la correspondance scolaire entre enseignants et entre certaines classes ainsi que des ateliers de bien être pour développer les compétences socio-comportementales des élèves et apporter de l’apaisement au climat scolaire.

Des réunions d’équipe seront également organisées dans les écoles pour établir un état des lieux sur le climat scolaire, plus particulièrement impacté par la COVID.

Les enseignantes mettront en place des enregistrements vidéo des moments de classe (l’accueil, arrivée et le départ des élèves, leur activité, les échanges entre élèves, les travaux de groupe, les récréations…) en amont du séjour en Finlande qui serviront, au retour du stage d’observation, de support d’étude. Ils rendront visibles les changements du climat de classe en lien avec les pratiques enseignantes et permettront à la communauté éducative de s’en emparer.

QUEL BILAN ?

- Modalités d’évaluation

• Auto-évaluation de l’action par l’équipe pédagogique

Une auto-évaluation sera réalisée par l’équipe enseignante en 2021-2022, de retour du stage d’observation en Finlande.

- Indicateur(s) qualitatif(s)

Cette année scolaire a été ponctuée de contraintes qui ont modifié les attendus des enseignantes en ce qui concerne l’amélioration du climat scolaire. Le constat final de cette étape du projet est donc partiellement satisfaisant. Les enseignantes trouvent que leurs élèves ont plus que jamais besoin d’activités qui leur permettent d’évacuer le stress et les tensions inhérentes aux contraintes qu’ils subissent au quotidien. Dans les classes, plusieurs actions ont été menées en ce sens cette année : ateliers de yoga / relaxation, des moments de brain gym pour aider à se concentrer… Une correspondance scolaire avec une classe finlandaise a été réalisée en anglais dans une des classes pour découvrir un environnement différent et tisser des liens entre les enseignantes partenaires du projet. Cette correspondance a permis d’ouvrir les élèves à d’autres cultures et à d’autres manières d’apprendre. Ces actions seront reconduites et amplifiées l’année scolaire 2021-2022.

ET APRÈS ?

L’année prochaine, les enseignantes souhaitent poursuivre ce projet afin de finaliser les actions prévues par le projet ERASMUS+. Elles seront candidates au projet CARDIE 2021 - 2022.

- Diffusion

Indicateur Type Document, lien Date
Aide à la concentration en maternelle Texte Ellipse et cloche.jpg 22/05/2021
Correspondance scolaire St André le Coq - Porvoo Texte letter 1_France Finland 1.pdf
Correspondance scolaire St André le Coq - Porvoo Texte Brev.pdf
Aide à la concentration en maternelle 2 Texte Cloche.jpg 22/05/2021
AIde à la concentration maternelle 3 Texte Baton de pluie.jpg 22/05/2021
Un moment de relaxation et de brain gym Video https://youtu.be/5yxfWX9mKQM

- Développement et suite de l’action

Elles poursuivront les actions visant à améliorer le climat scolaire dans leurs classes et offrir à leurs élèves des conditions favorables aux apprentissages.

Si la situation sanitaire le permet, un voyage dans un pays anglophone est programmé pour les vacances de la Toussaint puis le stage d’observation des classes en Finlande au printemps 2022.

A l’issue des deux voyages, elles apporteront des modifications dans leurs manière d’enseigner en lien avec ce qui a été observé en Finlande, dans le but d’améliorer les compétences socio-comportementales de leurs élèves. Elles partageront leurs observations en Finlande avec les équipes de leurs écoles respectives ainsi que dans les circonscriptions et différents réseaux enseignants.

Extrait de Innovathèque du 08.06.21

Répondre à cet article