> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > ACTIONS LOCALES par niveau et discipline/ > Actions locales en MATERNELLE > Maternelle (Actions autres ou interdisciplinaires) > Un blog pour raconter la classe aux familles dans une maternelle REP+ à (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Un blog pour raconter la classe aux familles dans une maternelle REP+ à Perpignan (la Classe plaisir du Café pédagogique)

13 juin Version imprimable de cet article Version imprimable

La Classe Plaisir : Des images pour raconter la classe

Comme chaque année depuis près de dix ans je souhaite mettre en place un blog de classe. Je suis dans un REP+ dont le public est très différent de celui des autres REP+ que j’avais pu connaitre. Dans ma classe de maternelle se côtoient des élèves d’une dizaine d’origines différentes. Beaucoup de parents ne savent pas lire, voire parler français. Ils me font confiance pour ce qui est de ce qui se passe en classe, mais sont réticents quant à la mise en place d’un blog de classe. Ils ont peur des images, certains sont dans l’attente de la régularisation de leur situation administrative, d’autres sont encore dans l’angoisse laissée par un parcours migratoire complexe et éprouvant.

Je décide néanmoins de présenter mon projet lors d’une réunion de parents. Le blog est un des projets de l’année. C’est une forme de partage que je leur propose, une façon de découvrir les codes de l’école en France. J’insiste sur les règles d’encadrement de la mise en ligne des images. Je leur présente ce que cela pourrait donner et c’est l’enthousiasme ! Tous acceptent et signent les autorisations de diffusion des images sur le site sécurisé par l’Education Nationale.

Nous regardons les photos que je mets en ligne presque tous les jours avec les élèves. Nous les commentons, reparlons de ce que nous faisions. Ce temps d’échange en petit groupe est un atelier de langage riche qui permet aux petits parleurs d’oser s’exprimer. Les plus timides assistent parfois silencieux et c’est avec plaisir que j’accueille leurs sourires. Ils développent leur mémoire d’évocation, construisent leurs phrases, certains jouent avec les structures syntaxiques que je leur propose… Nous apprécions ce temps calme, une sorte de bulle hors du temps pendant laquelle ils sont près de moi, souvent assis par terre, ou collés autour de mon portable. Ils sont libres de venir. Certains restent longtemps, d’autres font une apparition furtive lorsqu’ils entendent leur nom prononcé par un camarade. Ils viennent alors le temps de décrire et d’expliquer ce qu’ils faisaient puis ils repartent à leurs occupations.

Pendant les vacances le nombre de vues explose. C’est l’occasion de regarder le blog en famille, de partager des temps d’école avec les grands-parents. Quel plaisir d’entendre la fierté des élèves qui racontent ces échanges entre eux par la suite. Je ne leur donne pas la parole spécialement, parce que je ne souhaite pas que le blog de classe soit un support qui différencie ceux à qui on accorde tel ou tel type d’attention. Je regarde le nombre de vues, parce que cela me permet de jauger l’intérêt accordé par les familles, mais n’en parle pas. Il peut néanmoins m’arriver de proposer à un parent qui se plaint de ne pas savoir par son enfant ce qu’il fait en classe, de lui proposer d’aller sur le blog avec lui. En général pas besoin d’incitation, l’enfant est heureux de se retrouver en photo et parle de ce qu’il faisait. C’est alors une entrée en matière pour parler des autres, de la classe, de ses projets…

Une maman m’a confié un jour, qu’elle n’avait pas accès à internet, qu’à cela ne tienne, je mets depuis lors mon ordinateur à disposition des parents sur les temps d’accueil. C’est l’occasion pour eux d’échanger à plusieurs.

Au-delà de donner les codes de l’école, ce blog est un excellent moyen pour entrer en relation : moi avec les familles, les familles avec moi, mais aussi les familles entre elles !

Clothilde Jouzeau Kraeutler

REP+, 66

Extrait de cafepedagogique.net du 12.06.19

Répondre à cet article