> POLITIQUE VILLE > TEXTES, RAPPORTS OFFICIELS, ETUDES... (Politique de la Ville) > Politique Ville (Guides) > Un "comparateur de territoires" sur le niveau de richesse, de pauvreté et (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Un "comparateur de territoires" sur le niveau de richesse, de pauvreté et d’inégalité dans chaque commune proposé gratuitement en ligne par Compas, la Gazette des Communes et l’Observatoire des inégalités

19 juin 2013 Version imprimable de cet article Version imprimable

Ce comparateur a été élaboré par le Compas en partenariat avec la Gazette des communes et l’Observatoire des inégalités. Nous utilisons les données de l’Insee sur les revenus de l’année 2010, pour la France métropolitaine et pour une unité de consommation (l’équivalent d’une personne seule), hors impôts et prestations sociales.
Pour les communes de petite taille, certaines données ne sont pas disponibles. Le revenu médian est celui qui partage l’effectif en deux : autant gagnent moins et autant gagnent plus. « 10 % les plus pauvres » indique la valeur maximale perçue par cette tranche, « 10 % les plus riches » la valeur minimale. L’indice de Gini compare la distribution des revenus dans le territoire à une distribution égale. Plus il est proche de zéro, plus on est proche de l’égalité. Plus il est proche de 1, plus les revenus sont inégaux.

Voir le comparateur

Répondre à cet article

1 Message

  • Bonjour. Cette banque de données est passionnante. J’y ai trouvé que dans ma commune « le revenu médian pour une personne est de 1 124 € contre 1 562 € en moyenne pour l’ensemble de la France. » Mais que faut-il en conclure ? On trouve aussi que Clichy-sous-Bois est à 795 € et Garges-lès-Gonesse à 876 €. Voilà des données utiles pour le choix de la prochaine carte de l’éducation prioritaire.

    Mais il faudrait aussi d’autres critères : la commune est-elle en expansion ? en voie d’amélioration ? pourvue d’emplois solides et en augmentation ? environnée de villes favorisées ?

    Ou, au contraire, est-elle en régression ? sans emplois pérennes ? environnée de communes dans la même situation ?

    Il ne faudrait pas que ce comparateur soit lu de façon primaire : les situations sont plus complexes qu’on pourrait le croire avec ce seul outil qui ne montre qu’un critère et dont les dynamiques sociales sont absentes.

    Répondre à ce message