> 8 - PÉDAGOGIES, ACTIONS LOCALES, FORMATIONS > ACTIONS LOCALES par niveau et discipline (4)/ > Actions locales AU COLLEGE (4) > Collège (Citoyenneté, Laïcité) > B* Pour la troisème année, les collégiens du RRS R. Rolland d’Ivry-sur-Seine (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Pour la troisème année, les collégiens du RRS R. Rolland d’Ivry-sur-Seine ont présenté une conférence avec diaporama à la Médiathèque pour la Semaine de la Mémoire et des génocides des Juifs et des Tziganes)

6 avril 2013 Version imprimable de cet article Version imprimable

Conférence de collégiens

Depuis cinq ans, des élèves de 3ème du collège [RRS] R. Rolland d’Ivry-sur-Seine participent à la « semaine de la Mémoire et des génocides des juifs et des tziganes, pour la prévention des crimes contre l’humanité et la lutte contre le racisme et l’intolérance », manifestation culturelle organisée par la municipalité et des associations.

Ainsi, ils mènent d’octobre à janvier, un travail de recherche historique en partenariat avec les archives municipales afin de reconstituer le parcours de déportation d’Ivryens pendant la période de l’occupation allemande. Le résultat de leur recherche est ensuite présenté publiquement lors de la « conférence des collégiens » à la médiathèque de la ville, sous la forme d’un diaporama commenté.

Cette année, cette conférence a été donnée le vendredi 25 janvier 2013. Le thème en était la famille Deshaies, morte en déportation. Pour préparer cette présentation publique, les élèves ont collecté des documents biographiques et iconographiques sur Auguste, Marguerite et leur fils Jacques Deshaies, résistants communistes ivryens. L’objectif était de redonner à chaque membre de cette famille la dimension d’une vie humaine. Grâce à la collecte de photographies mais aussi d’informations sur leur origine, leur quartier, leur métier, les liens familiaux et amicaux qu’ils entretenaient, leur implication sociale et politique…, les élèves ont pu retracer la vie de chacun des membres de cette famille, les conditions de leur arrestation, leur parcours de déportation ainsi que les circonstances de leur mort dans les camps de concentration allemands.

Ce travail documentaire a été réalisé aux archives en demi-groupe avec l’aide d’un médiateur scientifique et des enseignantes d’histoire et de lettres modernes.

En travaillant sur des destins individuels et familiaux, les élèves ont construit un savoir historique et une culture politique. Ils ont mieux compris le militantisme ainsi que le contexte historique des années 30, de l’Occupation, l’organisation d’un réseau de résistance, la répression menée par les autorités allemandes et le régime de Vichy, le système concentrationnaire nazi…

L’implication des élèves, leur sérieux et leur enthousiasme ne se sont pas démentis et ont permis à ces chercheurs en herbe de développer non seulement leurs connaissances historiques mais aussi leurs compétences méthodologiques, leur sens de la citoyenneté, leur autonomie, leur esprit d’initiative ou encore leur esprit critique.

M. le DASEN-DSDEN félicite ces élèves ainsi que l’équipe pédagogique et toutes les personnes qui ont rendu possible ce projet. Les collégiens sont devenus de véritables passeurs de mémoire. Pour continuer leur travail, ils iront au camp de concentration du Struthof où est décédé Jacques Deshaies.

Extrait du site de l’Inspection académique du 18.03.2013 : Conférence de collégiens

Répondre à cet article