> 5 - TYPES DE DOCUMENTS : Annuaires, Textes et Rapports officiels, (...) > RAPPORTS OFFICIELS > Rapports statistiques : Depp, Insee, Cereq > Deux notes d’information de la DEPP d’octobre 2010 relèvent les faiblesses (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Deux notes d’information de la DEPP d’octobre 2010 relèvent les faiblesses particulières en maths des élèves de ZEP à la fin du primaire et à la fin du collège

3 décembre 2010 Version imprimable de cet article Version imprimable

Extrait du site du MEN : Note d’information 10.22, décembre. L’évolution des
compétences générales
des élèves en fin de collège
de 2003 à 2009

Extrait du site du MEN : Note d’information 10.23, décembre.L’évolution des acquis
des élèves de 15 ans
en culture mathématique
et en culture scientifique
Premiers résultats de l’évaluation

Extrait du site du MEN Note d’information 10.24, décembre. L’évolution des acquis
des élèves de 15 ans en
compréhension de l’écrit.
Premiers résultats de l’évaluation
internationale PISA 2009

Le poids de l’âge, du type d’établissement fréquenté et des disparités sociales

Les deux études soulignent la grande « hétérogénéité » des niveaux, que le collège, souvent pointé comme étant « le maillon faible » du système éducatif, n’arrive pas à résorber. Elles montrent le poids, dans cette hétérogénéité, de l’âge, du type d’établissement fréquenté ou encore des disparités sociales. Disparités que le système éducatif échoue à gommer. [...]

Extrait de lesechos.fr du 02.11.10 : Près de la moitié des élèves ont des problèmes en maths en fin de collège

 

Plus d’un quart des élèves ont des performances qui indiquent une maîtrise optimale de l’ensemble des exigences du programme de fin d’école primaire en mathématiques. Ils ont acquis les capacités d’abstraction leur permettant de résoudre des problèmes
complexes et d’adapter leurs stratégies, quelles que soient
les situations rencontrées. Il convient d’y ajouter les 30%
d’élèves dont les performances permettent de considérer qu’ils
maîtrisent de façon satisfaisante les compétences attendues.
Ces élèves ont développé les concepts de mathématiques
grâce auxquels ils devraient suivre avec profit leur cursus
au collège.
À l’opposé, 15%des élèves sont en difficulté, ou même en grande
difficulté pour 3%d’entre eux, et on peut considérer qu’ils ne
maîtrisent pas – ou très mal – les compétences qui seraient
nécessaires à l’entrée en sixième.
Pour le quart restant, les élèves commencent à construire
des automatismes mais leurs capacités en calcul restent
partielles et ils ne sont pas encore capables de transférer
leurs compétences dans des situations nouvelles. [...]

Des performances qui varient selon les conditions de scolarité,
le parcours des élèves et leur devenir scolaire
Qu’ils soient scolarisés dans des écoles publiques hors éducation prioritaire (EP) ou dans le secteur privé, les élèves ont des performances similaires à celles observées sur l’ensemble de l’échantillon.
En revanche, les élèves scolarisés dans les écoles publiques de l’éducation prioritaire (EP) ont des performances plus faibles.
Dans ces écoles, les groupes 0 et 1 sont surreprésentés (20,6 % contre 15 % pour l’ensemble) et les groupes 4 et 5 sousreprésentés (18,6 % contre 27,9 % pour l’ensemble).

Note d’information 10.17, octobre 2010 : Les compétences en mathématiques des élèves en fin d’école primaire

 

En fin de collège, environ 56 % des élèves ont acquis des bases
mathématiques dans l’ensemble des domaines de la discipline.
Les compétences des 44 % restants demeurent fragiles : ils sont encore en cours d’apprentissage sur tout ou partie des fondamentaux de la discipline.
Aux extrêmes, près de 28 % des collégiens témoignent de
compétences solidement acquises dans l’ensemble des domaines
mathématiques, alors que 15 % semblent ne pas avoir tiré
bénéfice des enseignements du collège en mathématiques.
Parmi ces derniers, environ 3 % sont en très grande difficulté :
ils ne maîtrisent guère les compétences attendues et
ne savent répondre qu’à quelques questions ponctuelles. [...]

Une forte hétérogénéité des résultats [...] suivant le type d’établissement
fréquenté
Au relatif équilibre dans la répartition des élèves dans les groupes de performances dans les établissements publics hors éducation prioritaire s’oppose un réel déséquilibre quant à la répartition de ces groupes dans
les autres types d’établissements. Ainsi, 70,5 % des élèves des établissements de l’éducation prioritaire appartiennent aux
groupes les moins performants (0 à 2) alors qu’une proportion comparable (71,3 %) des élèves des établissements privés sous contrat se trouvent dans les groupes les plus performants (3 à 5) (graphique 4).

Note d’information 10.18, octobre 2010 : Les compétences en mathématiques des élèves en fin de collège

 

Extrait du site du MEN Note d’information

Répondre à cet article