> TYPES DE DOCUMENTS : Textes et Rapports officiels, Etudes, Déclarations (...) > DECLARATIONS GOUVERNEMENTALES > Création du programme Clair : le discours de Luc Chatel lors de la clôture (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Création du programme Clair : le discours de Luc Chatel lors de la clôture des états généraux de la sécurité à l’école le 8 avril 2010

8 avril 2010 Version imprimable de cet article Version imprimable

La cinquième orientation consiste donc à engager des actions ciblées dans les établissements les plus exposés à la violence

Depuis trente ans, les dispositifs d’aide et de soutien aux établissements en difficulté se sont multipliés, se sont enchevêtrés, sans toujours être évalués : établissements sensibles, zones violences, réseaux de réussite scolaire. Et encore, je n’évoque pas les onze systèmes indemnitaires qui coexistent aujourd’hui au sein de l’éducation prioritaire ! Au moment où les contrats urbains de cohésion sociale sont redéfinis, au moment où nous évaluons les réseaux « Ambition réussite », nous devons profiter de l’occasion historique qui s’offre à nous pour substituer aux dispositifs existants une nouvelle cartographie des établissements concentrant le plus de difficultés sur le front du climat et de la violence. Au croisement de critères transparents, consensuels et objectifs, définis en concertation avec l’ensemble de nos partenaires ministériels (Intérieur, Justice, villes, Famille notamment), je propose de créer un nouveau programme centré sur l’ambition, l’innovation et la réussite que nous pourrions baptiser CLAIR (Collèges et Lycées pour l’Ambition, l’Innovation et la Réussite).

Ce programme pourra être expérimenté dès la rentrée 2010 dans une centaine d’établissements situés dans les académies les plus exposées aux phénomènes de violence, avant d’être généralisé à la rentrée 2011, le temps de définir les critères en concertation avec nos différents partenaires et en étroite articulation avec la redéfinition de la carte de l’éducation prioritaire.

Le programme CLAIR se caractérisera par trois innovations majeures :

- des innovations dans le champ des ressources humaines. Tout le monde est d’accord pour dire que la stabilité des équipes est essentielle à la sérénité au sein de l’établissement. Je veux donc que les chefs d’établissement puissent choisir leurs équipes et disposent des moyens pour attirer les professeurs déterminés à relever ce défi. La formation des personnels devra également être renforcée ;
- des innovations dans le champ de la pédagogie. Seule doit compter la validation du socle commun de connaissances et de compétences au terme de la scolarité obligatoire. Je veux donc laisser toute latitude aux équipes pédagogiques pour mettre en œuvre le projet pédagogique pour atteindre cet objectif. Pour cela, je les encouragerai à recourir le plus largement possible aux expérimentations permises par la loi ;
-  des innovations dans le champ de la vie scolaire. Un préfet des études sera nommé par niveau. Il en aura l’entière responsabilité sur le plan pédagogique et éducatif.

Que voulons-nous faire avec ce programme ? Rechercher le juste équilibre entre la confiance accordée aux équipes de terrain et le nécessaire soutien que doit leur apporter l’institution. Fruits de l’innovation et de l’engagement des personnels, les résultats de ce programme seront une première étape qui devra nous servir de base pour la résolution de la problématique de la carte scolaire.

Extrait du site du MEN le 08.06.10 : Clôture des états généraux de la sécurité à l’école : le discours de Luc Chatel

Répondre à cet article