> PILOTAGE, ACCOMPAGNEMENT, ÉVALUATION, ORIENTATION > Accompagnement éducatif, personnalisé et Devoirs faits > Accompagn. éduc. (Textes officiels) > Le lancement de l’accompagnement éducatif dans les écoles en ZEP dans le cadre (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Le lancement de l’accompagnement éducatif dans les écoles en ZEP dans le cadre du plan Espoir banlieues (historique)

juin 2009 Version imprimable de cet article Version imprimable

HISTORIQUE

La première allusion à l’accompagnement éducatif, appelé encore à cette date "études dirigées", est contenue dans la lettre de mission envoyée par Nicolas Sarkozy, récemment élu président de la République, à Xavier Darcos le 5 juillet 2007.
"Dès la rentrée 2007, des études dirigées devront être proposées à tous les élèves de l’enseignement prioritaire, puis généralisées à l’ensemble des établissements scolaires à partir de la rentrée 2008. Pour les élèves les plus en difficulté, vous proposerez du soutien individuel, en veillant notamment à ce que celui-ci intervienne au plus tôt dans l’année scolaire et au plus tôt dans la scolarité des élèves afin qu’aucun d’entre eux ne soit durablement laissé sans assistance comme c’est trop souvent le cas aujourd’hui.

De fait, l’accompagnement éducatif est expérimenté dans "les établissements scolaires" (donc les collèges) en éducation prioritaire à la rentrée 2007 (circulaire du 13.07.07. BO n° 23 du 19.07.07).
A la rentrée 2008 (circulaire du 05.06.08), l’accompagnement éducatif est généralisé comme prévu à l’ensemble des collèges

 

La mise en place de l’accompagnement éducatif "dans toutes les écoles en éducation prioritaire à la rentrée 2008" est annoncée lors du lancement officiel du volet éducatif du plan Espoir banlieues par les deux ministres en février 2008 (voir "première difficulté") .
Voir la circulaire Education nationale du 05.06.08 au BO n° 25 du 19.06.08. Celle-ci précise : "L’accompagnement éducatif est proposé à tous les élèves volontaires de CP au CM2".

Note : En fait, l’enquête effectuée par le MEN en mai 2009 montre que la moitié environ des écoles (2640 sur les 5311 prévus) en éducation prioritaire a proposé l’accompagnement éducatif et qu’une petite minorité d’élèves en ont bénéficié : 26,9% dans les RAR et 24% dans les RRS

 

Contrairement à ce qui avait été prévu, cet accompagnement éducatif ne sera pas étendu à l’ensemble des écoles à la rentrée 2009, pour raisons de contraintes budgétaires, disent les syndicats, par nécessité de faire une pause-bilan, assure le ministère

 

LA PRESENTATION DU DISPOSITIF
SUR LE SITE ESPOIR BANLIEUES

Mettre en place un accompagnement éducatif dans toutes les écoles prioritaires

LE CONSTAT

Les jeunes enfants, lorsqu’ils sortent trop tôt de l’école, doivent patienter seuls chez eux ou dans des conditions d’accueil qui ne leur permettent pas d’effectuer leurs devoirs dans de bonnes conditions.

L’OBJECTIF
C’est pour ces enfants, que le président de la République a appelés les « orphelins de 16 heures », qu’un accompagnement éducatif sera organisé dès la rentrée prochaine dans toutes les écoles de l’éducation prioritaire, soit 3 970 écoles primaires comme c’est déjà le cas cette année pour tous les collèges de l’éducation prioritaire.

LA METHODE
Les élèves pourront bénéficier d’un accueil de deux heures après les cours, quatre jours par semaine, à l’occasion duquel ils se verront proposer une aide aux devoirs, la pratique d’une activité à caractère culturel ou artistique, ou encore l’exercice d’une activité sportive.
Comme pour les collèges, ce dispositif reposera sur l’injection d’heures supplémentaires.

Cette présentation n’est plus accessible en ligne

Répondre à cet article