> VIE SCOLAIRE : Climat, Décroch., Internats, Rythmes, Santé > RYTHMES scolaires - OTS > Rythmes scolaires (Positions politiques, syndicales et associatives) > L’éditorial de l’Expresso rappelle que le départ en vacances est un marqueur (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

L’éditorial de l’Expresso rappelle que le départ en vacances est un marqueur social fort (ainsi que l’accès aux activités scolaires durant l’été)

4 juillet 2009 Version imprimable de cet article Version imprimable

Extrait de cafepedagogique.net/lexpresso du 03.07.09

ÉDITORIAL

Des vacances pour tous ?

Impossible ce 3 juillet, dernier jour de classe, de ne pas évoquer les vacances, même si une partie des enseignants reste mobilisée pour les examens. Alors que nous fermons la porte de la classe pour deux mois, que savons nous des bienfaits des vacances pour nos élèves ? Ce temps est-il égale pour tous ?

Le temps des inégalités sociales.
Rares sont les enseignants qui ne partent pas en vacances. Appartenant aux catégories intermédiaires, neuf enseignants sur dix s’offrent de vraies vacances d’une durée variable mais épanouissantes. Il n’en est malheureusement pas de même pour les élèves. Si l’on en croit l’observatoire des inégalités, un quart des 5-19 ans ne part pas en vacances. C’est le cas de 5% des enfants de cadres mais de 34% des enfants d’ouvriers. L’observatoire note aussi que les aides existantes, qui pourraient aider ces enfants à partir, comité d’entreprise et CAF, bénéficient davantage aux familles ayant des revenus moyens (pour la CAF) et aisés (pour les CE) que pour les "petites gens". Ainsi l’accès aux vacances et un marqueur social fort.

Nos élèves sont-ils égaux scolairement durant l’été ?
En 2001, Jean-Pierre Jarousse et Christine Leroy-Audoin ont étudié, pour l’IREDU, l’efficacité des activités scolaires des élèves en été. Celles-ci ne se limitent pas aux cahiers de vacances. Leur travail montre qu’elles ont un impact dans les résultats scolaires. Mais l’efficacité varie selon l’usage du support. Ainsi les enfants qui terminent le cahier de vacances ont de meilleurs résultats que ceux qui ne l’ont pas fait.
Enfin bien d’autres critères entrent en jeu : l’accompagnement familial par exemple. "A certains enfants, ceux des milieux favorisés, (le temps des vacances) permet de bénéficier à temps plein de leur environnement plus favorable et d’activités, parfois en apparence peu scolaires, qui renforcent leurs compétences ; à d’autres, il fournit l’occasion de s’atteler à un véritable travail.. qui doit conduire au minimum au maintien des acquis scolaires. Ceux qui ne participent pas au mouvement.. ont de fortes chances de se laisser distancer dans une compétition dont ils pensent, à tort, que la reprise officielle n’est programmée qu’à la rentrée.. Finalement le travail scolaire pendant les congés conduit à un renforcement des différences sociales, sexuelles et scolaires de réussite". Alors pas de trêve à la compétition cet été ?

Lire l’éditorial

&nbsp

Note du QdZ : Les cours d’été du CNED mis gratuitement en ligne

Répondre à cet article