> PILOTAGE, ACCOMPAGNEMENT, ÉVALUATION, ORIENTATION > Devoirs à la maison et Enseignement à distance > Continuité pédagogique : le Conseil départemental de Haute-Garonne remet des (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Continuité pédagogique : le Conseil départemental de Haute-Garonne remet des tablettes numériques à des élèves des collèges REP+ avec une aide numérique aux familles (ToutEduc)

3 avril Version imprimable de cet article Version imprimable

Continuité pédagogique : le Conseil départemental de Haute-Garonne remet des tablettes numériques à des élèves des collèges REP +

Ce sont 120 tablettes qui ont été distribuées, ce jeudi 2 avril 2020 par le Conseil départemental de Haute-Garonne, aux cinq collèges du réseau d’éducation prioritaire renforcé (REP +) du département, George Sand, Rosa Parks, Raymond Badiou, Stendhal et Bellefontaine. Ces tablettes seront mises à disposition des élèves ne disposant pas de matériel informatique à leur domicile, durant toute la durée du confinement, pour assurer "la continuité de leur apprentissage", indique le communiqué de presse reçu ce jour. Chacun des collèges a reçu une dotation, en fonction des besoins qui ont été évalués par chacun des chefs d’établissements, explique à ToutEduc la directrice de l’Éducation du Conseil départemental, Natalie Kronenberger. Ce sont les chefs d’établissements qui organisent ensuite leur remise aux parents, "dans les conditions sanitaires requises", indique encore le communiqué, remise qui a commencé dès aujourd’hui et se poursuivra demain.

L’idée a émergé la semaine dernière, à l’occasion des différents échanges entre le Conseil départemental et les chefs d’établissements. Ces derniers "ont notamment fait remonter que certaines familles avaient des difficultés, notamment parce qu’elles n’étaient équipées que de smartphones et de connexions assurées par ces derniers, alors que travailler dessus, pour suivre des cours ou faire des devoirs, n’est pas facile", explique la directrice de l’Éducation. Ce à quoi s’est ajoutée la demande de l’un d’entre eux, le collège Raymond Badiou, qui souhaitait prêter son propre matériel informatique à ces familles. "Il aurait fallu casser l’architecture existante, reformater tout ça à la réouverture des établissements, ça aurait été compliqué", poursuit Natalie Kronenberger. D’où l’idée de "regarder s’il n’y avait pas du stock" au Conseil départemental. 120 tablettes, destinées à "des usages futurs" ont ainsi été recensées et choix a été fait de "cibler les cinq collèges REP + afin que cela ne reste pas une démarche isolée".

Un travail conjoint avec l’Académie de Toulouse pour faciliter leur prise en main par les familles

Pour faciliter leur prise en main par les familles destinataires, une double opération a été effectuée. D’abord une configuration des tablettes avec "le socle applicatif implémenté dans les tablettes des chariots dont sont équipées déjà 4 collèges sur les 5, collèges qui ont été équipés dans le cadre des plans TICE, en ordinateurs, imprimantes, chariots de tablettes, etc. sur la base de projets pédagogiques". Socles que connaissent donc déjà beaucoup d’élèves pour avoir utilisé le même type de tablettes en classe. En parallèle de cette configuration, achevée hier soir, a été élaboré un tutoriel avec la DAN (Délégation académique au numérique) de l’Académie de Toulouse. Tutoriel qui a été expliqué aux chefs d’établissements afin qu’ils puissent eux-mêmes l’expliciter auprès des familles.

En cas de problème technique ou pédagogique, ces familles auront par ailleurs la priorité en matière de maintenance et d’assistance, auprès du service informatique de la collectivité d’une part, de la DAN d’autre part pour tout ce qui pourra concerner la pédagogie. Pour ce faire, doit être utilisé un numéro d’appel qui renvoie à une plateforme académique déjà dédiée à cela, et qui orientera et émettra des "tickets prioritaires", "car il n’est pas question ces familles attendent encore 15 jours pour que les problèmes soient traités", précise encore Natalie Kronenberger.

Ces cinq collèges accueillent au total environ 1800 élèves sur les quatre niveaux, mais seulement une centaine d’élèves de 3e à Raymond Badiou, dont la fermeture est programmée en juillet prochain dans le cadre du plan d’amélioration de la mixité sociale dans les collèges haut-garonnais, qui a été lancé par la collectivité en 2017 (lire ici).

Camille Pons

Extrait de touteduc.fr du 02.04.20

Répondre à cet article