> POLITIQUE EDUCATIVE DE LA VILLE > QUARTIERS : Culture, Insertion prof., Jeunes, Médias, Sport > Culture dans les quartiers > L’association "Zy’va" (version verlan de Vas-y) à Nanterre, soutenue par Najat (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

L’association "Zy’va" (version verlan de Vas-y) à Nanterre, soutenue par Najat Vallaud-Belkacem, veut développer le mentorat en s’appuyant sur des habitants du quartier (ToutEduc)

3 mars Version imprimable de cet article Version imprimable

Les Zy’va relancent le mentorat avec le soutien de Najat Vallaud-Belkacem

"On a notre place là !" C’est ce que réalisent les jeunes de Nanterre quand "Zy’va" leur ouvre les portes de grandes entreprises, à l’occasion des stages de 3ème par exemple, assure à ToutEduc Mamadou Diallo, co-fondateur et directeur de l’association. Celle-ci organisait, hier 25 février sa soirée annuelle de gala et relançait sur un nouveau principe le mentorat.
Il s’agit toujours pour des adultes de parler avec des jeunes, de les aider à définir leurs projets et à affirmer leurs goûts et leurs ambitions, au-delà du soutien scolaire. Mais la formule "s’est un peu délitée", le nombre de "grands parrains" était insuffisant, il fallait relancer la dynamique et renouveler la formule, avec un parrain pour un petit groupe de trois ou quatre jeunes au lieu d’un pour un, d’où le caractère un peu exceptionnel de la soirée et la présence de l’ancienne ministre de l’Education nationale, "marraine" du mentorat renouvelé.

Se souvenant de son adolescence amiénoise dans une famille maghrébine, où les filles ne sortaient pas, elle évoque une association assez similaire à Zy’va, qui a eu l’intelligence de proposer le samedi après-midi du soutien scolaire, une formule acceptable par les parents, mais aussi l’occasion d’une ouverture culturelle, "mon instant de liberté", dit-elle. Puis, quand elle a eu elle-même 18-20 ans, elle a fait du soutien scolaire dans cette même association. Sa parole étant libérée depuis qu’elle a quitté le poste qu’elle avait dans le privé, elle insiste sur le rôle que jouent ces acteurs de terrain, "au plus près des besoins", et qu’aucune institution ne peut remplir. Elle parle de "faire de la dentelle", en fonction de chaque situation, pour "une société où il fait meilleur vivre", contre "une forme de racisme social".

L’aide aux devoirs n’est en effet qu’un élément d’un dispositif qui comprend aussi le soutien à la recherche de terrains de stage un peu prestigieux, l’organisation de grands voyages, au Togo cette année, "pour voir ce qui se passe ailleurs", des temps de parole pour faire émerger des projets "sans jamais poser de limites a priori", du type "ça, ce n’est pas pour toi", mais aussi un soutien à la parentalité. "Nous devons développer cette aide aux familles les plus fragiles, les aider à définir la cohérence de leur action dans l’éducation de leurs enfants", ajoute Mamadou Diallo qui n’ignore pas la difficulté de ce volet de l’action de l’association.

Créée en 1994 à Nanterre (92), Zy’va, verlan de "vas-y", est une association emblématique de l’action conduite dans les "quartiers" par leurs habitants.

L’association

Extrait de touteduc.fr du 26.02.20

Répondre à cet article