> SYSTEME EDUCATIF. Généralités et Niveaux > EDUC. Niveau MATERNELLE et PETITE ENFANCE > Maternelle (Actes) > Les outils du centre Alain Savary et la scolarisation des moins de trois (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Les outils du centre Alain Savary et la scolarisation des moins de trois ans aux 12èmes rencontres Maternelle du Gfen (ToutEduc)

30 janvier Version imprimable de cet article Version imprimable

Pour que la maternelle fasse école, elle a besoin que tous travaillent ensemble (GFEN)

Pour Isabelle Lardon, responsable du secteur Maternelle pour le GFEN, les 12èmes rencontres pour que la maternelle fasse école, samedi 25 janvier, étaient placées "sous le signe de l’envie de se retrouver et de montrer la force du collectif dans le contexte actuel". Et aussi, "il est important de montrer que nous ne voyions pas de fatalité par rapport à l’échec scolaire et que nous pensions ensemble nos métiers. C’est notre thème transversal. Tout le monde devait sortir reboosté de cette journée."

Les participants étaient enseignants, parents, éducateurs, formateurs, ATSEM, AESH, animateurs, professionnels de la petite enfance, élus et responsables des collectivités locales, cadres des institutions, militants associatifs… "pour travailler mieux, et ainsi reprendre du pouvoir sur leurs métiers et relever le défi de faire réussir tous les enfants". D’après Isabelle Lardon, "la coopération entre tous ces acteurs, ça se construit dans le temps. Il faut apprendre à se connaître et à connaître le métier de l’autre. Ça ne se décrète pas du dessus." Elle précise que "le système est complexe : il faut commencer par co-élaborer des projets ou des actions, ensuite, co-animer, co-agir, co-opérer." Pour ce faire, "le terrain doit être accompagné et cet accompagnement doit se faire à tous les échelons". La ville de Trappes a servi d’exemple pour montrer que ce type de synergie est possible et également pour donner quelques pistes de travail aux participants.

De manière pratique, afin de réussir cette coopération, le centre Alain Savary a proposé deux outils lors des ateliers de l’après-midi. Le premier s’appelle Narramus. Il permet aux élèves de maternelle de construire des compétences langagières qui vont aider à l’entrée dans l’écrit (ici). Le deuxième s’appelle Math’ernelles. L’objectif est de bien construire les bases du concept de nombre ici).

S’agissant des moins de trois ans, l’ANDEV (Association nationale des directeurs et des cadres de l’éducation des villes et des collectivités territoriales) a pu démontrer que la mobilisation qui doit se faire pour l’école maternelle porte aussi sur cette cible particulière. Selon Laurent Dauty, directeur de l’éducation de la ville de Mondeville (Normandie), "le travail en inter-métiers est essentiel pour que cette première scolarisation puisse se dérouler dans les meilleures conditions". Isabelle Lardon ajoute que le GFEN va continuer de s’impliquer dans la scolarisation des moins des trois ans. Il a d’ailleurs déjà publié un dossier sur ce thème (ici).
Hélène Cénat

Extrait de touteduc.fr du 29.01.20

Répondre à cet article