> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > ACTIONS PEDAGOGIQUES LOCALES (par niveau et discipline) > Actions locales AU COLLEGE > Collège (Maths, Sciences, Robotique) > Des prix de la "Main à la Pâte" pour des classes en éducation prioritaire : a (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Des prix de la "Main à la Pâte" pour des classes en éducation prioritaire : a Annonay, Angers, en Bretagne

23 janvier Version imprimable de cet article Version imprimable

Cérémonie de remise des prix “La main à la pâte”
de l’Académie des sciences

Mardi 21 janvier, 16h00 – 17h30
Institut de France – 23 quai de Conti 75006 Paris – Grande salle des séances
Les

 

Palmarès des prix “Écoles - Collèges”

Les vidéos des projets lauréats seront mis en ligne le 21 janvier sur :

Prix spécial Fondation de la Maison de la Chimie dans le cadre de
"l’Année de la chimie de l’école à l’université" (doté d’un montant de 550€)
Annonay (Ardèche)
Crime au collège

Conduit au collège “les Perrières” d’Annonay, classé REP, ce projet original et ludique a suivi les principes d’une enquête policière. Il été préparé par sept enseignants au cours du dernier trimestre 2018 et a concerné 175 élèves des classes de troisième. La démarche a associé deux programmes : celui de SVT, notamment sur le vivant et son évolution puis le corps et la santé, et celui en physique-chimie via le suivi de l’organisation de la matière et des notions d’analytique.

En 2019, au cours d’une journée et par classes, les élèves ont pu examiner la “scène de crime”, recueillir les indices, puis par groupes interroger les pseudo–suspects. Le scénario imaginé par les professeurs a conduit chaque groupe à travailler dans quatre laboratoires pour analyser les indices – explosivité d’un gaz émis par une réaction chimique – recherche de traces sur un tissu – groupe sanguin – analyse d’empreintes digitales.
Chaque groupe a réalisé un film sur tablette et des carnets d’investigations sur l’enquête. En parallèle, le contact avec la gendarmerie d’Annonay et la conférence d’un expert de l’identification criminelle a fait découvrir aux élèves les carrières dans la gendarmerie.
Projet conduit par Magalie Quey

 

Mettre "la main à la pâte" pour apprendre sans voir le temps passer (remise des prix)

"Nous avons appris beaucoup de choses sans avoir eu l’impression de travailler." Ou : "On n’a pas vu le temps passer !". Ces formules de lauréats des prix "La main à la pâte" rappellent la dynamique initiée par le prix Nobel Charpak en 1995. Elle concerne tous les niveaux d’enseignement, de la maternelle au collège, et les prix ont été remis le 21 janvier à l’Académie des sciences.

Les élèves et leurs enseignants ont employé une démarche d’investigation pour mener à bien des projets qui "soudent un groupe afin d’atteindre un but commun", comme le signale une des enseignantes en charge d’une ULIS (Unité localisée pour l’inclusion sociale) de Plabennec (Finistère). "C’est la première fois qu’un projet ULIS gagne un tel prix", ajoute-t-elle. Leur sujet, "comment lutter contre l’invasion plastique", établissait un lien entre l’enseignement des sciences et une éducation à l’environnement. De même, 11 élèves de CE1 et CE2 de Béziers ont gagné parce qu’ils ont construit "un bateau pour récolter le plancton et microplastiques" et parce qu’avec leurs enseignants, ils ont pris conscience de l’existence du "septième continent". Des 4-6 ans d’Evellys (Morbihan) ont découvert que "des notions complexes de la structure de la matière comme le centre de gravité, la miscibilité, les émulsions, les molécules et leur modélisation mettent de la chimie dans leurs toupies préférées".

Un nouveau prix, "coup de projecteur", a été créé cette année. Il fait écho à l’année de la chimie 2019. Il a été décerné à un projet qui a rassemblé 12 classes des écoles de l’éducation prioritaire de la ville d’Angers et il a permis à des élèves de la toute petite section de maternelle jusqu’au cours moyen de découvrir la matière, ses états physiques, les mélanges, les couleurs mais aussi de rencontrer des artistes ou de visiter des laboratoires.

Le nombre d’élèves varie avec les projets. Quelquefois, les groupes concernés peuvent être de petite taille mais quelquefois de taille plus importante. C’est ainsi que le prix spécial donné par la Fondation de la Maison de la chimie a mis à l’honneur le projet "Crime au collège" d’Annonay (Ardèche) qui a concerné 175 élèves de troisième, ils ont dû appliquer des principes scientifiques à une enquête policière en reprenant leurs cours de SVT et de physique-chimie. La fondation "La main à la pâte", l’Académie des sciences, les Ecoles normales supérieures de Paris et de Lyon forment "un laboratoire d’idées et de pratiques innovantes cherchant à améliorer la qualité de l’enseignement des sciences à l’école et au collège" et Daniel Rouan, président de la Fondation et membre de l’académie des sciences affirme qu’il a lui-même fait beaucoup de découvertes en prenant part au jury de ce concours national.

Extrait de touteduc.fr du 23.01.20

Répondre à cet article