> INEGALITES SCOLAIRES (et Lutte contre les) > Ethnicité / Laïcité / Racisme / Immigration > Les enfants migrants, quelles questions éducatives ? France Culture, Etre et (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Les enfants migrants, quelles questions éducatives ? France Culture, Etre et Savoir 10 novembre 2019 (podcast)

18 novembre Version imprimable de cet article Version imprimable

Les enfants migrants, quelles questions éducatives ?
10/11/2019

Alors que le gouvernement a lancé une refonte des lois sur l’immigration, Être et savoir s’intéresse aux enfants migrants, à leur accueil et à leur scolarisation, à leur parcours.
Image extraite du documentaire "Coeur de Pierre" d’Olivier Jobart et claire billet (2019).
Image extraite du documentaire "Coeur de Pierre" d’Olivier Jobart et claire billet (2019).• Crédits : Olivier Jobart

Parmi les migrants, se trouvent des enfants avec leurs parents et aussi des mineurs non accompagnés, tous en âge d’aller à l’école. La scolarisation est, au regard des la législation française et de la CIDE (la convention internationale des droits de l’enfant, qui fête ses 30 ans cette année), un droit pour chaque enfant.

Mais les questions d’apprentissage et d’adaptation posées par leur arrivée dans les écoles se posent-elles de manière différente que pour les précédentes générations ? Comment répondre aux interrogations des enfants sur ces nouveaux arrivants et leurs conditions de vie, sur les migrations ? Il est notable qu’un nombre croissant de publications destinées à la jeunesse se sont emparés de ce thème.

Enfin, nous voulons dans ce numéro parler des parcours migratoires enfantins et adolescents, c’est-à-dire à un moment où l’individu grandit et s’éduque. Ces destins sont racontés à travers des travaux de recherches, des documentaires mais également par la création littéraire et la fiction, on pense à des autrices comme Marie Darrieussecq, Maylis de Kerangal, Delphine Coulin ou encore Marie Cosnay notre invitée aujourd’hui.
Avec :

Gwenaëlle Boulet, rédactrice en chef du magazine Astrapi et auteure, notamment du récit Les trois étoiles (J’aime Lire de décembre 2016, Bayard édition).

Ce qui est étonnant quand on travaille avec les enfants c’est combien cette notion de communauté des enfants du monde est très naturelle chez eux.

Un enfant ne va pas voir un étranger dans l’autre, notamment dès qu’il va pouvoir jouer, Gwenaëlle Boulet.

Marco Brighenti, professeur d’Histoire-géographie et formateur Casnav (centres académiques pour la scolarisation des élèves allophones nouvellement arrivés - EANA) dans le département de l’Essonne.

On parle d’enfants allophones depuis 2012, car leur statut change. Ce ne sont plus seulement des enfants mais aussi des élèves.

Ce qui est intéressant avec les populations qui sont à la marge c’est qu’elles interrogent la société.

C’est un défi pour un enseignant d’avoir dans sa classe un élève qui ne parle pas français, mais l’hétérogénéité c’est la norme, Marco Brighenti.

Olivier Peyroux, sociologue spécialiste des migrations et de la traite des êtres humains, cofondateur de l’association Trajectoires, auteur de Délinquants et victimes : la traite des enfants d’Europe de l’Est (Edition Non Lieu, 2013), co-auteur de l’étude UNICEF Ni sains ni saufs, enquête sur les enfants non accompagnés dans le Nord de la France (2016).

On a toujours une dette morale quand on migre, jeune ou moins jeune, c’est de réussir.

Ce qui change beaucoup c’est l’impact créé par les réseaux sociaux utilisés par ces jeunes, cela crée une forme d’unification des codes et des aspirations.

Dans les bidonvilles en France, on a un peu moins de 50% d’enfants scolarisés, Olivier Peyroux.

Marie Cosnay, professeur de Lettres classiques, traductrice de textes anciens, activiste et auteure, notamment de Voir venir : écrire l’hospitalité avec Matthieu Potte-Bonneville (Stock, 2019).

Il n’était pas question pour moi de faire de la littérature avec les histoires de ces jeunes qui arrivent.

C’est cette question là, qu’est-ce que c’est qu’une histoire, qu’on a reçue et qu’on va transmettre, qui m’a intéressée.

Souvent les jeunes vont décompenser quand ils sont posés. Pendant tout le temps de la quête il faut tenir, et l’école c’est la quête, Marie Consay.

Retrouvez le numéro de la revue Diversité consacrée à l’hospitalité.

Retrouvez le site de Réseau éducation sans frontières (RESF).

Retrouvez la bande-annonce du film La cour de Babel de Julie Bertucceli (2014).

Extrait de France Culture.fr du 10.11.19

Répondre à cet article