> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > Dispositifs LYCEE PRIORITAIRE et ENSEIGNT. PROFESS. > Enseignement professionnel, Apprentissage > Hausse des chiffres de l’apprentissage : dossier du ministère du Travail (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Hausse des chiffres de l’apprentissage : dossier du ministère du Travail (ToutEduc) et communiqué de protestation des régions

9 septembre Version imprimable de cet article Version imprimable

Augmentation globale du nombre des apprentis, sans ventilation selon les niveaux (ministère du Travail)

"Après 7,4% de hausse en 2018, l’apprentissage poursuit son envolée en 2019 avec une nouvelle augmentation de 8,4% au premier semestre", indique le ministère du Travail qui espère "battre d’autres records cette année" et qui compte 458 000 apprentis au 30 juin 2019. Toutefois, interrogé par ToutEduc, le ministère indique n’avoir pas d’indications sur la ventilation de ce nombre d’apprentis par niveaux. Combien d’entre eux préparent un CAP ou un "bac pro" ? Combien préparent un diplôme de l’enseignement supérieur ? Dans quels domaines ? Les chiffres devraient être publiés au mois d’octobre.

Quelque 17 750 apprentis "ont reçu ou s’apprêtent à recevoir l’aide au permis de conduire de 500 € tandis que "1 980 bourses Erasmus Proont été attribuées à des apprentis pour financer une partie de leur apprentissage en Europe" et que 554 nouveaux CFA ont été enregistrés depuis la publication de la loi.

Le ministère ajoute que "57 000 jeunes vont entrer dans 61 prépas-apprentissage", ces structures créées dans les CFA pour constituer "un sas permettant aux jeunes en rupture de ban" d’accéder à l’apprentissage et dont les syndicats de l’Education nationale considèrent qu’elles concurrencent les "prépa-métiers" des lycées professionnels (voir ici). Toujours selon le dossier de presse du ministère du Travail, 85 prépa-apprentissage sont "ouvertes ou en cours d’ouverture", elles sont "réparties sur 418 sites" pour accueillir 73 000 jeunes âgés de 16 à 29 ans pour un parcours de "quelques jours à plusieurs mois".

Pour une analyse plus détaillée du nombre des entrées en apprentissage, voir le site du ministère.

Le dossier de presse ici (PDF)

Extrait de touteduc.fr du 06.09.19

 

Apprentissage : l’indécence de Mme Pénicaud qui s’approprie les bons résultats des Régions
La ministre du Travail Muriel Pénicaud s’est réjouie, ce matin, sur France Culture, de la bonne évolution des résultats de l’apprentissage en France, qu’elle impute au Gouvernement.

Les Régions expriment leur stupéfaction devant un tel aplomb. Elles tiennent à rappeler que ce sont elles qui exercent cette compétence et qu’elles ne disposent de moyens renforcés pour le faire que depuis 2016. Ce sont bien elles qui sont à l’origine de la dynamique observée.

Plutôt que de reconnaître s’être trompée en critiquant à maintes reprises les Régions sur la politique publique d’apprentissage, Mme Pénicaud pratique la politique du coucou, s’appropriant des résultats qui ne sont pas uniquement les siens ! Mais peut-être a-t-elle oublié que le nouveau système centralisé d’organisation et de financement de l’apprentissage issu de la loi du 5 septembre 2018 ne rentrera pleinement en vigueur qu’au 1er janvier 2020 ? (...)
(source le Café)

Extrait de regions-france.org du 06.09.19

 

Voir au milieu de la colonne de gauche la liste des MOTS-CLES liés à cet article,
en particulier les mots-clés du groupe 4 : **Lycée professionnel, Apprentissage (gr 4)/ et du groupe 3 : *Coll. région. (gr 3)/ et ***Minist. (autre)/
Croiser le mot-clé choisi avec d’autres (en repérant grâce aux * sa place dans les sous-groupes du tableau de croisement)
Voir en haut de la page le chemin de la RUBRIQUE de cet article Enseignement professionnel, Apprentissage

Répondre à cet article