> ACTEURS /POSITIONS > POSITIONS > Protestations d’enseignants, parents et partenaires > Le collège REP+ Henri Barbusse à Vaulx-en-Velin en grève depuis plus d’une (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Le collège REP+ Henri Barbusse à Vaulx-en-Velin en grève depuis plus d’une semaine

10 septembre Version imprimable de cet article Version imprimable

Additif du 11.09.19

(...) Après une nouvelle entrevue mardi 10 septembre au rectorat, les professeurs du collège Barbusse de Vaulx-en-Velin, qui relève du dispositif REP+ (Réseau d’éducation prioritaire), ont décidé de suspendre leur grève « malgré des propositions qui ne sont pas pleinement satisfaisantes ».

Ils considèrent avoir obtenu des avancées notamment dans la prise en compte de l’intégration des élèves à besoins particuliers* dans les classes ordinaires. Le rectorat formalise « la mise en place d’un groupe de travail académique dédié à l’inclusion scolaire des élèves de Segpa* et d’UPE2A* », notent les enseignants.

Des enseignants qui entendent rester vigilants sur la mise en place des propositions de l’institution, sans moyens supplémentaires.

Extrait de leprogres.fr du 11.09.19

 

A Vaulx-en-Velin, les enseignants du collège Henri-Barbusse à l’arrêt

La rentrée scolaire n’a pas eu lieu dans cet établissement classé REP+. Les professeurs critiquent l’augmentation des effectifs dans les classes.

Pour la deuxième semaine d’affilée, la rentrée n’a pas eu lieu au collège Henri-Barbusse de Vaulx-en-Velin (Rhône). Les enseignants ont décidé lundi 9 septembre de reconduire leur mouvement de grève, pour contester l’augmentation du nombre d’élèves par classe, au-delà des seuils qui étaient récemment appliqués dans ce collège classé REP+ (réseau d’éducation prioritaire renforcée). Une délégation, qui a frappé à la porte du ministère de l’éducation nationale pour demander une audience, s’est heurtée à une fin de non-recevoir, lundi matin à Paris. Après une journée d’attente, l’assemblée générale des professeurs a voté la reconduction de ce mouvement, suivi par 80 % des cinquante-huit professeurs, assurent les représentants.

Le collège Henri-Barbusse compte cinq classes de 6e avec 26 élèves, une autre avec 27 élèves. Pour les enseignants, leur nombre doit se limiter à 24, ce qui était le cas à la rentrée 2018, en vertu de l’éducation inclusive préconisée par le ministre lui-même. « Le nombre de 24 a été reconnu aux Assises sur l’éducation prioritaire, une classe à 25 ou 26, ça change tout, vous ne pouvez plus faire des groupes de travail aléatoires dans les classes, le travail coopératif est compromis », insiste Mathilde Reynier, professeure de français.

Extrait de lemonde.fr du 10.09.19

 

Le collège Barbusse toujours en grève

Le voyage à Paris n’a pas porté ses fruits. Lundi 9 septembre trois enseignants du collège Barbusse de Vaulx-en-Velin étaient envoyés au ministère de l’éducation nationale par l’assemblée générale avec l’espoir d’une entrevue et d’un déblocage de la situation. Ils ont trouvé porte close et n’ont pas été reçus, nous ont confié les émissaires. Mais le ministère a demandé au rectorat de Lyon de recevoir à nouveau les grévistes. Depuis la rentrée, les enseignants du collège Barbusse sont e grève pour obtenir des moyens supplémentaires. Ils posent une question qui intéresse le système éducatif dans son ensemble : un établissement Rep+ doit-il avoir davantage de moyens qu’un établissement ordinaire ? Ils dénoncent des 6èmes à plus de 26 élèves en Rep+ là où le rectorat en voit 24 ou moins. Au centre de cet écart la prise en compte ou pas des enfants handicapés et des allophones dans l’effectif du collège. Alors que la loi Blanquer impose la prise en charge des jeunes à besoins particuliers, aucun décret d’application n’est paru et les rectorats prennent des décisions au cas par cas. A Barbusse le rectorat arbitre dans un sens qui pousse les enseignants dans la grève. Ils ont entamé lundi leur 2ème semaine de grève. Ils doivent être reçus par le rectorat ce mardi. Les réponse apportées aux questions posées concernent tous les établissements de l’académie et au-delà...

Extrait de cafepedagogique.net du 10.09.19

 

A Vaulx-en-Velin deuxième semaine de grève

Un établissement Rep+ doit-il avoir autant d’élèves par classe que les autres ? C’est la question posée avec ténacité par les enseignants du collège Barbusse à Vaulx en Velin. Ils entament ce lundi une seconde semaine de grève. Au coeur de leur action la prise en compte des élèves à besoins particuliers, des segpa, et des élèves nouveaux arrivants en France. Selon le rectorat, le collège ne franchit pas le seuil de 24 élèves par classe fixé en Rep+. Mais le rectorat ne prend pas en compte ces élèves à besoins particuliers ou allophones. Pour les enseignants ces élèves là comptent bien. Et dans ce cas ils se retrouvent avec des classes à 28 élèves en 6ème en Rep+. Au final c’est la politique d’éducation prioritaire qui disparait totalement. Les enseignants se rendent le 9 septembre au ministère dans l’espoir d’être reçus.

Extrait de cafepedagogique.net du 09.09.19

 

Voir au milieu de la colonne de gauche la liste des MOTS-CLES liés à cet article, classés par ordre alphabétique.
Croiser le mot-clé choisi avec d’autres (en repérant grâce aux * sa place dans les sous-groupes du tableau de croisement)
Voir en haut de la page le chemin de la RUBRIQUE de cet article

Répondre à cet article