> FORMATION, ACTES > ACTES nationaux, académiques et locaux > Actes académiques > Le séminaire académique éducation prioritaire de Rennes (14 novembre (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Le séminaire académique éducation prioritaire de Rennes (14 novembre 2018)

15 décembre 2018 Version imprimable de cet article Version imprimable

Séminaire académique
Séminaire de l’éducation prioritaire
Le mercredi 14 novembre, les personnels de direction et les enseignants de
l’académie de Rennes étaient invités à participer au séminaire de l’éducation
prioritaire. Cette année il avait pour thématique l’alliance éducative. Quatre
enseignantes des 1er et 2nd degré et Mme Cathelin inspectrice de la circonscription
ont participé à cette journée.
En matinée les participants ont pu assister aux conférences de Pierre Périer,
sociologue et de Catherine Hurtig-Delattre, directrice d’école à Lyon et chargée
d’étude à l’institut français de l’éducation (Ifé). Tous deux ont développé leur propos à partir du constat que - au même titre que les pratiques pédagogiques, le soutien
aux élèves en difficulté, l’optimisation du temps d’apprentissage, la mobilisation des
équipes et le partenariat - la relation école-famille est un des éléments qui contribue
à la réussite scolaire de l’enfant.
Pierre Périer a notamment fait un état des lieux de la relation parents professeurs à
partir de ses travaux universitaires sur les « parents invisibles », les « parents
disqualifiés » et le fossé entre ce que les parents attendent de l’école et ce que les
professeurs attendent implicitement des parents.
Catherine Hurtig-Delattre, quant à elle, a présenté quelques projets d’école où le
principe de co-éducation prend toute sa place. Pour exemple, à la rentrée scolaire
lors de l’accueil l’enfant dessine sa famille avec ses parents, ce qui symboliquement
fait entrer le parent à l’école. La culture familiale a également sa place et la « fleur
des langues » fréquentées dans la famille est complétée avec les parents. La
« grande lessive » est un temps où les parents entrent à l’école et produisent avec leur enfant une réalisation artistique. A l’occasion du « printemps des poètes » les
parents communiquent des poésies qu’ils ont apprises dans leur jeunesse. La « surprise » est un autre dispositif où à tour de rôle chaque parent apporte en classe
un objet, une danse, une chanson qu’ils partagent avec tous les élèves. Catherine
Hurtig-Delattre a également présenté une organisation particulière des entretiens
parent-enseignant qu’elle a mise en place dans sa classe « où l’entretien est un
temps de rencontre pour mieux se connaître », où le parent a la parole, où la coéducation a pour visée l’apprentissage et la réussite scolaire de l’enfant.
L’après-midi était destiné à un temps de travail par réseau consacré aux actions
« alliance éducative » mises en place ou à élaborer au sein du Rep.

Les actes du séminaire 2018 sur le padlet :

Mise à jour : mars 2019.

Extrait de ac-rennes.frde mars 2019

Répondre à cet article