> 8 - PÉDAGOGIE, FORMATION > ACTIONS LOCALES par niveau et discipline > Actions locales AU COLLEGE > Collège (Maths et Sciences) > Faire des maths en rallye dans la nature avec les 6èmes du collège REP+ Rosa (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Faire des maths en rallye dans la nature avec les 6èmes du collège REP+ Rosa Parks de Nantes (Le Café)

27 mars Version imprimable de cet article Version imprimable

Vanessa Le Hen : Un rallye maths au collège

"Il n’y a rien de plus gratifiant que de voir les élèves chercher des solutions, faire des maths tout en s’amusant. Les observer s’investir est un réel bonheur". Vanessa Le Hen enseigne les mathématiques au collège Rep+ Rosa Parks de Nantes. Pour faire découvrir les maths aux jeunes élèves de 6ème, elle les fait sortir. C’est lors d’un "rallye maths", une vraie excursion en nature ponctuée d’énigmes et de défis mathématiques que les élèves doivent résoudre.

Les maths dans la nature

"Allez au C de votre carte : bassin. Vous allez devoir faire une estimation du nombre de bouteilles d’eau de 5 litres il faut pour remplir ce bassin". C’est un des ateliers auxquels sont confrontés les élèves de 6ème lors du rallye maths.

Dans le parc de Procé à Nantes, à 500 mètres du collège Rep+ Rosa Parks, les élèves sont réunis en groupes de 5 élèves, cm2 et 6èmes mélangés, pour parcourir leur parcours d’atelier en atelier. Chaque groupe dispose de règles, d’un décamètre, d’une calculatrice et de quelques boites de conserve...

Et les voilà partis pour mesurer le volume du bassin, le nombre de pots de peinture pour repeindre la porte et la fenêtre d’un bâtiment, estimer la hauteur d’un petit pont sans monter dessus, etc.

Coopérer pour résoudre les problèmes

"Ca leur apporte d’abord l’esprit de coopération", nous dit Vanessa Le Hen. "Et c’est très important en Rep+. Ils apprennent à s’entraider. Ensuite ils doivent réfléchir, trouver des astuces pour résoudre les problèmes qui sont tous très concrets. Ils voient que les maths servent aussi pour de vrai, y compris pour des travaux du quotidien comme le calcul des pots de peinture.

N’est ce pas abaisser les maths ? "Certainement pas", nous dit V Le Hen. "Ce sont de vrais problèmes de maths qui sont posés, du type des problèmes que les Anciens rencontraient".

En fait les élèves doivent estimer des longueurs, des hauteurs, calculer des aires et des volumes. Le rallye leur impose aussi de se repérer sur un plan.

Développer des stratégies en s’amusant

"Par rapport au cours classique , ça leur permet de comprendre le sens des maths", explique V Le Hen. "Par exemple ils doivent développer des stratégies pour résoudre les énigmes. Ils se rendent compte que les maths servent au quotidien. Quand ils se retrouveront devant une feuille de papier peut-être se rappelleront-ils de leur réflexion. En tous cas ils auront davantage confiance en eux."

Et pour le professeur où est l’avantage de ce rallye qui demande une préparation longue ? "C’est de les voir chercher vraiment, de les voir à fond durant tous les ateliers. Souvent ils ont du mal à se mettre au travail devant une feuille. Là ils cherchent , ils coopèrent et c’est très valorisant pour le professeur. Quand ils disent à la fin que c’était super, même quand ils ont fait des ateliers sous la pluie, je suis heureuse".
François Jarraud

Le rallye sur le site de l’académie de Nantes

Extrait de cafepedagogique.net du 26.03.19

Répondre à cet article