> 7 - PEDAGOGIE, FORMATION > Dispositif LYCEE PRIORITAIRE et ENSEIGNT. PROFESS. > Enseignement professionnel > Le stage de troisième et l’orientation dans le rapport Calvez sur (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Le stage de troisième et l’orientation dans le rapport Calvez sur l’enseignement professionnel

26 février Version imprimable de cet article Version imprimable

La voie professionnelle scolaire : viser l’excellence
Rapport - Céline Calvez, députée des Hauts-de-Seine et Régis Marcon, cuisinier restaurateur 3 étoiles

Jean-Michel Blanquer a confié une mission sur l’avenir de la voie professionnelle à une équipe menée par Céline Calvez, députée des Hauts-de-Seine, et Régis Marcon, chef étoilé. Le rapport a été remis au ministre le jeudi 22 février 2018. L’ambition de cette mission a été de réfléchir à l’avenir de la voie professionnelle afin de la rendre plus attractive, de promouvoir la diversité des formes d’excellence, d’accroître son efficacité et de mieux accompagner les jeunes vers la réussite professionnelle.

Extrait de education.gouv.fr du 22.02.18 : La voie professionnelle scolaire : viser l’excellence

 

Le texte du rapport (87 p.)

EXTRAIT (p.10)
En finir avec les orientations par l’échec
Le collège doit être un lieu de préparation de l’orientation, et de découverte progressive des métiers et des formations. Pour cela, la mission recommande de revisiter les dispositifs existants en collège afin d’améliorer la connaissance des métiers et formations par les élèves et de solliciter, dans ce cadre, les enseignants de lycées professionnels.
Le stage de découverte du monde professionnel créé en 2005, qui peut être réalisé dans une entreprise, une association ou une administration, constitue une étape dans le parcours d’orientation de l’élève, un premier contact parfois décisif avec un métier ou un environnement professionnel.
D’une durée de 3 à 5 jours consécutifs ou non, individuellement ou collectivement, ce stage obligatoire donne à l’élève l’occasion de décou
vrir le monde économique et professionnel, de se confronter aux réalités concrètes du travail et de préciser son projet d’orientation. Il contribue de ce fait à la construction de son parcours Avenir.
Cette expérience doit être mieux valorisée, par les professionnels, le collège et même la famille.

PRÉCONISATION
Renforcer la vocation de découverte du stage de troisième en l’articulant mieux avec le projet de poursuite d’études de l’élève dans le cadre du parcours Avenir. Systématiser un oral de restitution auquel pourraient être associés des représentants du monde économique et des parents lorsque cela est possible.
Associer au collège, dans le cadre du parcours Avenir, les enseignants de lycées professionnels à la découverte des métiers, des formations, du monde de l’entreprise ou encore de l’économie régionale.

 

Des jeunes sacrifiés ?
(...) Or la signature de ce rapport c’est l’omission de toute la réalité sociale de l’enseignement professionnel. L’enseignement professionnel c’est la voie des pauvres. Il concentre des populations socialement défavorisées : on compte dans l’enseignement professionnel 60% d’enfants d’ouvriers et seulement 12% d’enfants de cadres. A cela on pourrait ajouter la discrimination ethnique. Certaines filières se sont fortement ethnicisées au moins en Ile de France (par exemple opposition coiffure - esthétique). De tout cela le rapport ne dit mot. (...)

Extrait de cafepedagogique du 23.02.18 : Lycée professionnel : Un rapport qui laisse les mains libres au ministre

 

Voir les mots-clés
**Lycée professionnel - Apprentissage/
*Découverte profession./

Répondre à cet article