> 5 - TYPE DE DOCUMENT, ACTEUR, POSITION - PROTESTATION > POSITION - PROTESTATION > Protestation d’enseignants, parents et partenaires > Devant la fronde des maires ruraux du Cambrésis, le Dasen du Nord déclare (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Devant la fronde des maires ruraux du Cambrésis, le Dasen du Nord déclare fermer davantage de classes primaires en REP et REP+ qu’en milieu rural

13 mars Version imprimable de cet article Version imprimable

La fronde des maires ruraux contre la suppression de 25 classes dans le Cambrésis

Les parents d’élèves et les élus bloquent ce lundi 12 mars 2018 l’école de Ramillies pour dénoncer la fermeture de la maternelle à la rentrée prochaine. Samedi, ce sont une vingtaine de maires qui se donnent rendez-vous dans la commune pour sauver leurs écoles, "poumons des villages".

[...] L’inspecteur d’académie du Nord assure qu’il y a plus de fermetures en REP qu’en zone rurale

Faux rétorque l’inspecteur d’académie du Nord, Jean-Yves Bessol qui assure que les écoles rurales n’ont pas été sacrifiées, mais que comme partout il a fallu faire des ajustements avec la baisse constante des effectifs, 2500 élèves en moins cette année dans le département.

Dans le Cambrésis dans les écoles appartenant à la charte, j’aurais pu faire 16 fermetures puisqu’il y a 357 élèves de moins, mais je n’en fais que 7. Au niveau du département je ferme beaucoup moins en zone rurale, que dans les zones d’éducation prioritaire et les zones d’éducation prioritaire renforcé.

Extrait de francebleu.fr du 12.03.18 : La fronde des maire ruraux contre la suppression de 25 classes dans le Cambresis

 

Voir aussi http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2018/03/14032018Article636566076645109089.aspx

Répondre à cet article