> POLITIQUE EDUCATIVE DE LA VILLE > POLITIQUE DE LA VILLE. Types de documents > Politique Ville (Rapports officiels) > Deux numéros de En Bref (CGET) : "L’attribution des logements sociaux" et "Le (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Deux numéros de En Bref (CGET) : "L’attribution des logements sociaux" et "Le vieillissement de la population dans les quartiers prioritaires de la ville"

18 octobre 2017 Version imprimable de cet article Version imprimable

[En bref #43] L’attribution des logements sociaux : une réforme en faveur de la mixité sociale et de l’égalité des chances

L’attribution des logements sociaux est un enjeu majeur pour la mise en œuvre du droit au logement et de la mixité sociale. Malgré l’impact positif du programme national de rénovation urbaine (PNRU), la situation actuelle de l’occupation du parc social est marquée par la concentration croissante des ménages les plus pauvres et une ségrégation territoriale conduisant à la « ghettoïsation » de certains quartiers. Souvent décrites comme un des chaînons manquants aux stratégies de requalification des quartiers de la politique de la ville (QPV), les politiques d’attribution font l’objet d’une réforme de grande ampleur initiée en 2014 par la loi pour l’accès au logement et un urbanisme rénové (Alur) et renforcée récemment par la loi relative à l’égalité et à la citoyenneté.
Le Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET) accompagne sa mise en œuvre afin que la spécificité des QPV soit davantage prise en compte. [...]

Extrait de cget.gouv.fr : L’attribution des logements sociaux

 

[En bref #44] Vieillissement de la population : un processus qui touche aussi les quartiers prioritaires de la politique de la ville

Le vieillissement de la population ne revêt pas la même forme sur l’ensemble du territoire français. Le Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET) souhaite mieux identifier ce processus touchant les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV). La population des QPV est très jeune, bien plus que celle de la France métropolitaine ; pour autant, la part de personnes âgées y est croissante. Ainsi, dans une centaine de ces quartiers, plus d’un habitant sur quatre a plus de 60 ans, proportion identique à certains bourgs ruraux que l’on sait vieillissants. Cette évolution n’est pas sans conséquence sur la politique de la ville, historiquement tournée vers la jeunesse. [...]

Extrait de cget.gouv.fr : Vieillissement de la population

Répondre à cet article