> 8 - PÉDAGOGIES, ACTIONS LOCALES, FORMATIONS > ACTIONS LOCALES par niveau et discipline (4)/ > Actions locales interdegrés > B* Rallye lecture de la maternelle au lycée dans le REP+ Victor Hugo de Ham (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Rallye lecture de la maternelle au lycée dans le REP+ Victor Hugo de Ham (Journée Innov. 2018)

26 octobre 2017 Version imprimable de cet article Version imprimable

Dernier ajout du 02.02.18

Rallye Lecture Maternelle Collège Lycée - REP de Ham 80 - Picardie

Depuis plusieurs années, le rallye lecture maternelle est organisée . Il s’agit d’un projet de maternelle à lycée ayant pour but de lutter contre l’illettrisme dans un secteur semi-rural classé en éducation prioritaire.

Je vous invite à découvrir cette action concrètement en vidéo à partir de ce lien qui a mobilisé l’an dernier 10 classes de maternelle de 7 écoles différentes, tous les élèves de sixièmes du collège et trois classes du lycée :

Diaporama

A partir d’un thème choisi en début d’année (les sentiments, les 4 éléments, faites du chiffres...), il se déroule en trois temps :
• Découverte d’albums par les maternelles avec leurs enseignants et lecture par des élèves de sixième en difficulté dans des classes de maternelle d’albums ;
• Rencontre aux collèges durant une semaine avec mise en place d’ateliers créés par les enseignants et animés par les collègiens et les lycéens : théatre, jeux de dés, jeu de construction, lecture de contes créés durant l’année par les lycéens ;
• Partenariat avec le RAM (Relais d’Assistante Maternelle) où des sixièmes lisent aux tout-petits.

Plus de détails disponibles sur la fiche expérithèque

M. Hubert - Coordonnateur REP Ham - Picardie - Somme

Journal de Ham (23.05.17)

Extrait de viaeduc.fr du Rallye Lecture Maternelle Collège Lycée - REP de Ham 80 - Picardie

 

B* Rallye lecture maternelle dans le réseau REP Victor Hugo de Ham

C-80-HAM-Collège Victor Hugo - Rallye lecture maternelle

Collège [REP] Victor Hugo
7 avenue JEAN MOULIN , 80400 HAM
Site du collège
Auteur : Jérôme HUBERT
Mél : jerome.hubert123@me.com

Projet destiné à donner le goût de la lecture de la maternelle au lycée ; c’est une action inter-degrés qui entre dans le cadre du projet réseau de Ham permettant de travailler sur l’acquisition du « lire, écrire, parler »

Plus-value de l’action
Un journal recensant les projets du secteur de Ham est disponible sur ce lien : http://hugo80.clg.ac-amiens.fr/spip.php?article147 Reportage France 3 (voir documents joints)

Nombre d’élèves et niveau(x) concernés
300 écoliers – 8 écoles – 14 classes maternelles avec 1 classe de moins de 3 ans – 100 collégiens – 5classes de 6e + ateliers percussions. Lycéens (en 2016 : 230 écoliers – 7 écoles, 10 classes maternelles – 100 collégiens – classes de 6e + atelier percussion 60 lycéens – 1e ASSP+1e gestion Administration + 1e CAP Agent polyvalent – restauration. 2015 : 300 écoliers – 8 écoles – 13 classes ; 35 collégiens – 1 classe de 6e+ atelier percussion – 25 lycéens – Terminale ASSP En 2014 : 270 écoliers – 6 écoles – 10 classes – 6écles – 35 collégiens – 1 classe de 6e+ atelier percussion – 30 lycéens – 2e ASSP.

A l’origine
La Picardie est une des régions qui concentre le plus de difficultés de lecture, même chez les adultes. L’établissement situé en REP n’est pas épargné. Il se situe dans un secteur très ruralisé, où les écoles disposent de peu de moyens. Ce projet doit permettre aux élèves d’acquérir dès le plus jeune âge des habitudes de lecture et d’écriture. En mutualisant les forces un projet complet a été mis en place de la maternelle à la 3e pour permettre aux écoles éloignées de venir participer à des actions au collège.

Objectifs poursuivis
- Pour les écoliers : donner le goût de la lecture dès la maternelle et enrichir le vocabulaire en fonction du thème.
- Pour les collégiens : faire lire des élèves en difficulté de lecture face à un public de plus en plus nombreux ; redonner confiance aux élèves en difficulté ; mettre en place une situation favorisant l’autonomie et la responsabilité de l’élève.
- Pour les lycéens : faire écrire des histoires, mettre en place une situation favorisant l’autonomie et la responsabilité des élèves ; mettre en place une situation concrète individuelle ou collective. Pour les enseignants : faire coopérer les enseignants sur le thèma, assurer une fluidité des parcours, mettre en commun un travail ensemble à destination des élèves impossible à réaliser seul.

Description
Mutualisation de moyens entre établissements de 1er et second degré pour organiser des actions autour de la lecture accessibles à tous les niveaux. le projet commencé en 2006 se développe d’année en année et touche de plus en plus d’élèves. Les élèves de 6e vont dans les écoles maternelles lire des albums, les élèves de maternelles viennent au collège participer à des ateliers prépares par les professeurs (jeux, lecture de contes par des lycéens), Lecture d’albums de contes au Relais d’Assistante Maternelle.

Modalité de mise en œuvre
A partir du choix d’un thème et d’albums en début d’année le projet se déroule en 3 temps :
1 - Les élèves de maternelle découvrent les albums avec leur enseignant. Pendant ce temps des élèves de 6e en difficulté de lecture s’entraînent au CDI à lire correctement avec la documentaliste et vont ensuite dans les écoles maternelles lire des albums. Les lycéens travaillent avec leurs enseignants sur l’écriture d’histoires en lien avec le thème.
2 – Les élèves de maternelle viennent au collège sur une demi-journée pour participer à des ateliers en lien avec le thème et les albums préparés par les enseignants (maternelles, collège, lycée). Les ateliers sont de différentes formes : jeux de société, jeux à manipules… Certains utilisent le numérique (TBI, ordinateur, et même une année des ateliers avec des robots). Les ateliers sont animés par des élèves de 6e et se déroulent sur une semaine et demi en général.
3 – Les élèves de 6e vont lire des albums au RAM (Relais d’Assistante Maternelle) Pour organiser les différents temps, deux réunions entre les enseignants sont prévues pour choisir le thème, les albums, décider des ateliers et organiser les rencontres au collège.

Trois ressources ou points d’appui
Mutualisation des moyens et travail en commun des écoles, collèges et lycée partenaires.

Moyens mobilisés
• Moyens matériels : Ordinateurs du CDI, vidéoprojecteur et TBI.Robots beebot et tapis. Instruments de l’atelier percussion. Cette année dotation de tablettes à utiliser pour un atelier.
• Moyens humains : 11 enseignants, 4 directeurs d’école, coordonnateur REP (porteur de projet)
• Moyens financiers : HSE Cardie

Partenariat et contenu du partenariat
Lors de la rencontre avec les classes de maternelle au collège, des parents sont présents pour accompagner la classe. Dans la mesure du possible chaque année le Relai d’Assistantes Maternelles est associé aux actions. Les enfants des assistantes maternelles et leurs parents assistent ainsi à la lecture des histoires de la part des collégiens. Antenne Canope de Péronne pour le choix des albums et les prêts, et après sa fermeture

Evaluation
Outils d’évaluation : nombre de classes, d’écoles, d’enseignants, d’ateliers.

Documents
- Site du collège Victor Hugo de Ham :
Journal du réseau où est développé le projet
- Rallye-lecture à Ham (80) : favoriser l’apprentissage et le goût de la lecture dès le CP :
Reportage FR3 Hauts de France
- Exemples d’interventions des élèves :
Lectures d’élèves de 6e dans une école maternelle ; visite des élèves de maternelle au collège

Modalités du suivi et de l’évaluation de l’action
Auto-évaluation

Effets constatés
- Sur les acquis des élèves :
• Ecoliers : déclencher l’envie d’apprendre à lire chez les maternelles. Lors de la rencontre au collège, les maternelles ont à disposition de nombreux ateliers sur le même thème. Les compétences attendues sont nombreuses et concernent tous les champs du socle (maîtrise du langage oral, échanges et réflexion avec les autres, écoute de l’écrit, compréhension, dessin, réalisation, observation des images, utilisation des nombres, classement des objets…)
• Collégiens : La première prise de parole devant les élèves de maternelle est compliquée mais on note une amélioration importante dès la 2e fois. Face aux regards des élèves de maternelle, les collégiens sont de plus en plus à l’aise, la lecture devient moins timide et plus fluide, ils doivent aussi montrer et expliquer différentes images sur les albums. Lors des ateliers les collégiens doivent expliquer et animer les ateliers. Certains sont numériques, et même des ateliers robotiques avec des tapis pour les plus petits en lien avec les albums. Durant quelques années les élèves ont travaillé avec une enseignante de français pour écrire une pièce de théâtre et la jouer devant les élèves.
• Lycéens : Ecriture d’histoire pour les lire en fin d’année devant les maternelles. Les élèves d’ASSP devront s’occuper plus tard d’enfants ou de personnes âgées, et ce projet d’écriture leur permet d’avoir un objectif lié à leur futur métier. Les lycéens doivent capter l’attention des petits qui peuvent parfois décrocher assez vite. Certains utilisent l’intonation de la voix, d’autres les gestes.
• Collégiens et lycéens : Au fil du temps l’attitude des élèves change. Ils sont plus calmes et s’adaptent au groupe maternelle, ils prennent confiance en eux et prennent même des initiatives pour les explications aux petits.
- Sur les pratiques des enseignants : Les enseignants de maternelle doivent faire travailler leurs élèves sur le thème choisi pendant toute l’année. Ce projet implique de plus en plus de classes de maternelle et de lycée ; de plus en plus d’enseignants de la maternelle s’intègrent dans ce projet avec les pratiques qui vont avec (pourtant réticents au début). Les enseignants des différents cycles (maternelle, collège, lycée) communiquent entre eux afin de connaître les programmes de chacun pour la création des ateliers. L’objectif est de ne pas proposer des ateliers impossibles pour les élèves de maternelle. Certains ateliers numériques ou robotiques obligent les enseignants à se lancer davantage vers le numérique avec leur classe pour éviter que les élèves de maternelle soient en décalage avec l’atelier.

- Sur le leadership et les relations professionnelles : Le travail d’équipe est primordial dans ce projet, pour le choix des thèmes et des albums, commander les albums et les apporter dans les écoles, pour la planification des temps de lecture des collégiens dans les écoles maternelles et la rencontre d’une semaine et demi au collège (gestion des bus, des horaires, gestion des horaires différents en fonction des écoles/collèges/lycées avec la gestionnaire du collège. Choix des ateliers en fonction des compétences à travailler, récupération des ateliers de toutes les écoles et préparation avec les élèves de 6e avant la rencontre avec les maternelles. Aménagement du CDI avec la documentaliste pour l’accueil des ateliers ; préparation des salles pour l’atelier théâtre ou l’atelier percussion.

- Sur l’école / l’établissement : Ouverture de l’établissement
- Plus généralement, sur l’environnement Rayonnement de l’action dans le réseau

Extrait du site Expérithèque : C-80-HAM-Collège Victor Hugo - Rallye lecture maternelle

Répondre à cet article