> 7 - PEDAGOGIE, FORMATION > ACTION LOCALE par niveau et discipline > Action locale AU COLLEGE > Collège (Maths et Sciences) > La moitié des "collèges pilotes Main à la pâte" sont en éducation prioritaire. (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

La moitié des "collèges pilotes Main à la pâte" sont en éducation prioritaire. Exemple à Sartrouville

21 juin 2017 Version imprimable de cet article Version imprimable

Un collège pilote La Main à la pâte à Sartrouville

"J’aimerais qu’il y ait davantage de vocations vers les carrières scientifiques". Le 13 juin le collège Rep L Paulhan de Sartrouville a inauguré sa qualité de "collège pilote La main à la pâte". Djamila Gadouche, professeure de SVT revient sur ce partenariat avec La Main à la pâte qui ne concerne encore qu’une poignée d’établissements.

[...] Avec la création des "collèges pilotes", La Map "ne vise pas à faire des collèges élitistes", nous a dit Katia Allégraud, de La Map. "On veut lancer une dynamique sui fasse que davantage d’élèves aient un vécu particulier par rapport aux sciences". La moitié des collèges choisis sont des établissements de l’éducation prioritaire. Ils sont 37 actuellement, mis en réseaux autour des Maisons pour la science développées par la Fondation La Main à la pâte. La Map en espère 60 l’année prochaine.

Les collèges pilotes de la Main à la pâte

Extrait de cafepedagogique.net du 20.06.17 : Un collège pilote La Main à la pâte à Sartrouville

 

Voir aussi sur le site OZP
Le site "Interfaces", créé par la fondation La Main à la Pâte, est consacré aux projets interdisciplinaires au collège (EPI) autour des sciences et de l’EIST

Le centre pilote "La Main à la Pâte" du quartier ZEP de la Goutte d’Or à Paris a organisé une exposition interactive « Faites de la science à la Goutte d’or »

Ouverture d’un centre sciences associé « La Main à la Pâte » à Nice : Il bénéficie aux enfants de 4 écoles primaires, 5 maternelles et le collège ECLAIR Maurice Jaubert (réseau ECLAIR)

Les ZEP de Nantes bénéficient d’un centre pilote de « La main à la pâte »

Répondre à cet article