> AGENDA > Site OZP. Archives d’articles non indexés (2004-2008) > année 2006 > janvier 2006 > 15/01/06 - Les collèges ZEP du Mans partagés en 3 catégories

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

15/01/06 - Les collèges ZEP du Mans partagés en 3 catégories

15 janvier 2006 Version imprimable de cet article Version imprimable

Extrait du site « maville.com », le 15.01.06 : Deux collèges du Mans en « super ZEP »

Deux collèges du Mans, Ronceray et Val d’Huisne bénéficieront, à la rentrée prochaine, de moyens renforcés pour l’enseignement et l’encadrement des élèves.

L’annonce a été faite, hier, par Bernard Dubreuil, le recteur de l’académie de Nantes. À la rentrée 2006, les collèges Ronceray et Val d’Huisne (quartier des Sablons) du Mans auront droit à l’étiquette « Ambition réussite », sorte de « super zone d’éducation prioritaire ». Avec seulement deux autres collèges nantais, Ronceray et Val d’Huisne vont bénéficier de la création de treize postes de personnel enseignant et éducatif ainsi que du concours d’une trentaine d’assistants pédagogiques recrutés à bac + trois et employés à mi-temps.

Cette décision fait suite aux souhaits du ministre de l’Éducation, Gilles de Robien, de mieux cibler les dispositifs spéciaux dont bénéficient les établissements classés en « zone d’éducation prioritaire » (ZEP). Selon un rapport remis au ministre fin 2005, l’efficacité des ZEP serait insuffisante, notamment en raison du « saupoudrage » des moyens sur un trop grand nombre d’établissements scolaires. Bernard Dubreuil a d’ailleurs souligné, hier, qu’il ne veut pas « disperser les moyens affectés à l’éducation ». Ces créations de postes auront donc une contrepartie : la sortie d’un certain nombre de collèges de la carte des zones d’éducation prioritaire dans l’académie. Au terme d’une transition de trois ans et selon des critères qui, officiellement, restent à définir.

Plus de ZEP à Allonnes et Sablé ?

En fait, le ministère est dans l’embarras. Il redoute une levée de boucliers des enseignants, mais aussi des élus locaux, si un collège perd son étiquette ZEP et les moyens qui vont avec. Du coup, le ministère a imaginé de classer les collèges de ZEP en trois groupes. Le groupe 1 concentrerait le maximum de moyens ; le groupe 2 ressemblerait peu ou prou aux ZEP actuelles ; le groupe 3 serait pour les collèges destinés à perdre à court terme leur étiquette ZEP.

En Sarthe, on sait depuis hier que Val d’Huisne et Ronceray auront davantage de moyens. D’après un proche du dossier, les collèges Vauguyon et Alain-Fournier, toujours au Mans, devraient être inscrits dans le groupe 2 et conserver l’essentiel de leurs moyens. En revanche, les collèges Anjou, à Sablé, et Kennedy à Allonnes, devraient à court terme sortir du dispositif ZEP.

Patrick Angevin.

Répondre à cet article

1 Message