> AGENDA > Site OZP. Archives d’articles non indexés (2004-2008) > année 2006 > janvier 2006 > 14/01/06 - Les vœux de Sarkozy mal reçus par l’UNSA

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

14/01/06 - Les vœux de Sarkozy mal reçus par l’UNSA

14 janvier 2006 Version imprimable de cet article Version imprimable

Extrait d’un communiqué de presse de l’UNSA, le 13.01.06 : Quand l’Intérieur annexe l’éducation

Le SE-UNSA a pris connaissance des vœux à la presse formulés par le ministre de l’Intérieur le 12 janvier. Monsieur Sarkozy y a notamment traité du respect de l’obligation scolaire et de la détection précoce des troubles du comportement à l’école.

Pour le SE-UNSA, que le ministre de l’Intérieur se place en pilote sur ces questions inquiète.

L’éducation, comme la santé sur laquelle Monsieur Sarkozy semble avoir aussi des lumières, exige l’intervention de professionnels qualifiés et compétents. Si une prise en charge plus élargie peut être nécessaire avec l’apport d’autres professionnels, la confusion des genres ne peut que nuire à cet indispensable travail de partenariat.

En investissant des champs de compétence qui ne sont pas les siens, Monsieur Sarkozy n’est pas dans l’interministériel mais dans la toute puissance. Celle-là même qu’il prétend combattre lorsqu’elle affecte le comportement de certains enfants ou de certains jeunes...

Le SE-UNSA se permet de rappeler qu’il existe en France un ministère de l’Education nationale. Des fonctionnaires y travaillent. Fut-ce humblement, ils savent encore, dans leur domaine professionnel, de quoi ils parlent .

Luc Bérille, Secrétaire Général du SE-UNSA

Répondre à cet article