> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > ACTIONS PEDAGOGIQUES LOCALES (par niveau et discipline) > Actions locales en MATERNELLE > Maternelle (EAC) > B* Les arts du spectacle vivant des nouveaux programmes à l’école maternelle (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Les arts du spectacle vivant des nouveaux programmes à l’école maternelle REP Saint-Henri 2 de Marseille 16e

19 décembre 2016 Version imprimable de cet article Version imprimable

Les 4 éléments, le spectacle du vivant

Ecole maternelle [REP] Saint-Henri 2
CHEMIN DE SAINT HENRI , 13016 MARSEILLE
Site de la circonscription Marseille 1
Auteur : Paul AZZOPARDI
Mél : [-ce.0132995k@ac-aix-marseille.fr]

La mise en place des nouveaux programmes ouvre le champ des possibles puisqu’il s’agit dorénavant de pratiquer diverses activités des arts du spectacle vivant. Ainsi le spectacle de fin d’année inclut le chant, la danse, des productions plastiques, des instruments et ce de manière simultanée. Sur le thème des quatre éléments - l’air, la terre, l’eau et le feu - différents groupes d’enfants doivent présenter un tableau en une dizaine de minutes à travers différentes expressions artistiques.

Plus-value de l’action
L’un des objectifs visés était de vivre et d’exprimer des émotions. Au regard de la réaction des parents à la fin du spectacle, véritablement surpris par le contenu mais aussi par ce qu’ont exprimé leurs enfants, l’objectif a été atteint.

Nombre d’élèves et niveau(x) concernés
Tous les élèves de l’école.

Description
• Synchroniser des expressions artistiques variées : chaque groupe d’enfant doit réaliser un élément du tableau en un temps donné et en adéquation avec les autres groupes d’enfants.
• Etre acteur/spectateur d’un spectacle : prendre conscience de l’espace scénique en tant qu’acteur mais aussi en tant que spectateur ; en amont, les enfants ont donc assisté à des spectacles de théâtre, notamment au théâtre Silvain. Ils ont aussi préalablement joué le rôle de spectateur et d’acteur lors de séances en petits groupes dans l’école.
• L’approche de l’association « la Machine Pneumatique » : cette association promeut l’accès à l’art aux plus jeunes en respectant le langage corporel et émotionnel de l’enfant.
• Les expressions scéniques qu’elles soient dansées, jouées partent toujours des propositions des enfants. De fait prendre plaisir en créant prend tout son sens avec ce type de démarche.

Trois ressources ou points d’appui
Aussi bien dans le langage corporel que dans la création d’univers sonores et dans une moindre mesure dans la création plastique, l’intervention de la Machine Pneumatique a été un point d’appui précieux car nous avons bénéficié de leur expérience de la scène mais surtout de leur élan créatif sans cesse renouvelé.

Difficultés rencontrées
La mise en adéquation des différentes pratiques artistiques pour l’ensemble des élèves de l’école afin de construire un spectacle cohérent, porteur de sens fut difficile. De plus, le temps a été une des contraintes majeures pour un projet aussi ambitieux. Il ne ne s’agissait pas d’abrutir les élèves à force de répétitions pour arriver à nos fins. Il fallait surtout que les élèves éprouvent du plaisir dans leur pratique. Enfin le décalage entre le fonctionnement d’une structure artistique avec un petit nombre d’enfants et celui d’une école peut s’avérer être un obstacle.

Partenariat et contenu du partenariat
Johanne Larrouzé, présidente de l’assocation La Machine Pneumatique.(johanne.larrouze@machinepneumatique.fr), Laeticia Reboul, prof. De danse diplômée d’état, Catherine Chardonnay, plasticienne et prof d’arts plastiques à la machine pneumatique, Jérôme Guitard, professeur de musique.

Effets constatés
- Sur les acquis des élèves : Les élèves ont découvert et approfondi les rôles d’acteur et de spectateur. Ils ont développé leur capacité d’écoute et ont enrichi leur mode d’expression grâce à la variété des supports artistiques.
- Sur les pratiques des enseignants : Dans un premier temps, ce type de projet a renforcé le travail d’équipe puisque tous les tableaux du spectacle étaient interdépendants. En outre, nous avons découvert de nouvelles approches artistiques notamment dans les domaines de la danse et de la mise en scène. Ainsi, nous avons constitué des outils adaptés à chaque tranche d’âge.
- Sur le leadership et les relations professionnelles : -
- Sur l’école / l’établissement : -
- Plus généralement, sur l’environnement -

Extrait du site Expérithèque : Les 4 éléments, le spectacle du vivant

Répondre à cet article