> 7 - Dispositifs éduc. ville > Dispositifs vacances > Autres dispositifs vacances > Colonies de vacances : ce produit de marché où la mixité sociale n’existe (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Colonies de vacances : ce produit de marché où la mixité sociale n’existe pas", entretiens avec les co-auteurs du rapport sur le dispositif "Génération Camp Colo" du ministère de la Ville

10 septembre 2016 Version imprimable de cet article Version imprimable

Les colonies de vacances : ce produit de marché où la mixité sociale n’existe pas
Par Jean-Michel Bocquet

Editions Le social en fabrique, 2016

Le modèle pédagogique actuel des colos hérité des années 50 doit être repensé. L’enjeu n’est pas (plus) de déplacer des enfants de la ville et de les séparer de leurs parents/de leur milieu, mais de permettre la rencontre, estime Jean-Michel Bocquet, doctorant en sciences de l’éducation et co-fondateur des éditions Le Social en fabrique.

[...] Ces situations témoignent des difficultés actuelles des colonies de vacances qui sont, en partie, liées à une question financière, mais aussi à l’organisation même de ce que les colos sont dans leur forme présente.
Dans le cadre du dispositif #GenerationCampColo[1], le ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, a financé une évaluation réalisée par notre équipe de chercheur-e-s pluri-disciplinaires, portant sur l’innovation, la qualité et la mixité sociale dans les séjours. L’évaluation montre que les enfants sont séparés, les groupes sociaux sont séparés, la mixité sociale n’existe pas. Elle met en lumière ce qu’illustrent les situations de Gabriel, Adam, Adèle et Emilie : ils ne peuvent pas partir ensemble.

Extrait de leplus.nouvelobs.com du 07.08.16 : Les colonies de vacances : ce produit de marché où la mixité sociale n’existe pas

 

Les jolies colonies de vacances sont bien souvent un magnifique terreau de souvenir pour les enfants qui y participent, mais elles sont loin d’être un lieu de mixité sociale.

En 2015, dans un contexte post-attentat, le Comité interministériel à l’égalité et à la citoyenneté a financé le dispositif Génération Camp Colo, qui a pour but entre autres de promouvoir la mixité dans les colos. Il a été évalué par un collectif interdisciplinaire de neuf chercheurs. Les conclusions ont fait l’objet d’un rapport. Celui-ci démontre l’absence de mixité sociale dans les colonies et camps de vacances. Demandé par le ministère de la Jeunesse et des Sports, le rapport a été mal reçu par ce dernier. Deux des auteurs, Jean-Marie Bataille et Jean-Michel Bocquet* ont accepté de répondre à nos questions.

Extrait de bondyblog.fr du 06.06.16 : D’ici 2030, il est possible qu’il n’y ait plus de colonies de vacances

 

Des séparations aux rencontres en camps et colos

Magalie Bacou, Jean-Marie Bataille, Baptiste Besse-Patin, Jean-Michel Bocquet, Éric Carton, Véronique Claude, Cyril Dheilly, Aude Kérivel, Yves Raibaud

Rapport d’évaluation du dispositif #GenerationCampColo

La présentation du rapport

Répondre à cet article