> POLITIQUE EDUCATIVE DE LA VILLE > SOUTIEN PERISCOLAIRE > Soutien périscolaire autre (Fondation, Entreprise, Etudiants) > Une dizaine de projets associatifs pour développer l’innovation et (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Une dizaine de projets associatifs pour développer l’innovation et l’entrepreneuriat, notamment chez des élèves de milieu défavorisé

13 juillet 2015 Version imprimable de cet article Version imprimable

"Culture de l’innovation et de l’entrepreneuriat" : N. Vallaud-Belkacem veut développer le goût de l’entrepreneuriat et du risque

L’EPI (enseignement pratique interdisciplinaire) de découverte du monde professionnel "aura vocation à inoculer le goût de l’entrepreneuriat".
Najat Vallaud-Belkacem assistait, hier 9 juillet à la présentation des premiers lauréats de l’action "Culture de l’innovation et de l’entrepreneuriat" du Fonds national pour l’innovation, et elle a souligné à cette occasion l’importance de développer le goût du risque ; la ministre de l’Education nationale rappelle que, de peur de se tromper, les jeunes Français laissent sans réponse de nombreuses questions des tests PISA. Il faut "développer l’appétence pour la création", y compris de ceux qui ont décroché, insiste-t-elle. Thierry Mandon insiste lui aussi sur l’importance de la culture du risque.

Le secrétaire d’Etat et la ministre intervenaient après que la Ligue de l’enseignement eut présenté son projet, "les déclics du numérique", qui s’adresse aux 8 - 14 ans et comprend trois volets : avec Jet d’encre et Animafac, l’organisation d’interventions d’étudiants et de jeunes en service civique dans le cadre des activités périscolaires autour du numérique, avec les Francas et les CEMEA, la formation des éducateurs et des animateurs (sur trois ans, elle devrait toucher 5 500 à 6 000 personnes), et avec Paris-V et Canopé, la constitution d’une "boîte à outils" permettant la construction de formations qualifiantes.

Le projet ANGC (Association nationale des groupements de créateurs) "doit permettre au plus grand nombre de jeunes accompagnés par les Missions locales" d’être soutenus dans leur projet de création d’activité , d’obtenir un DU (diplôme d’université), de se constituer en groupements, alors que beaucoup de ces jeunes "y pensent" mais qu’ils osent rarement parler de leurs rêves dans le cadre d’une mission locale.

Les autres projets retenus sont

- MAAISON, une plate-forme d’apprentissage diffusant un contenu du type "MOOC tutoré" pour fédérer les acteurs et former des intervenants

- "Voyageurs du code", un dispositif "de sensibilisation, d’initiation et de formation au code et à la culture code pour les enfants et les adolescents", proposé par Bibliothèque sans frontière et Tralalère.

- Innov’educ pour "développer un réseau d’écoles numériques innovantes" (ici).

- WWEEDDOO, un projet de SCOLEO (une plateforme de services aux associations de parents d’élèves) pour "transformer l’expérimentation réussie dans le collège Edouard Vaillant de Gennevilliers (92)", à savoir un "dispositif innovant multi canal qui donne aux jeunes les moyens de construire et réussir des projets individuels ou collectifs en prenant appui sur une plateforme web pédagogique et des ateliers projets"

- Innov’@venir pour la "co-construction de solutions pédagogiques innovantes" avec des modules de programmation informatique et des ateliers de sensibilisation à l’entrepreneuriat. Il est notamment destiné à des élèves de primaire, "dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires".

- CAPPRIO pour "développer la culture de l’innovation et de l’entrepreneuriat" chez "les jeunes de la géographie prioritaire, les jeunes les plus en difficulté (...) et les jeunes filles et jeunes femmes qui sont sous représentées dans l’entrepreneuriat et l’innovation numérique".

- "Passeport Avenir" (ici). Cette structure qui veut "former des leaders différents" s’adresse avec le projet "ETINCELLE" à "l’ensemble des lycéens et étudiants de milieux populaires (...) pour déclencher chez ces jeunes l’envie d’innover".

- E2I2A offrira un accès aux informations sur les actions de sensibilisation, de formation, d’accompagnement à l’esprit d’entreprendre en milieu scolaire et dans l’enseignement supérieur, mais aussi hors du système scolaire.

Les autres projets sont davantage tournés vers l’enseignement supérieur et la recherche, même s’ils peuvent aussi s’adresser à des jeunes d’âge scolaire.

- GO&CIE : Les "Cordées de l’innovation et de l’entrepreneuriat du grand ouest" doivent permettre aux élèves et étudiants de valoriser leurs expériences entrepreneuriales et de les capitaliser dans le cadre d’une certification progressive.

- PREPITE est une plateforme régionale destinée à favoriser le développement de l’entrepreneuriat par la mise à disposition d’outils, de réalisations innovantes, et un couplage à une plateforme de financement ouverte aux collégiens, lycéens et étudiants ayant un projet de création d’entreprise.

- JEDI-Millénium est un "dispositif pédagogique de promotion et de sensibilisation à la culture entrepreneuriale destiné aux jeunes élèves de toutes formations, apprentis ou professionnels, en formation continue ou en alternance, qui sera mis en œuvre au niveau national à titre expérimental au sein des centres du CNAM".

- Les Innopreneurs vise la création d’entreprises issues des laboratoires publics

- LAUVE (les laboratoires académiques, un vivier d’entrepreneurs) vise à promouvoir et réunir les meilleures initiatives entrepreneuriales de jeunes docteurs ou de doctorants en fin de thèse. Le projet est porté par l’agence de presse AEF.

- EBDE, un projet de chaire porté par la FNEGE (la Fondation nationale pour l’enseignement de la gestion des entreprises) qui s’adresse "à un large public d’étudiants, mais aussi d’enseignants-chercheurs, de personnels administratifs et d’entrepreneurs".

- Eucor Entrepreneurship pour promouvoir la culture de l’entrepreneuriat auprès des étudiants d’EUCOR – Le Campus Européen.

- Catalyseur vise à "créer au cœur d’un des plus grands campus d’Europe, le maillon manquant entre la formation ’classique’ et les dispositifs de soutien à l’entrepreneuriat et d’incubation".

Extrait de touteduc.fr du 10.07.2015 : "Culture de l’innovation et de l’entrepreneuriat" : N. Vallaud-Belkacem veut développer le goût de l’entrepreneuriat et du risque

Répondre à cet article