> 6 - DISPOSITIF > MIXITE SOCIALE, CARTE SCOLAIRE > Entrée ou sortie d’EP, Fermeture, (Re)construction de collège (Mixité sociale, (...) > Inquiétudes sur le devenir de collèges et écoles en RRS dans les académies de (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Inquiétudes sur le devenir de collèges et écoles en RRS dans les académies de Toulouse et Bordeaux (presse régionale)

9 octobre 2014 Version imprimable de cet article Version imprimable

Ce vendredi 3 octobre, les partenaires du Tous ensemble pour le Bassin [de Decazeville, Aveyron, ndlr] étaient conviés par des membres des syndicats enseignants FSU-UNSA et CFDT à une réunion concernant les nouvelles répartitions des zones d’éducation prioritaire (ZEP).

Dans l’académie de Toulouse, précisent les enseignants Hubert Jeanbenoit et Yves Lacout, « on va passer de 28 collèges en éducation prioritaire à 19. Sachant que le Bassin bénéficie depuis 1998 du label Éducation prioritaire pour ses deux collèges de Decazeville et Cransac et par voie de conséquence pour les écoles primaires qui leur sont rattachées, on peut craindre de perdre ce label ZEP, ce qui entraînerait environ 15% d’élèves en plus par classe et l’annulation de l’accueil des enfants de 2 ans ».

Extrait de ladepeche.fr du 06.10.14 : Menaces sur le label Education prioritaire dans le bassin

Note du QZ : Les deux collèges, P. Ramadier à Decazeville et Jean-Jaurès à Cransac, font partie du même RRS

 

Jusqu’à présent, le collège appartenait à un réseau de réussite scolaire (RRS), de même que les écoles primaires et maternelles de sa zone de recrutement incluant celles des communes avoisinantes comme Gaillan, Civrac, Saint-Germain-d’Esteuil, Saint Yzans ou Bégadan. Ce dispositif permettait notamment aux établissements concernés de bénéficier d’un taux d’encadrement de 25 élèves par classe et de moyens spécifiques alloués par le Conseil général.

Remis en question
Or, il risque d’être remis en question à l’occasion de la redéfinition de la carte d’éducation prioritaire, puisqu’il est envisagé que Lesparre en soit exclu en raison de la baisse des moyens que pouvait y affecter l’Académie de Bordeaux.

Extrait de sudouest.fr du 09.10.14 : Vives inquiétudes sur le devenir du collège

Consulter aussi sudouest.fr du 09.10.2014 : Lesparre-Médoc : le collège Les Lesques exclu de la nouvelle carte d’éducation prioritaire ?

Répondre à cet article