> PILOTAGE, ACCOMPAGNEMENT, ÉVALUATION, ORIENTATION > Orientation > Découverte professionnelle (stage de 3e et mini-entreprise) > Partenariat Ecole Entreprise dans l’académie de Créteil : numéro spécial de (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Partenariat Ecole Entreprise dans l’académie de Créteil : numéro spécial de "Regards croisés sur l’éducation" (décembre 2013)

31 décembre 2013 Version imprimable de cet article Version imprimable

Regards croisés sur l’éducation, n° spécial décembre 2013.
Partenariat Ecole Entreprise
La formation professionnelle : une voie de réussite et d’excellence.
De la découverte des métiers à la formation d’adultes, des projets innovants pour valoriser la formation professionnelle.

Réalisé par le service communication de la déléga¬tion à la formation professionnelle initiale et continue (DAFPIC), ce vingt pages richement illustré traite du partenariat École-Entreprise, un enjeu auquel l’aca¬démie de Créteil accorde une grande importance.
Dans son éditorial, Florence Robine, rectrice de l’académie de Créteil, chancelière des universités rappelle en effet que « l’éducation nationale souhaite s’inscrire dans une étroite collaboration avec son environnement économique pour moderniser ses formations et mieux anticiper les évolutions technologiques et organi¬sa¬tionnelles qui impactent et impacteront les emplois d’aujourd’hui et de de¬main. »
Outre son objectif de relayer les projets ambitieux des établissements, Re¬gards croisés sur l’éducation vise également à nourrir la réflexion sur des thématiques essentielles pour l’éducation des jeunes et à reconnaître et en¬courager l’esprit d’initiative des personnels de l’académie de Créteil.

L’école vers l’entreprise

[p. 3-4]
/Rallye inter-entreprises : visite d’une classe à la RATP

Mme Yasmina Tall, vous êtes principale du Collège [RRS] Poincaré à la Courneuve. Qu’est ce qui vous a amenée à participer à ce rallye inter-entreprises ?

La participation à cette opération constitue un des volets du PDMF (parcours de découverte des métiers et formations) du collège. Le choix a été fait de proposer ce projet en priorité aux élèves de 4ème puis de 3ème afin d’enrichir leurs connaissances sur la diversité des métiers possibles et sur le tissu économique local.
L’objectif principal est de mobiliser les élèves de 4ème sur leur projet d’orientation avant l’année de décision en 3ème.
L’organisation des visites en petits groupes, accompagnés d’un professeur a permis aux élèves, non seulement de se rendre compte qu’il existait une diversité et une richesse d’entreprises sur ce territoire, mais aussi des possibilités étendues d’exercice d’un même métier.
En effet, les personnels qui ont accueilli nos collégiens ont pris longuement le temps de leur expliquer les études nécessaires, leur parcours scolaire, les horaires, les rémunérations, les possibilités d’évolution, les avantages et les inconvénients de leur métier.
Cette initiative a également permis de favoriser des rencontres et des échanges constructifs entre les acteurs de l’entreprise et ceux de la communauté éducative.

Madame Laure Bonneau, vous êtes enseignante en EPS et professeure principale en classe de 4ème. Vous avez emmené certains de vos élèves en visite à la RATP. Pourquoi avez-vous eu envie de vous investir dans cette opération ? ?

J’ai souhaité participer à cette opération, car il me semble important d’aider les élèves à découvrir les métiers et les possibilités de carrière professionnelle. Tous n’ont pas encore fait de choix, et cette phase d’orientation est difficile pour eux. Ils ont une représentation des métiers assez limitée, et je pense que c’est une bonne occasion de faire découvrir des voies auxquelles ils n’auraient pas pensé.
J’ai pu accompagner un petit groupe de seulement 4 élèves de 4ème dans un dépôt centre de Bus de la RATP. Avec une petite dizaine d’élèves venant d’autres établissements, nous avons été accueillis par un responsable de l’entreprise qui se prête régulièrement à cet exercice. Il a présenté les différents métiers : conducteur, mécaniciens, personnels chargés de l’entretien, chauffeurs. Nous avons également visité les ateliers et échangé avec les chauffeurs. Les élèves étaient intimidés. Cette visite était très intéressante et enrichissante pour moi et pour les élèves.
J’ai par ailleurs également pu faire participer d’autres élèves à une conférence donnée par un collaborateur d’Air France, suivie d’une visite à l’aéroport Charles de Gaulle et au salon du Bourget.
J’ai cependant un regret : il serait plus profitable de pouvoir faire bénéficier chaque élève de plusieurs visites, pour qu’ils puissent avoir un panorama plus large des possibles. Tous les élèves qui s’étaient inscrits n’ont pas pu aller visiter cette entreprise, et d’autres qui auraient voulu voir des entreprises du bâtiment n’ont pas pu le faire non plus. Mais le manque de
temps, de moyens (il faut pouvoir affréter un car pour les déplacements) nous limite le champ de l’exploration.

Anestrajh Anantharajah , vous êtes élève de 3ème. L’an dernier, vous avez participé à la visite à la RATP avec Mme Bonneau. Que vous a t-elle apportée ? Étiez-vous satisfait ? ?

J’ai visité la RATP l’an dernier avec mon professeur principal et quelques autres élèves de ma classe. En fait, initialement je voulais devenir athlète de haut niveau, mais j’étais assez indécis et je n’avais pas forcément le niveau pour réaliser ce projet.
Je me suis inscrit aux portes ouvertes de cette entreprise. D’autres élèves auraient aussi voulu y aller, mais tous n’ont pas été retenus pour la visite.
J’ai été intéressé par le métier de conducteur de bus, nous avons parlé avec un chauffeur qui nous a parlé de ce qu’il faisait. Ça m’a donné l’envie de peut-être m’orienter vers un lycée professionnel pour préparer le diplôme qui me permettra de devenir chauffeur.
Je vais devoir choisir dans les mois qui viennent.

 

Formation - L’ENTREPRISE PARTENAIRE de l’alternance
[p. 10-11]
Développement de la filière audiovisuelle : Radio France et le lycée [ECLAIR] Suger

Pascal Stoller : chef de travaux – lycée Suger à Saint-Denis

Le lycée Suger à Saint-Denis est labellisé Lycée des métiers de l’image et du son depuis 2010. Il propose des formations de tous niveaux : un CAP photo, un Bac professionnel Secrétariat de l’audiovisuel et un Bac Professionnel Photo (72 lycéens), un Bac option cinéma (95 élèves) un BTS audiovisuel –créé en 2001 avec 4 options : « Métiers du Son », « Montage et Postproduction », « Métiers de l’image » et « Gestion de la production » ( 96 étudiants) , une Licence professionnelle techniques journalistiques pour les nouveaux médias, ainsi que des formations professionnalisantes pour adultes au Greta MTI 93 qui propose des modules (son, image et montage).
Je suis en relation constante avec Mme Isabelle Delaude, rédactrice en chef chez Radio France, pour développer et faire vivre ce partenariat, signé en 2009 et renouvelé pour 3 ans l’an dernier.

Isabelle Delaude : Rédactrice en chef Radio France

En effet, ce partenariat est né d’une volonté de Jean Luc Hees de donner un « coup de main », et rendre service aux habitants d’un territoire réputé défavorisé, la Seine-Saint-Denis. L’objectif était de tisser des liens, de construire des passerelles entre les professionnels de notre maison, les enseignants et les jeunes du lycée Suger, spécialisé dans la filière audio-visuelle. Apporter un plus à l’enseignement par le partage d’expérience, des cursus et des savoir-faire.
Ce partenariat prend diverses formes, de l’intervention de professionnels devant des élèves, à l’accueil de stagiaires ou l’opération « radio en direct », pendant laquelle chaque année, nous implantons nos studios au lycée pour des émissions de radio.
Nous veillons à faire bénéficier tous les niveaux de formation de notre expertise, pas seulement les BTS. Par exemple, chaque année, nous préparons avec les élèves de Bac professionnel ARCU (accueil relation clients et usagers) la cérémonie « le sportif de l’année » : ils sont associés au montage de l’opération et le jour de l’événement, ils assurent l’accueil, et font un petit reportage évalué par les professionnels, qui pourra être diffusé sur les sites de Radio France. Pour la licence professionnelle « journalisme pour les nouveaux médias » une promotion est parrainée par Patrick Cohen, qui a reçu 15 étudiants à France inter pour une matinale.
Un autre axe permet à des techniciens et professionnels de Radio France de venir au lycée pour faire des interventions devant des élèves : C’est ainsi que le réalisateur Thierry Binisti est venu présenter son film « Une bouteille à la mer » en avant-première au lycée avec une projection suivie d’un débat et de questions réponses.
Chaque année également, un grand événementiel est organisé par une des directions de Radio France au lycée qui se transforme alors en plateau technique audiovisuel pour une ou plusieurs journées : France Culture « 24 heures en Seine -Saint-Denis », avec des intervenants politiques, artistiques ou économiques.
Autre exemple, France Info, qui s’est installé au lycée pour la « semaine de la presse à l’école » au cours de laquelle l’édito de chacun des reportages sur les différents sujets : santé, sport, société…a été confié aux élèves.
Le partenariat permet également chaque année à une trentaine de lycéens ou étudiants d’être accueillis en stage de près de 10 semaines dans une vingtaine de services de Radio France, qui compte 4 500 collaborateurs dans plus de 100 métiers : musiciens avec l’orchestre, techniciens de maintenance, d’entretien, services communication, juridique ou financiers, métiers de l’accueil, administration… Nous proposons donc des stages aux élèves de toutes sections, du bac pro à la licence professionnelle, qui seront suivis par un tuteur attentif à leurs questions.
Nous veillons à ce que ce partenariat profite à tous, qu’il ouvre des portes qui ne se seraient pas ouvertes, et que chacun puisse y trouver un enrichissement professionnel, et de les aider à se constituer un réseau, qu’ils n’ont pas forcément de par leur environnement familial et social.

FOCUS MÉTIER

[p. 16]
Bâtiment : Projet autour des métiers du bâtiment et rencontre d’entreprises

Les élèves de 3ème SEGPA du collège [RRS] J. Jaurès de Saint-Ouen, qui travailleront toute l’année avec leur professeur d’atelier « habitat », reportage par un professeur des écoles et un vidéaste pour rendre compte de la diversité des métiers du bâtiment.
Rencontres, visites et Partenariats avec « passerelle 93 », la Fédération du Bâtiment et des entreprises locales en lien avec le chantier des docks sur la ville de Saint-Ouen et la rénovation du collège.
Rencontre avec les professionnels du secteur logistique (Bac Pro « Logistique » et CAP « Agent d’entreposage et de messagerie ») : lycée Pauline Roland de Chevilly- Larue, sur le thème de l’accueil des jeunes en entreprise. Animation d’une table ronde, avec Jean-Philippe Guillaume, rédacteur en chef de la revue professionnelle Supply Chain Magazine.

Extrait du site de l’académie de Créteil : Regards croisés sur l’éducation n° Spécial – décembre 2013 (20 pages)

Répondre à cet article