> EDUCATION PRIORITAIRE > EDUC. PRIOR. (Déclarations gouvernementales) > Des postes en plus en éducation prioritaire à la rentrée 2014

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Des postes en plus en éducation prioritaire à la rentrée 2014

20 décembre 2013 Version imprimable de cet article Version imprimable

La répar­ti­tion des postes créés à la ren­trée 2014 dans le pre­mier et le second degrés a été publiée.

[...] « Cette répartition est une réponse à Pisa, bien sûr, lorsque l’évaluation internationale nous dit que nous avons une école inégalitaire, nous donnons plus à ceux qui ont plus de besoin. Mais d’une façon générale, la répartition des moyens d’enseignement pour la rentrée prochaine répond au double besoin de réparation et de refondation, analyse le directeur de l’enseignement scolaire, Jean-Paul Delahaye. Nous réparons les dégâts de la mandature précédente en renforçant nos brigades de remplaçants, en recréant des réseaux d’aide et en re-scolarisant les moins de trois ans. Nous refondons, en donnant les moyens de mettre en place plus de maîtres que de classe et en mettant l’accent sur l’éducation prioritaire », explique-t-il au Monde.

Extrait de vousnousils.fr du 19.12.13 : Education. La répartition académique des postes créés à la rentrée 2014

 

La croissance démographique absorbera la plus grande partie des nouveaux postes créés à la rentrée 2014. Le ministère a fait connaitre le 19 décembre ses arbitrages entre les académies. Des académies continuent à perdre des postes dans le second degré. L’enseignement prioritaire absorbe les postes restants.

Bénéfice au primaire

[...] La répartition des postes de professeurs des écoles privilégie les académies de forte croissance démographiques et celles où l’enseignement prioritaire est important. Symboliquement c’est Créteil qui bénéficie de la plus grande ouverture de postes avec 380 emplois supplémentaires, suivi de Versailles (368).

[...] Le secondaire sous perfusion
Dans le second degré, la situation est rendue plus complexe par le faible nombre de postes réellement créés. En effet sur les 1986 nouveaux emplois seulement 986 postes réels apparaissent. un millier d’emplois ne correspondent qu’à des équivalents temps pleins (ETP), c’est à dire des volumes d’heures supplémentaires fléchés dans les académies. Le ministère affecte donc la moitié des moyens en récompensant ou sanctionnant les académies. Là aussi Créteil est en tête des créations de postes avec 147 nouveaux emplois et 86 ETP. Le ministre marque aisni sa volonté de soutenir l’enseignement prioritaire.

Extrait de vousnousils.fr du 19.12.13 : Rentrée 2014 : 4 341 nouveaux postes pour faire face à la croissance démographique

Répondre à cet article