> POSITIONS OZP > 2 - Toutes les prises de position de l’OZP > "Après les Assises et avant les annonces du ministre" (entrevue OZP - DGESCO (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

"Après les Assises et avant les annonces du ministre" (entrevue OZP - DGESCO du 2 décembre 2013)

6 décembre 2013 Version imprimable de cet article Version imprimable

Après les Assises de l’Education prioritaire, avant les annonces du Ministre.

Jean Paul Delahaye, directeur de la DGESCO au MEN, a reçu le 2 décembre 2013 une délégation de l’OZP.

Sans reprendre l’ensemble de ses propositions, l’OZP a souhaité que les annonces du ministre, prévues à la mi-janvier 2014, comprennent, en plus des perspectives à moyen terme, des initiatives fortes pour la rentrée 2014, afin de répondre aux attentes qui se sont manifestées aux différentes étapes des Assises.

Les propositons de l’OZP

Des initiatives fortes pour la rentrée 2014

1) Un programme de stages de formation sur site, associant personnels des écoles et des collèges sur des contenus choisis par les équipes pédagogiques des réseaux et d’une ampleur significative, serait le signe d’une éducation prioritaire refondée, centrée sur la pédagogie et fonctionnant en réseau.

2) La reconnaissance des missions spécifiques à l’éducation prioritaire : les coordonnateurs de réseau, les professeurs référents, les coordonnateurs de niveau dans les collèges (reprenant l’une des missions des préfets des études), et aussi les pilotes des réseaux constituent des ressources internes pour donner la priorité à la pédagogie. Ces personnels bénéficieraient eux-mêmes d’une formation, en liaison avec la recherche. Une politique active permettra un recrutement adéquat sur ces fonctions.

3) Un pilotage national pour suivre la mise en œuvre de la réforme, les contrats pour l’utilisation des ressources et pour consolider les missions spécifiques

4) Le temps de service :
Des annonces ont été faites sur cette question. L’OZP souhaite que la ressource ainsi dégagée soit bien destinée à faire vivre les projets pédagogiques et l’évolution du métier d’enseignant. Une mise en œuvre progressive, commençant dès la rentrée 2014 par les réseaux les plus en difficulté, se traduirait par un contrat suivi par l’IPR référent et évalué au bout de trois ans.

A moyen terme.
L’OZP propose la tenue, après la rentrée 2014, d’assises nationales de l’éducation prioritaire pour mettre en œuvre les orientations décidées par le ministre permettre des échanges entre personnels spécifiques.

Deux questions ont été posées à l’issue de cette entrevue :
1- Est-il envisageable d’échanger la « prime ZEP » contre du temps ?
2- L’hypothèse que les attributions de moyens à l’ensemble des écoles et des collèges soient modulées selon la difficulté sociale avait fait l’objet d’un consensus lors de la consultation de l’été 2012. Envisagez vous d’annoncer l’étude de son éventuelle mise en œuvre ?

Même s’il faut attendre les annonces du Ministre, à la mi-janvier, pour connaître les orientations, il apparaît d’ores et déjà que la priorité sera bien donnée à la pédagogie, que les personnels sur fonctions spécifiques auront bien un rôle central, que la liaison écoles collège sera encore renforcée et que l’évolution de la carte sera progressive et "non brutale".

Le bureau de l’OZP

Répondre à cet article