> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > INNOVATION (généralités et Journées) > L’AFEF ( Enseignants de français), dans le Café pédagogique, prend des (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

L’AFEF ( Enseignants de français), dans le Café pédagogique, prend des distances avec le concept d’innovation vitrine et distingue trois types d’innovation en éducation : technologique, pédagogique et sociale

19 mai 2012 Version imprimable de cet article Version imprimable

L’innovation vue par l’AFEF (Association Française des Enseignants de Français
Viviane Youx, présidente de l’AFEF

[...] Deux conceptions qui méritent, là encore, que nous nous y arrêtions. Quid de l’innovation pédagogique ? [...] Sous prétexte qu’elle serait nouvelle, une démarche serait-elle meilleure ? Nous pourrions trouver des exemples de pratiques de sélection des élèves qui, introduisant une nouveauté incontestable par des outils scientifiques de fichage très élaborés, ne constituent pas un progrès démocratique. Nous pourrions trouver des outils informatiques de bachotage très perfectionnés qui ne se situent pas du côté d’un progrès intellectuel.

[...] Si la page « Politique éducative » du Ministère porte comme sous-titre « L’École innove », nous sommes perplexes quant aux programmes proposés qui semblent aller par paires : internats d’excellence pour les motivés et établissements de réinsertion sociale pour les perturbateurs ; expérimentation sportive et éducation aux TICE, très marginale adaptation de rythme scolaire d’un côté, et idéal d’une société de l’information grâce à la technologie de l’autre ; quant au programme ECLAIR, censé porter le flambeau de la politique éducative, une observation des pratiques met nettement plus en évidence l’ambition et la réussite que l’innovation pédagogique.
Et pour couronner le tout, les Journées de l’Innovation qui se sont tenues en mars, en essayant de copier le Forum, ont donné à voir ce que le Ministère met en vitrine, des projets fort intéressants, bien sûr, mais triés sur le volet, dans une logique descendante de distribution de bons points plutôt que de valorisation ascendante de ce qui se fait sur le terrain. Et le jeu d’échecs, dont nous ne doutons pas qu’il ait des vertus, quoique pas forcément éducatives, mériterait certes mieux que cette caricature médiatisée par Garry Kasparov qui donne à l’élève qui l’interroge cette explication à son engagement pour l’innovation en éducation : « pour amener les enfants d’un niveau plus bas à un niveau plus haut ». Nos élèves méritent peut-être un peu plus. Et les enseignants qui avaient fait l’effort de présenter leur travail aussi. [...]

Pour conclure, il nous semble que le Forum des enseignants [organisée par le Café pédagogique, ndlr] innovants ne continuera à affirmer sa position dans l’espace éducatif que s’il interroge régulièrement les différentes conceptions de l’innovation qui y circulent :

- l’innovation technologique, certes utile, voire indispensable, à condition de ne pas en faire un apriori indiscutable qui vaudrait surtout par une survalorisation de la nouveauté sans véritable réflexion sur ce qu’elle apporte dans la classe ;

- l’innovation pédagogique, dont nous avons bien vu que, si elle ne crée rien de nouveau, elle reprend et recycle constamment les quelques grandes idées fondamentales d’une pédagogie progressiste qui la situe du côté des « Modernes » ;

- l’innovation sociale, somme toute plutôt faible, tant l’innovation trouve sa niche dans l’institution, à l’opposé d’une approche révolutionnaire. Loin de remettre fondamentalement en cause les relations de pouvoir dans l’école, les enseignants sont poussés à innover par une pression sociale qui valorise peut-être exagérément le nouveau ; mais ceux qui se lancent vraiment dans l’aventure sont surtout mus par un désir personnel de toujours faire mieux, dans un intérêt mutuel, le leur par refus de la routine, celui de leurs élèves pour les faire progresser au mieux dans leurs apprentissages.

Extrait de cafepedagogique.net du 18.05.2012 : L’innovation vue par l’AFEF

Répondre à cet article