> PILOTAGE, MIXITE SOC., ACCOMPAGNEMENT, ÉVALUATION... > Mixité sociale et Carte scolaire > Mixité sociale et Carte scolaire. Entrée ou sortie d’EP (toutes (...) > Le collège Albert Jacquard à Caen, le seul du département à être en Eclair, va (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Le collège Albert Jacquard à Caen, le seul du département à être en Eclair, va fermer à la rentrée 2013 pour cause de baisse d’effectifs. Nombreuses réactions

1er février 2012 Version imprimable de cet article Version imprimable

En 2008, Anne d’Ornano, alors présidente du Conseil général, annonçait la possible fermeture du collège Albert Jacquard, dans le quartier du Chemin-Vert, au nord de Caen.
Cette annonce avait provoqué la colère des parents.

L’actuel président du Département, Jean-Léonce Dupont, a tranché. Suite à une baisse constante des effectifs depuis plusieurs années, l’établissement ne rouvrira pas à la rentrée 2013.
Les élèves pourraient rejoindre le collège Dunois ou être répartis dans plusieurs établissements.

Extrait de cotecaen.fr du 01.02.12 : A Caen, le collège Albert Jacquard fermera en 2013

Répondre à cet article

2 Messages de forum

  • mise en concurrence de l’école,
    regroupements qui occasionnent des coûts de transport pour les parents et de la fatigue pour les enfants,
    disparition des petites structures qui ont pourtant montré leur efficacité dans la réussite des élèves, évitaient les redoublements, acceptaient des enfants différents et économisaient des strates administratives gourmandes et paralysantes,
    abandon de bâtiments et friches scolaires,
    classes en sur effectifs et concentrations scolaires qui renforcent l’ échec des élèves. qui pallient le manque de personnel et ne donnent aucun résultat....

    à ce jour qui nous prouve la garantie de meilleurs résultats scolaires, et aucune autre suppression d’établissement dans les années a venir.
    Derrière cette politique et cette parité à supprimer l’enseignement, qui sont l’avant garde d’une école livrée aux entreprises, se cache une idéologie à la fois libérale et autoritaire qui vise la suppression de l’école de la République.
    Il ne s’agit plus de former des sujets libres, singuliers et différents, habitant du chemin vert pour mieux combattre ensemble et protéger leur avenir qui égare les parents et les élus pendant que se mettent en place, les fermeture et suppression des collèges et des écoles.

    Colère et incompréhension

    Partout en France, des parents, des citoyens, des enseignants et des élus expriment leur colère :
    « Tout le monde le sait : c’est le gouvernement qui décide du budget de l’Education Nationale et par là même des fermetures et des ouvertures dans les établissements scolaires sur tout le territoire. A tous les niveaux, les élu-e-s peuvent et doivent refuser ces fermetures, signe de régression du service public d’éducation. Pourtant, certains élus se permettent de devancer le mouvement et proposent eux-mêmes ces fermetures. C’est encore plus inadmissible ! »
    « Les enfants sont mis à la porte de leurs écoles, collèges, lycées. L’éloignement et la lourdeur organisationnelles rallongent considérablement leurs journées et pénalisent gravement leur scolarité. » « Cette politique de fermeture est génératrice d’atteinte à la santé de l’enfant et de perturbations dans l’équilibre de ses rythmes biologiques, dans l’organisation de sa semaine scolaire et préjudiciable à l’agencement de ses activités de loisir , culturelles et sportives. »
    « Les parents qui en ont les moyens déménagent ; ou prennent en charge des transports scolaires qui rallongent d’autant leurs journées de labeur ; ou bien financent la scolarité de leurs enfants dans des structures privées de proximité... »
    « A l’heure des grands rendez vous sur la taxe carbone, multiplier déplacements, transports à risques, et surcroît de fatigabilité et de coûts réels et induits est insupportable ! »

    Pourtant des alternatives existent

    Et je fais appel aux parents, enseignants, associatifs, aux citoyens, aux commerçants, aux élus locaux et des collectivités territoriales, également aux élèves de défendre notre établissement, presse, télévision, radio et blocage ainsi que des manifestations, et pétitions, tractes.

    Révoltés, les parents d’élèves se mobilisent et agissent pour garder notre établissement.
    Remettons l’éducation au centre de nos projets de société
    Ne nous laissons pas confisquer le service public d’éducation
    Il en va du présent et de l’avenir de nos enfants.
    Il en va de l’intérêt général.

    Répondre à ce message

    • Je partage l’analyse, l’esprit et le message de ce commentaire.
      Il faut réagir...!
      Il ne faut pas laisser faire...!

      Je suis seulement surprise qu’une seule pétition circule et encore pour la signer éventuellement, où la trouver ?
      Pourquoi cette pétition n’est-elle pas rédigée au nom des très nombreuses associations du quartier, des commerçants...? la fermeture du collège Jacquard n’est pas seulement l’affaire d’un seul petit groupe de Parents d’Elèves.
      Pourquoi n’y a t-il pas eu de réunions , d’appel plus précis pour organiser la riposte qu’il convient de donner à cette abbération ?

      Je suis inquiète de ce repli sur soi et ce manque de confiance dans les actions unitaires, seules efficaces pour se faire entendre. Jamais rien n’a été obtenu autrement !

      Répondre à ce message