> EDUCATION PRIORITAIRE > VIE SCOLAIRE (climat, décrochage, parents, santé, internat...) > RELATIONS PARENTS-ECOLE > Actions en direction de parents (et mallette) > B* La maternelle Gounod (en Eclair) à St Etienne accueille de façon (...)

Voir aussi:
- ci-dessus, en rouge, cliquable, le chemin des rubriques menant à cet article
- à gauche les mots-clés liés à cet article

B* La maternelle Gounod (en Eclair) à St Etienne accueille de façon échelonnée les parents lors des activités du matin. Deux autres actions en direction des parents dans une classe passerelle à Mulhouse et dans une école élémentaire à Marseille (3 vidéos)

12 janvier 2012

"Directeur d’une école maternelle d’application à Saint-Étienne en zone éclair qui a beaucoup travaillé autour de la relation école famille, nous avons eu la chance d’avoir bénéficié par l’intermédiaire de l’agence nationale de lutte contre l’illettrisme d’un reportage vidéo sur le thème "relation école famille."

Cette vidéo de 5 mn 17 s est consultable avec les liens suivants

http://www.youtube.com/watch?v=_Gcf-s-Ak1Y
ou http://www.curiosphere.tv/index.cfm?mot_clef=maternelle+Gounod&x=16&y=2&isSearchEngine=1

 

A l’école maternelle Gounod à Saint-Etienne, un accueil échelonné autour de la lecture et de l’écriture voit les parents accompagner leur(s) enfant(s) dans la classe pour la première activité du matin. Une relation de confiance s’instaure alors entre les enseignants et les parents qui participent activement aux apprentissages de leur(s) enfant(s). Yves Scanu, directeur de l’école, revient sur les bénéfices de cette démarche.

Lire la présentation de "Curiosphère" : Atelier d’écriture à l’école maternelle

 

L’action

De 8h20 à 8h40 se déroule tous les matins l’accueil échelonné des élèves et de leurs parents. Ces derniers accompagnent leur enfant dans la classe et le guident dans le choix du goûter qu’il doit écrire. Des semaines « portes ouvertes » sont organisées pour que les parents puissent savoir et comprendre ce que vit leur enfant dans l’espace de la classe sur le temps des apprentissages.

Objectifs de l’action

  • Rassurer les parents et les enfants, établir la confiance avec les équipes scolaires
  • Permettre une bonne transition école/famille
  • Expliquer aux parents les progrès de l’enfant et ce dont il a besoin pour
  • progresser encore
  • S’appuyer sur les compétences des parents pour favoriser les conditions de
  • réussite scolaire des enfants

Objectifs pour les parents

  • Favoriser, grâce à un vécu partagé, les échanges autour de l’école dans la famille
  • S’informer de ce qui se passe à l’école, des apprentissages dispensés aux enfants
  • Faciliter les relations avec les maîtres afin de pouvoir aborder les situations qui
  • posent problème
  • Développer leurs capacités à accompagner leur enfant dans sa scolarité
  • Connaître leur enfant comme écolier

Freins

Les représentations des parents sur l’école.

Leviers

  • Les conditions d’une bonne compréhension de ce qu’est l’école, de ce qui s’y fait
  • Le travail sur la relation entre tous les acteurs éducatifs qui entourent l’enfant
  • La posture des enseignants face aux familles de milieux populaires
  • Le travail sur la place de chacun : ex : l’enfant à la maison n’est pas le même que l’enfant à l’école…

Questions abordées ou à approfondir

  • Les interactions nécessaires à la réussite des apprentissages
  • La mission, le rôle et la place de chacun dans l’éducation et dans les
  • apprentissages de l’enfant
  • La posture des enseignants, leur déontologie : écoute et confiance des familles ; favoriser la tranquillité, la sérénité, la confiance des parents et des enfants

Extrait du site de l’ANLCI : Guide audiovisuel pour accompagner les actions de prévention (p.11 du PDF)

 

Voir aussi p. 12 du Guide :

Classe « passerelle » à l’école maternelle RRS Plein Ciel de Mulhouse

L’action

Une vingtaine d’enfants de deux ans sont accueillis ainsi que leurs parents dans la classe passerelle qui se trouve dans une école maternelle de quartier. Les parents apprécient les activités qui leur sont proposées, notamment les rencontres et échanges à partir de l’intervention de spécialistes des questions d’éducation. Des activités partagées entre enfants et parents ont lieu, activités de jeux et de lecture. Des livres sont empruntés pour être lus à la maison.

Objectifs de l’action

  • Permettre aux enfants de deux ans d’entrer progressivement dans les rythmes
  • scolaires
  • Favoriser la maîtrise de l’expression écrite
  • Permettre l’acculturation des familles aux fonctionnements, rites, habitudes et
  • langages de l’école
  • Faire la preuve que les parents ont leur place à l’école

Objectifs pour les parents

  • Trouver leur place à l’école, y être acteur à part entière
  • Accompagner leur enfant dans sa scolarité
  • Connaître et maîtriser les fonctionnements, rites, habitudes et codes de l’école
  • Comprendre et maîtriser les enjeux de l’école liés à la maîtrise de l’expression
  • écrite et parlée
  • Développer des savoirs être et savoirs-faire avec des supports écrits

Freins

Les limites de l’acculturation dont on ne voit pas dans le film comment elle se joue pour les parents (rapport à une autre culture, difficultés avec l’écrit…). On ne voit dans le film que des parents ravis, qui adhèrent.

Leviers

Les progrès des enfants dans leurs rapports aux autres et leur maîtrise de l’expression orale.

Questions abordées ou à approfondir

  • Les partenaires associés à ce travail montrent que l’action relève d’une politique éducative intégrée dans un projet global sur un territoire
  • L’intégration par des parents de milieux populaires de pratiques éducatives
  • préconisées par l’école, pour favoriser la réussite scolaire de leurs enfants
  • notamment à travers les apprentissages de l’expression orale et de
  • socialisation
  • L’importance de la répétition pour l’enfant

Vidéo

 

Et aussi p. 8 du guide :

Formation de base pour les
parents au sein d’une école dans une école élémentaire des quartiers nord de Marseille (15ème arrondissement)

L’action

Une « formation de base à visée parentale » est dispensée à des parents
(essentiellement des femmes) qui n’ont jamais été scolarisées et qui sont pour certaines d’entre elles d’origine comorienne. Ces cours suivent le rythme scolaire de façon à libérer les parents lorsque les enfants n’ont pas classe.
Ce sont des cours d’alphabétisation dont le contenu repose essentiellement sur la connaissance de l’école française et celle des fonctions parentales (alimentation, sommeil de l’enfant, etc). Chaque apprenant rédige son « cahier de vie » et travaille ainsi son parcours de migration, son histoire de vie…

Objectifs de l’action

  • Savoir parler, lire, écrire et compter dans la langue française
  • Pouvoir suivre la scolarité de son enfant
  • S’intégrer en tant que parent

Freins

La communication orale n’est pas évoquée dans les objectifs ni vue dans les activités d’apprentissage elle est observable dans les temps informels.

Leviers

  • Le gain d’autonomie des personnes
  • L’impact de la maîtrise de l’expression écrite et orale sur la place socialement
  • occupée par les personnes

Questions abordées ou à approfondir

  • Pour maîtriser la langue française, quelle langue doit-on privilégier à la
  • maison ? Quels peuvent être les effets du bilinguisme sur les apprentissages
  • des enfants ? Quand les enfants servent d’interprètes aux parents, il y a une
  • inversion des rôles, quelles peuvent en être les conséquences pour les adultes,
  • pour les enfants ?
  • Quels peuvent être les effets de ces actions éducatives familiales sur la réussite scolaire des enfants ?

Vidéo

 

Liste des vidéos en ligne

Voir aussi sur le site de l’ANCLI (sous le titre de "En maternelle"), avec une sélection d’autres vidéos d’actions de lutte contre l’illettrisme

Répondre à cet article