> VIE SCOLAIRE : Climat, Décroch., Internats, Rythmes, Santé > SANTE en EP et QPV > Santé (Textes, Déclarations et Rapports officiels) > Note d’information (DEPP) sur l’éducation à la santé et à la citoyenneté dans le (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Note d’information (DEPP) sur l’éducation à la santé et à la citoyenneté dans le second degré : l’obésité et la violence sont plus souvent abordés en ZEP qu’ailleurs mais la sexualité et la sécurité dans l’établissement le sont moins. Un dossier de l’Ifé sur l’éducation à la santé

14 décembre 2011 Version imprimable de cet article Version imprimable

L’éducation à la santé dans les établissements du second degré (2008-2009.
Note d’information 11.17 décembre

L’éducation à la santé est mise en oeuvre dans neuf établissements sur dix et a pour objectifs conjoints l’éducation à la citoyenneté et l’acquisition de connaissances en matière de santé.

[…] C’est au collège et dans les établissements relevant de l’éducation prioritaire (comprenant surtout des collèges) que les élèves ont le plus souvent accès (plus d’une fois) aux formations d’éducation à la sexualité (tableau 3).
Les élèves bénéficient également, dans plus de 80 % des cas, d’au moins une action de formation (et souvent plus) relative à la consommation d’alcool, la consommation de drogues illicites et la consommation du tabac..Les établissements de l’éducation prioritaire mènent un peu moins fréquemment d’actions que les autres dans ces domaines.

[…] Dans les collèges ainsi que dans le cadre de l’éducation prioritaire, les actions de formation à l’éducation nutritionnelle sont dans l’ensemble plus fréquentes que dans les lycées (tableau 5).

En matière de prévention liée à la sécurité et aux nuisances, les actions les plus fréquentes portent sur la sécurité routière (au moins une fois selon 78 % des coordonnateurs) puis sur la sécurité dans l’établissement (59 %) et sur la violence (50 %). Les actions ayant trait à la violence sont plus fréquentes dans les établissements relevant de l’éducation prioritaire (60%contre 50%en moyenne), tandis que celles sur la sécurité dans l’établissement y sont moins nombreuses (47% contre 59 %).

Extrait de education.gouv.fr : L’éducation à la santé dans les établissements du second degré

 

Le système de santé français est basé sur un système curatif et ne s’intéresse que très peu aux approches préventives. Plus centré sur les mesures d’urgence sanitaire que sur la prévention de la maladie et la promotion de la santé, notre système est encore moins investi dans la prévention collective dans les établissements scolaires. Au croisement de la médecine et des sciences de l’éducation, l’éducation à la santé s’apparente au concept d’éducation tout au long de la vie et de la responsabilisation des individus (empowerment) envers leur état sanitaire.
Conçu en deux volets, le premier chapitre de ce dossier abordera plusieurs facettes des relations entre santé et éducation : quelle légitimité de l’École à transmettre ces savoirs ? Comment faire évoluer les comportements et les savoirs-être ? Quelle formation pour les enseignants et dans quel contexte ?
Le deuxième chapitre (publié ultérieurement) portera sur la problématique des « Écoles Promotrices de Santé » ou « École en santé » et les approches globales en promotion de la santé en contexte scolaire.

Marie Gaussel (2011). « Éducation à la santé : vers une démocratie
sanitaire ». Dossier d’actualité Veille et Analyses, n°69, décembre.

En ligne

Lire le dossier intégral (16 p.)

Note du QdZ : Ce premier volet très fouillé sur la littérature internationale ne fait pas référence à l’éducation à la santé dans des territoires en dificulté.

Répondre à cet article