> INEGALITES SCOLAIRES (et Lutte contre les) > Enseignement spécialisé et Ecole inclusive > Un glissement sémantique rare mais fâcheux : les "instituts thérapeutiques (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Un glissement sémantique rare mais fâcheux : les "instituts thérapeutiques éducatifs et pédagogiques" (ITEP) sont parfois appelés par erreur "instituts thérapeutiques d’éducation prioritaire"

17 mai 2011 Version imprimable de cet article Version imprimable

La définition des ITEP : Les Instituts thérapeutiques, éducatifs et pédagogiques (ITEP) 1 sont des structures médico-sociales françaises qui ont pour vocation d’accueillir des enfants ou des adolescents présentant des difficultés psychologiques dont l’expression, notamment les troubles du comportement, perturbe gravement la socialisation et l’accès aux apprentissages. Ce sont les anciens Instituts de rééducation (IR), ou Instituts de rééducation psychothérapeutiques (IRP), réformés par le décret du 6 janvier 20052.

Extrait de wikipedia.org : Instituts thérapeutiques éducatifs et pédagogiques

 

Deux exemples de confusion avec l’éducation prioritaire :

La Sodexo organisait ce mardi pour la 13e fois le concours de pâtisserie destiné aux établissements pour handicapés moteurs lourds et handicapés sociaux (instituts thérapeutiques d’éducation prioritaire).

Extrait de dna.fr du 13.05.11 : [Artistes pâtissiers à l’oeuvre[http://sitemap.dna.fr/articles/201105/13/illkirch-graffenstaden-artistes-patissiers-l-oeuvre,bas-rhin,000006840.php]

 

ITEP/ IR = Institut Thérapeutique d’Education Prioritaire (ex Instituts de Rééducation)

[Extrait de cdsa74 Les structures d’accueil

Les CDSA 74 est le relais départemental de la FFSA : Fédération Française du Sport Adapté. Ainsi, nous représentons le mouvement sportif pour les personnes présentant un handicap mental et/ou psychique dans les Savoie.

 

Note du QdZ : Rappelons que les ZEP ont été au départ, au sein même de l’Education nationale, rattachés administrativement au secteur de l’enseignement adapté.

Répondre à cet article