> INEGALITES SCOLAIRES (et Lutte contre les) > Ouverture sociale > Grandes écoles, universités, entreprises, fonction publ. > Ouverture sociale (Etudes) > Thèse. "La randonnée vertueuse d’élèves de Grandes Écoles issus de milieux (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Thèse. "La randonnée vertueuse d’élèves de Grandes Écoles issus de milieux populaires", par Benjamin Castets-Fontaine, Bordeaux 2008 (avec un article de L’orientation scolaire et professionnelle)

7 avril 2011 Version imprimable de cet article Version imprimable

Article de Benjamin Castets-Fontaine, chercheur associé au LAPSAC, Université Victor Segalen – Bordeaux 2

A l’issue de l’analyse d’entretiens compréhensifs réalisés auprès de 45 élèves de Grandes Écoles issus de « milieux populaires », nous montrons qu’au-delà d’une « affaire de famille », ces excellences scolaires atypiques apparaissent comme le résultat d’un cercle vertueux de la réussite scolaire (CVRS), défini comme un processus cumulatif, spatial et temporel combinant à la fois (f)acteurs familiaux et extra-familiaux. [...].

Lire le résumé de l’article)

 

Extrait de VST Actualités le 06.04.2011 : L’Orientation scolaire et professionnelle - Vol. 40n n°1, 2011- Varia

 

Le cercle vertueux de la réussite scolaire : le cas des élèves de Grandes Ecoles issus de "milieux populaires"
Auteur(s) : CASTETS-FONTAINE Benjamin
Date de soutenance : 2008
Thèse délivrée par : Université Bordeaux-Segalen
Section(s) CNU : section 19 : Sociologie, démographie
Discipline(s) : Sociologie
Sous la direction de : Charles-Henry CUIN

Nous proposons d’étudier dans cette thèse la réussite scolaire atypique, ’d’en faire l’analyse et d’en tenter l’explication". Ainsi, la question retenue est pourquoi avec un minimum de capitaux culturels et économiques, de rares élèves issus de "milieux populaires" réussissent scolairement et échappent ainsi aux mécanismes de reproduction scolaire et sociale. La réponse est construite en deux temps. Dans un premier temps, après avoir défini une problématique à deux dimensions (acteur/structure et nécessité/contingence) et précisé notre sujet et notre terrain (l’excellence scolaire de 45 élèves de Grandes Ecoles issus de "milieux populaires" étudiés à partir d’entretiens compréhensifs), notre recherche interroge l’idée que l’excellence scolaire atypique serait une "affaire de famille".
Sans minorer et ignorer les effets de la famille sur la réussite, nous montrons qu’un certain nombre d’approches centrées sur l’acteur familial sont démenties par de nombreuses données empiriques. Aussi, dans un deuxième temps, nous proposons une hypothèse alternative : celle du cercle vertueux de la réussite scolaire (CVRS). Cette hypothèse structurée en trois dimensions (le temps des informations, le statut et les croyances du bon élève, l’engagement) avance que l’excellence scolaire atypique est avant tout le résultat d’un processus combinant à la fois des facteurs familiaux et extra-familiaux. Au bout du compte, ces réussites scolaires s’inscrivent dans un cercle vertueux se déroulant entre la nécessité et la contingence et dont le centre de gravité est l’engagement.

Extrait de ens-lyon.fr le résumé de la thèse)

Répondre à cet article